Communiqué de presse – les associations interpellent le gouvernement

LOGOS_assoc
 Communiqué de presse

Mercredi 26 août 2015

 

Après l’avis du service de santé publique anglais, les associations françaises de lutte contre les addictions et les usagers de la cigarette électronique demandent au gouvernement de revoir et compléter le programme de lutte contre le tabac. 

Le gouvernement britannique vient de publier un rapport[i] très favorable à la cigarette électronique qu’il avait demandé au Public Health England (PHE – 19 août 2015).

 

Partant du constat qu’aujourd’hui la e-cigarette est devenue le moyen le plus utilisé par les fumeurs pour arrêter de fumer, et qu’elle contribue à faire baisser la consommation de tabac tant chez les fumeurs de longue date que chez les jeunes adultes fumeurs, ce rapport, très pragmatique, propose de considérer la cigarette électronique comme un outil clé dans la lutte contre le tabagisme, et de ce fait, de la promouvoir de manière adaptée auprès des fumeurs et dans les pratiques médicales.

La Grande-Bretagne est ainsi en train de devenir le pays le moins fumeur au monde. Elle utilise les 3 leviers reconnus de la lutte antitabac :

– Politique de prix élevés du tabac

– Dénormalisation du tabac

-Validation de la e-cigarette dans les solutions de sevrage (information grand public, recommandations par les médecins et les centres spécialisés, forts dosages en nicotine disponibles, usage non limité selon les lieux).

A noter que ce rapport confirme la très faible dangerosité de la e-cigarette, du même ordre que les substituts nicotiniques, le risque négligeable de vapotage passif, et la non-influence de la e-cigarette dans l’initiation du tabagisme (usage contraignant pour des non-fumeurs et peu addictif). Il constate enfin que la confusion tabac/e-cigarette a amené nombre de fumeurs à la craindre autant que le tabac, tendance qu’il recommande d’inverser.

Le rapport du Public Health England sur la cigarette électronique conforte les positions soutenues par les associations signataires de ce texte : elle doit être associée et recommandée dans la lutte contre le tabac et trouver sa place dans le Plan National de Réduction du Tabagisme (PNRT).

Les associations appellent le gouvernement, les députés et les sénateurs à suivre l’exemple anglais, le plus performant contre le tabagisme depuis des décennies, et à revoir les projets de textes sur la cigarette électronique dont trop de mesures sont venues brider l’usage[ii].

Alors que les normes AFNOR rentrent en application, permettant la sécurisation tant du matériel que des e-liquides, nous regrettons la méfiance vis à vis de cet outil. Elle fait fi des leçons de la Réduction des Risques qui a appris à valoriser les outils créés et développés par les usagers à partir de leurs attentes. Ils contribuent à faciliter leur implication dans un processus de diminution des risques et à rendre possible les changements de comportements. Les actions de prévention du tabagisme doivent être multiples, paquet neutre, cigarette électronique, substituts, etc., valorisant et insistant ainsi leur complémentarité. Elles doivent être associées pour assurer l’objectif fixé de diminution du tabagisme, en multipliant les choix d’« entrées » : par la prescription, par le soutien des associations d’usagers, par une large mise à disposition du grand public, etc.

Les associations signataires espèrent que cette publication sera l’occasion de compléter la palette ouverte en France !

Brice Lepoutre, Président de l’Aiduce – Jean-Pierre Couteron, Président de la Fédération Addiction – Anne Borgne, Présidente du RESPADD – William Lowenstein, Président de SOS Addictions – Philippe Presles, membre du Comité scientifique de SOS Addictions et de l’Aiduce.

Contacts :

Nicolas Bonnet, Directeur du RESPADD  – nicolas.bonnet@respadd.org

Brice Lepoutre, Président de l’Aiduce – contact@aiduce.org

William Lowenstein, Président de SOS Addictions – docteurwl@gmail.com

 

[i] La lecture de la version courte du rapport (6 pages et quelques schémas) est très claire :

https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/454517/Ecigarettes_a_firm_foundation_for_evidence_based_policy_and_practice.pdf

[ii]1) Projet de loi de Santé – Amendement N°AS1404 visant l’’interdiction de publicité pour la vape : elle est contreproductive, l’utilisation de la cigarette électronique devrait au contraire être encouragée dans une réelle volonté de réduction du tabagisme.

2) Projet de loi de Santé – Amendement N°AS1413 visant l’interdiction de vapoter dans les lieux publics : il est établi que pour donner une chance de réussir son sevrage tabagique avec la cigarette électronique, le vapoteur doit pouvoir l’utiliser tout au long de la journée afin d’obtenir des doses constantes de nicotine comme avec les patchs. Empêcher cette utilisation équivaut à prendre le risque de rechuter vers le tabac par manque de nicotine. Le vapotage passif n’existant pas, il n’y a aucune raison sanitaire de l’interdire dans les lieux publics.

3) Projet de loi de Santé – Article 53 : L’application de la directive des produits du tabac : ses exigences contraignantes et non fondées ne  laisseront la place qu’aux cigarettes électroniques fabriquées par l’industrie du tabac et inefficaces dans le cadre d’un sevrage. Collaborons ensemble pour que l’application de cette directive se fasse dans un objectif de réduction des risques et non vers un maintien des fumeurs dans le tabac.

Communiqué de presse en pdf

***************

 

Traduction anglaise 

Press Release
Wednesday 26 August 2015

LOGOS_assoc

Following publication of formal advice from England’s public health service, French associations campaigning against addiction, together with electronic cigarette users, hereby request the government to revise and complement its anti-tobacco programme.

The British government has just published a report (i) commissioned from Public Health England that is very favourable towards electronic cigarettes (PHE 19 Aug 2015).

Acknowledging the fact that e-cigarettes have become the means most used by smokers to quit tobacco and that they contribute to reduce tobacco consumption both amongst long-term and young adult smokers, this practical report recommends that they be considered a key tool in the fight against smoking and should, therefore, be appropriately promoted towards smokers and in medical practices.

Great Britain is thus on the way to become the country with the lowest prevalence of smoking in the world. It uses 3 levers that are considered efficient in the campaign against tobacco:

– A policy of high tobacco pricing

– Tobacco denormalisation

– Endorsement of the e-cigarette as a means to quit tobacco (by informing public opinion, through advice from doctors and Stop Smoking centres, the availability of high nicotine concentrations, unlimited usage depending on location).

 

In particular the report confirms that the e-cigarette carries a similar very low level of risk as nicotine replacement products; that the risk of passive vaping is negligible; and that it does not encourage initiation into tobacco smoking (its use is awkward for non-smokers and only marginally addictive). The report also notes that the confusion between tobacco and e-cigarettes has caused many smokers to fear the latter as much as the former; a tendency which it recommends should be reversed.

This report from Public Health England on e-cigarettes reinforces the views held by the Associations who have signed this letter. E-cigarettes should be included in and promoted by the campaign against tobacco and should have its place in the National Plan to Reduce Tobacco Smoking (le Plan National de Réduction du Tabagisme or PNRT).

The Associations call on the government, the members of the National Assembly and Senators to follow England’s example that over decades has proven the most successful in reducing smoking prevalence. They should revisit the draft laws on e-cigarettes which, by imposing too many restrictions, will discourage their use (ii).

Now that AFNOR’s product standards are coming into effect, enabling the provision of safe devices and e-liquid, we regret the distrust expressed about this tool. Such suspicion ignores the lessons learnt about Risk Reduction which recognise the value of tools created and developed by users to meet their needs. Such tools facilitate the involvement of their users in a risk reduction process and thereby encourage behaviour change. The actions required to combat smoking should be multiple and include such elements as plain packaging, e-cigarettes and nicotine substitutes; valuing and insisting upon their complementarity. They should be associated with each other to achieve the paramount objective of reducing tobacco consumption, by multiplying the entry routes through medical prescriptions, the support of user associations, ensuring the availability as a consumer product, and by other means.

The signatory associations hope that publication of this report will provide the opportunity to complement the policies being envisaged for France.

Brice Lepoutre, President of AIDUCE – Jean-Pierre Couteron, President of Fédération Addiction – Anne Borgne, President of RESPADD – William Lowenstein, President of SOS Addictions – Philippe Presles, member of SOS Addictions’ Scientific Committee and of AIDUCE

Contacts:

Nicolas Bonnet, Director of RESPADD – nicolas.bonnet@respadd.org

Brice Lepoutre, President of AIDUCE – contact@aiduce.org

William Lowenstein, President of SOS Addictions – docteurwl@gmail.com

_________________________

(i) The report’s short version (6 pages plus graphs) is very clear:

https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/454517/Ecigarettes_a_firm_foundation_for_evidence_based_policy_and_practice.pdf

 

(ii) 1. Health Bill: Amendment AS1404 to ban all e-cigarette publicity. This amendment is counter-productive because use of the e-cigarette should instead be promoted to achieve a real reduction in smoking prevalence.

  1. Health Bill: Amendment AS1413 to ban vaping from public areas. To succeed in quitting tobacco, vapers need to use their e-cigarettes throughout the day so as to achieve consistent nicotine doses as with patches. To prevent such use encourages a relapse back to tobacco because of nicotine privation. Since passive vaping does not exist, there is no reason to ban vaping in public areas.
  2. Health Bill: Article 53 to transpose the Tobacco Products Directive. The Directive’s unjustified restrictions will serve only to offer the market place to the kind of e-cigarettes sold by the tobacco industry. These products are inefficient within the context of a policy to quit smoking. Let us work together to ensure that this Directive is transposed in such way as to promote risk reduction objectives and not to keep smokers in the clutches of tobacco.

Press Release August 2015 EN

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , , , , , , , ,
7 commentaires sur “Communiqué de presse – les associations interpellent le gouvernement
  1. BARON dit :

    Je soutiens l’aiduce dans son combat pour defendre la VAPE .
    Un veritable substitut au Tabac .5 personnes tres proches ( famille ) ont totalement arrete le tabac depuis 3 ans grace a la e-cigarette . Bravo au gouvernement et ministere de la sante Anglaise . Ils ont compris et prouve que la cigarette electronique est 95 fois moins nocive que le tabac et que le tabagisme passif n’existe pas .
    NOS POLITIQUES FRANCAIS DOIVENT NOUS PROUVER LEUR INTELLIGENCE .N’EST CE PAS MARISOL TOURAINE .
    ARRETEZ DE VOYS FAIRE MANIPULER PAS LE LOBBIING DU TABAC .
    Patrick. BARON .

  2. Jmichel 33 dit :

    Lien transmis sur la messagerie des comptes FB d’Alain Juppé et de François Bayrou….
    😉

  3. Crepaldi Robert dit :

    silence radio dans les grands médias, personne n »en parle… par contre si c’était le contraire, ça ferait la une de toute la presse à bétail.

  4. mamie vape dit :

    Un grand Merci aux « actifs » de l’AIDUCE.
    Merci de vous battre comme des lions sur tous les fronts.

  5. lartiste dit :

    M E R C I.

  6. Laure B dit :

    Merci à vous pour tout votre travail de fond qui réussit à mobiliser d’autres intervenants extérieurs à la vape.

    Merci de continuer à y croire et de vous battre pour l’ensemble des vapoteurs.

    Merci de nous nous redonner un petit coup de peps quand le moral est en baisse devant l’autisme de « ceux qui nous gouvernent »

    Merci tout simplement 😉

  7. vapot'man dit :

    C’est pour ces raisons que j’adhères a l’aiduce, je salue les professionnels qui nous ont encouragé a sortir du tabagisme grâce a la vape. Bye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*