E-cigarette et institutions européennes non-élues : c’est la guerre.

La mort prématurée de millions de citoyens sera la conséquence directe de la disparition de la cigarette électronique voulue par les instances non-élues de l’UE.

Explosion

FR

Le trilogue, par le biais des institutions non-élues de l’UE porte un projet visant à détruire l’efficacité et le marché actuel de la e-cigarette dans le cadre de la directive tabac. Hors de toute réalité scientifique et en totale contradiction avec le vote du Parlement, il s’apprête à mettre en œuvre une régulation absurde et confiscatoire dont le seul potentiel intérêt serait de contenter l’appétit financier de l’industrie pharmaceutique et du tabac, au grand détriment de la santé publique. L’Aiduce répond sans vergogne…

Vous vous êtes peut-être posé la question de savoir si, dans notre monde écrasé par le lucre (appétit dont on sait qu’il réfute jusqu’à l’existence du concept de satiété), la cigarette électronique allait être dévorée par l’industrie pharmaceutique ou bien écrasée par celle du tabac… Et bien braves gens, citoyens de l’Europe, vous voilà fixés : En faisant confiance au Conseil de l’Europe et à la Commission, vous souffrirez le pire de chacun de ces deux mondes !

Depuis quelque temps déjà, la communauté des vap’euses et des vap’eurs restait vigilante et se méfiait de l’apparente victoire obtenue devant les représentant des citoyens au Parlement Européen. Certes, la médicalisation exclusive avait été très majoritairement rejetée, mais nombre d’amendements de dernière minute emportaient avec eux la crainte de restrictions sévères de commercialisation au sein même de l’Union (en totale contradiction avec les principes fondateurs du marché commun européen) ainsi que la sensation nauséeuse de voir plus souvent que nécessaire la cigarette électronique qualifiée de « produit du tabac connexe ».

Nos craintes se sont concrétisées au-delà de nos pires cauchemars puisqu’à cette heure on nous communique le contenu probable du projet autour duquel discutent les intervenants du « Trilogue » (Conseil de l’Europe et Commission face au Parlement). Qu’envisagent les institutions opaques et non-élues dans le secret propice aux tractations nauséuses des lobbies ? Rien moins que la disparition de la cigarette électronique, qui devra hors de toute logique se conformer au pire des législations du médicament et du tabac réunies !

Préparez-vous, respirez et vapez un grand coup… Ça va faire mal !

Terminé, les e-liquides. Ciao les ato’s rechargeables.

En effet, seules les cartouches scellées contenant moins de 10mg de nicotine auraient droit de cité. Jetez vos flacons devenus hors-la-loi. Bonjour les cartouches pré-remplies dont le format s’adaptera sans peine au mode de distribution « paquet de clopes » comme à celui de « tablette de cachetons » ! Dans cette logique, il n’existera donc plus d’atomiseurs rechargeables. Ainsi, vous pourrez jeter vos Stardusts comme vos Kayfun acheté à prix d’or, ils seront hors-la-loi tout aussi bien.

Adieu les arômes !

Seules quelques rares saveurs « approuvées » pour cet usage pourraient subsister, à l’instar des désuètes et inutiles gommes nicotinées de l’industrie pharma’.

Adieu la communication, le marketing, la pub et même les communautés telles qu’on en rencontre sur internet.

Tout ce qui peut constituer une promotion de la cigarette électronique sera interdit et pourquoi pas passible des tribunaux… pas de pub, mais pas non plus de promotion ni d’information quel que puisse en être le support !

Bye-bye la perspective de liberté des dosages nicotiniques.

Le taux de nicotine autorisé ne pourrait en aucun cas dépasser 20mg/ml et 10mg par unité de conditionnement. Moitié moins qu’un patch 21mg que les tabacologues prescrivent parfois par deux, trois ou plus simultanément.

À la benne les mods, les Provaris, le VV et le VW !

Seuls les dispositifs qui délivrent de la nicotine de façon « constante et uniforme » seront admis.

Au placard la libre circulation des biens en Europe !!

En contradiction avec tout ce qui fonde l’Union et le marché commun, il sera interdit d’acheter en ligne en zone euro. Comme c’est pratique pour que chaque état mette gentiment en place son petit monopole bien lucratif, ses grosses taxes éhontées au péril de notre santé.

Rangez-vous les jeunes pousses de l’ecig !

Pour parachever l’œuvre maline, il convient de restreindre l’accès au marché des professionnels. Ainsi donc, il sera imposé aux fabricants de fournir une liste impressionnante de données à la fois scientifiques et commerciales, de telle sorte que seuls les grands groupes puissent désormais agir dans ce monde de la cigarette électronique déjà en ruines (si l’on se réfère aux précédentes mesures). De la même manière, une labellisation très contraignante ainsi qu’une obligation pour les fabricants de fournir des études sur les effets secondaires devrait achever de placer entre les mains de Big Pharma et Big Tobacco ce qui restera de nos vapo’s… Pour ainsi dire pas grand chose…

Vous pensiez en avoir assez ? Non pas, messieurs-dames !

La chape de plomb d’une morale de fer d’un autre âge viendra sceller la moindre perspective de liberté. En effet, il est désormais affirmé, hors de toute étude sérieuse ou bien même de simples supputations étayées, que la e-cigarette est un piège à destination des non-fumeurs et des plus jeunes !

Et maintenant, vous êtes rassasiés ?

Je l’espère, parce que le contenu de ce projet, qui se discute dans le secret d’alcôves sombres, suffira aisément à détruire la cigarette électronique. Les institutions non-élues de l’Europe ont pris le parti de troquer pour 30 deniers la possibilité de sauver la vie de 7 millions de vapoteurs européens contre la certitude d’en tuer 3,5 millions (un fumeur sur deux). 3,5 millions de morts dans les affres des souffrances du cancer, dans la violence de l’AVC ou de l’infarctus, dans l’ignoble étouffement progressif de la déficience respiratoire…

Voilà ce que propose notre classe dirigeante : l’entretien criminel du génocide permanent qui selon leurs propres chiffres aura fait 100.000.000 de morts au siècle dernier :  cent millions ! Nous, citoyens, ne pouvons laisser perdurer une telle situation, quand la cigarette électronique nous apporte la perspective d’un siècle nouveau qui pourrait finir sans tabac fumé. Nous devons tout mettre en œuvre pour faire entendre raison à ceux qui portent ce projet dévoyé.

Partagez largement la nouvelle, postez sur les réseaux sociaux, écrivez à vos députés et euro-députés, faites du bruit pour montrer la juste colère des vapoteurs face à cette aberration criante, alertez vos médecins… La guerre est déclarée. L’Aiduce est en passe de devenir hors-la-loi : à l’heure où vous lirez ceci nous aurons peut-être déjà « pris le maquis »…

😉

EN

The electronic cigarette and Europe’s unelected bodies: It’s war !

The premature death of millions of people will be the direct consequence of the destruction of the electronic cigarette sought by the EU’s unelected institutions.
Acting through the EU’s decision-making process known as the Trialogue, unelected bodies are carrying out a scheme to destroy the effectiveness and the current market of the electronic cigarette. Ignoring scientific research and in total contradiction with the vote of the European Parliament, they are preparing absurd and confiscatory regulations which whilst satisfying the financial interests of the pharmaceutical and tobacco industries, will have a deadly effect on public health. Aiduce, the francophone independent association of electronic cigarette users, has no hesitation in revealing what is really happening.

In a world driven by an insatiable gluttony for lucre, you may have wondered which of either the tobacco or the pharmaceutical industry would succeed in swallowing up the nascent electronic cigarette market. Well, good people of Europe, thanks to the Council of Europe and to the European Commission, you now have your answer. They are handing it over on a platter to both. We are to suffer the extremes of both tobacco and medicines regulation.

Ever since what seemed to be a decisive vote by the European Parliament to reject the medicalisation of the electronic cigarette, seeking instead to regulate it prudently as a general consumer product, the vaping community has remained vigilant. For we were wary of a flurry of last minute amendments that appeared to flout one of the EU’s founding principles that guarantees the free movement of goods across our common market. We were suspicious of a description of the electronic cigarette that had been squeezed into the text that it should be defined as a ‘related tobacco product’.

It appears that our worst nightmares are being realised. We have learnt of the content of the proposal currently being hammered out in the Trialogue, where Parliamentary representatives have to agree the final draft of the Directive with the Council of Europe and the European Commission. What future, forged in furtive negotiations with shadowy lobbyists, do these two unelected and opaque bodies envisage for the electronic cigarette? Nothing less than its death, which beyond all reason will have to comply with the most restrictive aspects of both drug and tobacco regulation!

Prepare yourselves, breathe deeply and have a good vape, for this will hurt !

Goodbye, e-liquids. Farewell, refillable atomisers.

Only throwaway cartridges containing less than 10mg of nicotine will be allowed. Throw away your bottles, to be decreed illegal. Hello prefilled cartridges formatted to fit tobacco and tablet routes to market. Driven by this mad logic, bin your Stardusts and your Kayfuns bought at exorbitant prices, for they too will be outlawed.

Au revoir flavours !

Only a few will be ‘approved for use’, such as those in the pharmaceutical industry’s otherwise obsolete and useless nicotine gums.

Adieu all advertising and marketing, including on internet communities.

Anything that could be construed as promoting electronic cigarettes will be prohibited and punishable by legal sanction. No publicity means no provision of information on whatever platform.

Bid farewell to the freedom of choosing your nicotine dosage.

The authorised maximum will be 20mg/ml and the nicotine content of containers will not exceed 10mg. This is half the level of 21mg nicotine patches, which can be prescribed by doctors to be applied several at a time.

Throw away your mods,

your Provaris, VVs and VWs! For only devices that deliver nicotine doses uniformly and consistently will be approved.

Lock away the free movement of goods in Europe !

Contradicting the founding principles of the Common Market, it will be illegal to buy online anywhere in the European Union. No doubt the hope is that this will enable member states to create profitable monopolies, brazenly collecting bloated taxes whilst putting our health at risk.

Give up, you young e-cig entrepreneurs !

For this truly cunning scheme is completed by restricting whatever market is left to those large companies able to provide an imposing list of scientific and commercial data. And who alone will be able to meet the extraordinarily restrictive labelling standards and the requirement to produce information on side effects? Why, big pharma and big tobacco of course! They’ll be the only ones left to pick over the ruins of this once-promising industry.

Enough you cry, enough !

Sorry, ladies and gentlemen, there’s more. Abandon all hope of liberty. For a straitjacketed reasoning that comes from another age makes it possible to set aside all objective assessment and assert, on the sole basis of empty conjecture, that the electronic cigarette beguiles the young and non-smokers alike into tobacco addiction!

All of which should prove that this scheme, currently being hatched in the secrecy of dark alcoves, is more than sufficient to kill the electronic cigarette. For 30 pieces of silver, Europe’s unelected institutions are bartering the chance of saving the lives of 7 million European vapers against the certainty that half of them will die if they return to tobacco. They will die in the throes of cancer, in the suffering of heart disease and stroke, in the progressive stifling of respiratory deficiency…

This is what our rulers offer: the continuance of a criminal genocide that according to their own figures has caused 100 million deaths over the last century: one hundred million! Citizens, we cannot allow this situation to continue, when instead the electronic cigarette gives us hope that the new century may see the end of tobacco addiction. We must do everything to make those who support this depraved plan see reason.

Share widely this information, share it on the social networks, write to your MPs and MEPs, alert your doctors, shout it to express the anger of vapers threatened by this gross absurdity… War is declared. Aiduce is on the way to becoming outlawed; by the time you read this we may already have gone underground…

Publié dans Actions de l'AIDUCE
167 commentaires sur “E-cigarette et institutions européennes non-élues : c’est la guerre.
  1. perochain Christophe dit :

    Je trouve ça vraiment lamentable l argent toujour l argent vendre du tabac pourrie et faire mourir les gens à petit feu alors que nous avons la ciguarette électronique mais ces sur sa rapporte pas à l état il nous saoule à pas fumer et même temp il se dise fumer ça rapporte à nos caisse non nous allons pas nous laisser faire Manifestons même à en venir au main au parlement avais vous pas d autre chose à faire occuper vous des famille dans la rue du a votre politiques désastreuse ces plus important et laisser la ciguarette électronique aider les gens à plus fumer merci

  2. guidebord dit :

    salut
    merci à jpt pour son message. voilà du concret.inutile de perdre son temps à discuter. ceux qui ne fument pas s’en fichent des projets de l’UE et leurs discours sont sans intérêt. ce qui est intéressant c’est de vérifier une fois de plus que l’UE est un système totalitaire dirigé par la ploutocratie capitaliste et les gouvernements à sa solde, mais personnellement je ne crois pas à « l’action citoyenne » non plus, du moins pas à celle qui s’appuie sur les institutions en place; la « démocratie » et les « droits de l’homme » c’est surtout de la propagande. le parlement de ĺ´UE a déjà voté contre les projets d’interdiction de l’e-cigarette, et la commission de l’UE n’en tient pas compte… On vit toujours sous l’occupation, simplement les oppresseurs ont changé de costume et de discours. rappelez-vous le message de Noël de Snowden: big brother nous surveille, il est déjà là, et son pouvoir est bien plus grand que celui imaginé par G Orwell dans son roman 1984…(si certains lecteurs trouvent que j’exagère, ou pire, que je divague, qu’ils sachent que ce n’est pas à eux que je m’adresse)
    donc, il vaut mieux organiser la résistance.

    jpt nous donne quelques idées. à part ça, nous sommes heureusement assez nombreux dans la résistance, et je compléterai ce qu’il dit en rappelant d’ utiliser les ressources de l’ internet et tous les outils (tor, vpn …etc) pour naviguer incognito; dans ce domaine, le pouvoir et sa police travaillent dur pour nous contrôler, mais la communauté des rebelles aussi. on veut nous empêcher d’acheter du matos e-cig dans l’UE? on ira l’acheter ailleurs…avant que les douaniers puissent vérifier les millions de paquets qui transitent quotidiennement, on a de la marge; et d’ailleurs fliquer des envois de glycérine et de clearomizeurs va leur coûter cher et il est probable que ça ne les occupera pas beaucoup . en plus, et c’est beaucoup plus important, le e-commerce est un véritable casse-tête juridique pour le pouvoir. car si c’est interdit d’acheter des produits ici ou dans l’UE, ce n’est l’est pas dans d’autres pays, comme les usa par exemple, ou d’autres, et donc c’est en toute légalité que l’on nous prendra notre commande et qu’on nous l’enverra…c’est déjà le cas d’ailleurs pour d’autres produits en tout genre. cela fait des années que dure cette guerre sur internet entre les résistants et le pouvoir, pour la liberté d’expression et de communication, et jusqu’à présent on ne s’en sort pas trop mal. il faut continuer le combat.
    on nous a déjà fait le coup avec l’hadopi et la répression du téléchargement pirate. c’est le même scénario avec l’e-cigarette. dans les 2 cas la ploutocratie et les industriels (présentement ceux du tabac…) et ses valets gouvernementaux s’inquiètent de ce qui échappe à leur contrôle et qui surtout menace leurs profits, en l’occurrence cette vague monumentale de l’e-cig et de ses produits, boutiques et sites en tout genre. leur stratégie n’est pas à terme d’interdire l’e-cig, mais d’en contrôler le commerce à leur seul profit.
    vive la e-cigarette et tous ses produits. vive la liberté de fumer ce qu’on veut. organisons la résistance par tous moyens et bonne vapote à tous

  3. Rom dit :

    bonjour à tous,

    Récent vapoteur, satisfait de ce produit, je nourri moi aussi les 2 angoisses majeures que nous partageons tous :
    1/Comment un outil pareil peut il remplacer ma dépendance avec autant d’efficacité et si peu de contraintes sur ma santé… (bien moins qu’une cigarette on peut aujourd’hui le penser compte tenu des études et témoignages)
    2/Cette nouvelle vie est fantastique, qui va essayer de m’empêcher de la vivre…. Notre instinct est ainsi, on à vite peur de perdre ce que l’on aime, et il faut reconnaitre que notre système ne nous aide pas à prendre confiance….

    Je suis tomber par hasard sur cet article, en quête d’une réponse à ces angoisses… J’ai failli prendre la rubrique pour de l’informatif. Peut être est-ce vrai d’ailleurs…

    Mais mon commentaire vise certains intervenants, que je ne félicite pas d’ailleurs (JPT particulièrement parce qu’il laisse des post interminables et « passionnants » ou plutôt passionnés.)
    Je le répète, j’ai lu la conversation en quête d’informations, je constate avec évidence que j’ai beaucoup de précurseurs, qui auraient les moyens de m’expliquer plein de choses… oui oui JPT surtout toi.
    Mais plutôt que d’utiliser leur science en vue de conseils, de lumière, certains préfère instrumentaliser leur connaissance pour savoir qui à la plus grosse….. intelligence….

    Et vas y que je la ramène sur mon savoir en droit, puis en médecine, et les élus je suis plus intelligent qu’eux, je le sais , mais il faut que je le montre…

    C’est franchement insupportable de voir des gens qui instrumentalisent la cigarette électronique et les angoisse qu’elle nourrit pour assouvir leur manque de reconnaissance….

    Bref c’était mon petit coup de gueule, j’aime pas la manière, je pensais que le public concerné par ces préoccupations était cultivé…. aujourd’hui j’en suis sur… Mais quelle maturité !

    ça terni vraiment l’image de la cause défendue sur ce site et surtout ces intentions….

    Bon courage à tous…

  4. Andrieux dit :

    « La mort prématurée de millions de citoyens sera la conséquence directe de la disparition de la cigarette électronique voulue par les instances non-élues de l’UE. »

    C’est tout simplement faux.
    La mort des fumeurs est de la responsabilité des fumeurs, de l’industrie du tabac et des pouvoirs publics qui ont laissé faire.

    Qu’il y ait ou pas la vapote ne change rien au rapport de cause à effet entre le fumeur et sa mort prématurée.
    Ou alors faut considérer la vapote comme un médoc !

  5. coluron dit :

    Salut à tous,
    J’ai voulu avoir des opinions sur la e cigarettes sur le Net et je suis servi !! Ma conclusion ? Pour moi ce sera la vapote ou rien j’arrête d’engraisser l’industrie du tabac et affiliés profiteurs.
    Pauvre France !

  6. jpt dit :

    @Pierrot:

    Le sous titre de l’article que vous avez coté:
    « La mort prématurée de millions de citoyens sera la conséquence directe de la disparition de la cigarette électronique voulue par les instances non-élues de l’UE. »

    VOS remaques:
    « Mais que racontez-vous ??? La disparition de l’ecig ? Rien de tel n’est prévu. Elle se porte bien et se portera encore bien pour longtemps. La révolution est en marche. L’ecig est trop implantée sur le marché pour qu’elle disparaisse. »

    Mon commentaire
    1) Déja, vous arrivez plus que largement apres la bataille 😀

    2) A l’époque des informations tres sérieuses laissaient effectivement présumer cela.

    3) Il y a eu une levée de bouclier plus que importante, avec de nombreux courriels envoyés au députés de l’UE, et ceci, a 6 mois des élections, a du certainement avoir un certain poids dans la « balance », vu l’immense différence entre le projet initial.

    4) Et oui, les gouts allaient etre interdits (pas directement mais « de fait », sachant qu’il fallait analyser comme un médicament chaque gout, ce qui limitait de fait pratiquement tous les gouts, en en laissant peut etre un ou deux, enfin seuls ceux des grands cigarettiers.

    5) Les mods allaient etrent interdits, un « modele unique homologué a cartouche unique » allait etre imposé (dans le 1er texte initial)

    6) etcet… renseignez vous

    puis je vous cite a nouveau:
     » Alarmisme injustifié, violence dans les mots, diffamation (c’est répréhensible, le savez-vous ?), voilà tout ce que je vois dans vos articles. Sont-ce vos seuls moyens d’expression ? C’est navrant. »

    Ma réponse:

    Avec les pieces de l’époque (incontestables, c’est celles publiées par l’UE) qui etaient a disposition, prévoyez quelques subsides pour regler un aricle 700, plus evidemment les frais divers.

    Car l’affaire sera jugée « sur le fond », c’est a dire avec les éléments détenues par les diverses parties a l’époque de l’article, l’auteur ne pouvant evidemment pas « présumer » du « futur » texte.

    Connaissant l’ensemble des informations (si vous avez un peu cherché les textes), ceci expliquant cela.

    le « minimum » de correction doit etre vos excuses vis a vis de l’auteur de cet article, que vous, par contre, diffamez par ignorance 🙁

    cdt,

  7. Pierrot dit :

    « La mort prématurée de millions de citoyens sera la conséquence directe de la disparition de la cigarette électronique voulue par les instances non-élues de l’UE. »

    Mais que racontez-vous ??? La disparition de l’ecig ? Rien de tel n’est prévu. Elle se porte bien et se portera encore bien pour longtemps. La révolution est en marche. L’ecig est trop implantée sur le marché pour qu’elle disparaisse.

    Je suis vapoteur. Vous dites soutenir les vapoteurs. En vous lisant, je ne me sents nullement soutienu. Vous semblez juste préoccupé par du militantisme. Alarmisme injustifié, violence dans les mots, diffamation (c’est répréhensible, le savez-vous ?), voilà tout ce que je vois dans vos articles. Sont-ce vos seuls moyens d’expression ? C’est navrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*