E-cigarette et institutions européennes non-élues : c’est la guerre.

La mort prématurée de millions de citoyens sera la conséquence directe de la disparition de la cigarette électronique voulue par les instances non-élues de l’UE.

Explosion

FR

Le trilogue, par le biais des institutions non-élues de l’UE porte un projet visant à détruire l’efficacité et le marché actuel de la e-cigarette dans le cadre de la directive tabac. Hors de toute réalité scientifique et en totale contradiction avec le vote du Parlement, il s’apprête à mettre en œuvre une régulation absurde et confiscatoire dont le seul potentiel intérêt serait de contenter l’appétit financier de l’industrie pharmaceutique et du tabac, au grand détriment de la santé publique. L’Aiduce répond sans vergogne…

Vous vous êtes peut-être posé la question de savoir si, dans notre monde écrasé par le lucre (appétit dont on sait qu’il réfute jusqu’à l’existence du concept de satiété), la cigarette électronique allait être dévorée par l’industrie pharmaceutique ou bien écrasée par celle du tabac… Et bien braves gens, citoyens de l’Europe, vous voilà fixés : En faisant confiance au Conseil de l’Europe et à la Commission, vous souffrirez le pire de chacun de ces deux mondes !

Depuis quelque temps déjà, la communauté des vap’euses et des vap’eurs restait vigilante et se méfiait de l’apparente victoire obtenue devant les représentant des citoyens au Parlement Européen. Certes, la médicalisation exclusive avait été très majoritairement rejetée, mais nombre d’amendements de dernière minute emportaient avec eux la crainte de restrictions sévères de commercialisation au sein même de l’Union (en totale contradiction avec les principes fondateurs du marché commun européen) ainsi que la sensation nauséeuse de voir plus souvent que nécessaire la cigarette électronique qualifiée de « produit du tabac connexe ».

Nos craintes se sont concrétisées au-delà de nos pires cauchemars puisqu’à cette heure on nous communique le contenu probable du projet autour duquel discutent les intervenants du « Trilogue » (Conseil de l’Europe et Commission face au Parlement). Qu’envisagent les institutions opaques et non-élues dans le secret propice aux tractations nauséuses des lobbies ? Rien moins que la disparition de la cigarette électronique, qui devra hors de toute logique se conformer au pire des législations du médicament et du tabac réunies !

Préparez-vous, respirez et vapez un grand coup… Ça va faire mal !

Terminé, les e-liquides. Ciao les ato’s rechargeables.

En effet, seules les cartouches scellées contenant moins de 10mg de nicotine auraient droit de cité. Jetez vos flacons devenus hors-la-loi. Bonjour les cartouches pré-remplies dont le format s’adaptera sans peine au mode de distribution « paquet de clopes » comme à celui de « tablette de cachetons » ! Dans cette logique, il n’existera donc plus d’atomiseurs rechargeables. Ainsi, vous pourrez jeter vos Stardusts comme vos Kayfun acheté à prix d’or, ils seront hors-la-loi tout aussi bien.

Adieu les arômes !

Seules quelques rares saveurs « approuvées » pour cet usage pourraient subsister, à l’instar des désuètes et inutiles gommes nicotinées de l’industrie pharma’.

Adieu la communication, le marketing, la pub et même les communautés telles qu’on en rencontre sur internet.

Tout ce qui peut constituer une promotion de la cigarette électronique sera interdit et pourquoi pas passible des tribunaux… pas de pub, mais pas non plus de promotion ni d’information quel que puisse en être le support !

Bye-bye la perspective de liberté des dosages nicotiniques.

Le taux de nicotine autorisé ne pourrait en aucun cas dépasser 20mg/ml et 10mg par unité de conditionnement. Moitié moins qu’un patch 21mg que les tabacologues prescrivent parfois par deux, trois ou plus simultanément.

À la benne les mods, les Provaris, le VV et le VW !

Seuls les dispositifs qui délivrent de la nicotine de façon « constante et uniforme » seront admis.

Au placard la libre circulation des biens en Europe !!

En contradiction avec tout ce qui fonde l’Union et le marché commun, il sera interdit d’acheter en ligne en zone euro. Comme c’est pratique pour que chaque état mette gentiment en place son petit monopole bien lucratif, ses grosses taxes éhontées au péril de notre santé.

Rangez-vous les jeunes pousses de l’ecig !

Pour parachever l’œuvre maline, il convient de restreindre l’accès au marché des professionnels. Ainsi donc, il sera imposé aux fabricants de fournir une liste impressionnante de données à la fois scientifiques et commerciales, de telle sorte que seuls les grands groupes puissent désormais agir dans ce monde de la cigarette électronique déjà en ruines (si l’on se réfère aux précédentes mesures). De la même manière, une labellisation très contraignante ainsi qu’une obligation pour les fabricants de fournir des études sur les effets secondaires devrait achever de placer entre les mains de Big Pharma et Big Tobacco ce qui restera de nos vapo’s… Pour ainsi dire pas grand chose…

Vous pensiez en avoir assez ? Non pas, messieurs-dames !

La chape de plomb d’une morale de fer d’un autre âge viendra sceller la moindre perspective de liberté. En effet, il est désormais affirmé, hors de toute étude sérieuse ou bien même de simples supputations étayées, que la e-cigarette est un piège à destination des non-fumeurs et des plus jeunes !

Et maintenant, vous êtes rassasiés ?

Je l’espère, parce que le contenu de ce projet, qui se discute dans le secret d’alcôves sombres, suffira aisément à détruire la cigarette électronique. Les institutions non-élues de l’Europe ont pris le parti de troquer pour 30 deniers la possibilité de sauver la vie de 7 millions de vapoteurs européens contre la certitude d’en tuer 3,5 millions (un fumeur sur deux). 3,5 millions de morts dans les affres des souffrances du cancer, dans la violence de l’AVC ou de l’infarctus, dans l’ignoble étouffement progressif de la déficience respiratoire…

Voilà ce que propose notre classe dirigeante : l’entretien criminel du génocide permanent qui selon leurs propres chiffres aura fait 100.000.000 de morts au siècle dernier :  cent millions ! Nous, citoyens, ne pouvons laisser perdurer une telle situation, quand la cigarette électronique nous apporte la perspective d’un siècle nouveau qui pourrait finir sans tabac fumé. Nous devons tout mettre en œuvre pour faire entendre raison à ceux qui portent ce projet dévoyé.

Partagez largement la nouvelle, postez sur les réseaux sociaux, écrivez à vos députés et euro-députés, faites du bruit pour montrer la juste colère des vapoteurs face à cette aberration criante, alertez vos médecins… La guerre est déclarée. L’Aiduce est en passe de devenir hors-la-loi : à l’heure où vous lirez ceci nous aurons peut-être déjà « pris le maquis »…

😉

EN

The electronic cigarette and Europe’s unelected bodies: It’s war !

The premature death of millions of people will be the direct consequence of the destruction of the electronic cigarette sought by the EU’s unelected institutions.
Acting through the EU’s decision-making process known as the Trialogue, unelected bodies are carrying out a scheme to destroy the effectiveness and the current market of the electronic cigarette. Ignoring scientific research and in total contradiction with the vote of the European Parliament, they are preparing absurd and confiscatory regulations which whilst satisfying the financial interests of the pharmaceutical and tobacco industries, will have a deadly effect on public health. Aiduce, the francophone independent association of electronic cigarette users, has no hesitation in revealing what is really happening.

In a world driven by an insatiable gluttony for lucre, you may have wondered which of either the tobacco or the pharmaceutical industry would succeed in swallowing up the nascent electronic cigarette market. Well, good people of Europe, thanks to the Council of Europe and to the European Commission, you now have your answer. They are handing it over on a platter to both. We are to suffer the extremes of both tobacco and medicines regulation.

Ever since what seemed to be a decisive vote by the European Parliament to reject the medicalisation of the electronic cigarette, seeking instead to regulate it prudently as a general consumer product, the vaping community has remained vigilant. For we were wary of a flurry of last minute amendments that appeared to flout one of the EU’s founding principles that guarantees the free movement of goods across our common market. We were suspicious of a description of the electronic cigarette that had been squeezed into the text that it should be defined as a ‘related tobacco product’.

It appears that our worst nightmares are being realised. We have learnt of the content of the proposal currently being hammered out in the Trialogue, where Parliamentary representatives have to agree the final draft of the Directive with the Council of Europe and the European Commission. What future, forged in furtive negotiations with shadowy lobbyists, do these two unelected and opaque bodies envisage for the electronic cigarette? Nothing less than its death, which beyond all reason will have to comply with the most restrictive aspects of both drug and tobacco regulation!

Prepare yourselves, breathe deeply and have a good vape, for this will hurt !

Goodbye, e-liquids. Farewell, refillable atomisers.

Only throwaway cartridges containing less than 10mg of nicotine will be allowed. Throw away your bottles, to be decreed illegal. Hello prefilled cartridges formatted to fit tobacco and tablet routes to market. Driven by this mad logic, bin your Stardusts and your Kayfuns bought at exorbitant prices, for they too will be outlawed.

Au revoir flavours !

Only a few will be ‘approved for use’, such as those in the pharmaceutical industry’s otherwise obsolete and useless nicotine gums.

Adieu all advertising and marketing, including on internet communities.

Anything that could be construed as promoting electronic cigarettes will be prohibited and punishable by legal sanction. No publicity means no provision of information on whatever platform.

Bid farewell to the freedom of choosing your nicotine dosage.

The authorised maximum will be 20mg/ml and the nicotine content of containers will not exceed 10mg. This is half the level of 21mg nicotine patches, which can be prescribed by doctors to be applied several at a time.

Throw away your mods,

your Provaris, VVs and VWs! For only devices that deliver nicotine doses uniformly and consistently will be approved.

Lock away the free movement of goods in Europe !

Contradicting the founding principles of the Common Market, it will be illegal to buy online anywhere in the European Union. No doubt the hope is that this will enable member states to create profitable monopolies, brazenly collecting bloated taxes whilst putting our health at risk.

Give up, you young e-cig entrepreneurs !

For this truly cunning scheme is completed by restricting whatever market is left to those large companies able to provide an imposing list of scientific and commercial data. And who alone will be able to meet the extraordinarily restrictive labelling standards and the requirement to produce information on side effects? Why, big pharma and big tobacco of course! They’ll be the only ones left to pick over the ruins of this once-promising industry.

Enough you cry, enough !

Sorry, ladies and gentlemen, there’s more. Abandon all hope of liberty. For a straitjacketed reasoning that comes from another age makes it possible to set aside all objective assessment and assert, on the sole basis of empty conjecture, that the electronic cigarette beguiles the young and non-smokers alike into tobacco addiction!

All of which should prove that this scheme, currently being hatched in the secrecy of dark alcoves, is more than sufficient to kill the electronic cigarette. For 30 pieces of silver, Europe’s unelected institutions are bartering the chance of saving the lives of 7 million European vapers against the certainty that half of them will die if they return to tobacco. They will die in the throes of cancer, in the suffering of heart disease and stroke, in the progressive stifling of respiratory deficiency…

This is what our rulers offer: the continuance of a criminal genocide that according to their own figures has caused 100 million deaths over the last century: one hundred million! Citizens, we cannot allow this situation to continue, when instead the electronic cigarette gives us hope that the new century may see the end of tobacco addiction. We must do everything to make those who support this depraved plan see reason.

Share widely this information, share it on the social networks, write to your MPs and MEPs, alert your doctors, shout it to express the anger of vapers threatened by this gross absurdity… War is declared. Aiduce is on the way to becoming outlawed; by the time you read this we may already have gone underground…

167 commentaires sur “E-cigarette et institutions européennes non-élues : c’est la guerre.
  1. Eric dit :

    sympas de voir que mon commentaire a était effacer

  2. boch dit :

    je croyais que la peine de mort a était abolie en europe.Et bien non
    nos chers députés et leurs amis tous conromput ne veulent que notre mort et en plus il faut payer cher.Tout les vapoteurs d europe devrait sonner la révolte.

  3. Eric dit :

    Ecrire des mail ou lettre serviras a rien, le gouvernement a t’il déjà écouter les citoyens une seule fois? non ..jamais…ont peut leur écrire (depuis xx années, même avant l’arriver d’internet ont pouvais le faire) ce que l’ont veut ils en ont rien a faire, a plusieurs reprise ont a déjà pu donner notre avis sur diverse chose mais cela n’a jamais rien changer.

    Plutot que rester chez nous bien assis ben faudrais que les vapoteurs sois tous dehors, au même moment , pour crier notre façon de penser ,tous sur paris ça serais l’idéal mais tt le monde peut pas monter labas que pour ça, le même jour a la même heure dans xx ville …hop tt les vapoteurs dehors ! voila ce qu’il faut, pendant plusieurs jour même !!
    certes cela ne changeras surement pas grand chose…mais au moins ont aurais le « mérite » d’avoir bouger nos fesses pour la cause que l’ont defend, plutôt qu’être rester bien assis chez nous devant notre pc a dire « ho ben suis pas content et j’vais le dire sur internet au lieu de le crier haut et fort dehors »

    Si un mouvement viens a être prévu dans les environs de chez moi (car si c’est a xxx kms j’aurais pas les moyen d’y aller) ben je serais le premier dehors , je serais pas rester assis a attendre que ça se passe

    C’est bien beau internet…ont peut militer sur des sites, des blogs, faire des pétitions, des vidéos ,etc,etc…mais ont reste chez nous notre cul viser sur une chaise et ça arrange bien le gouvernement qui du coup n’a plus a se soucier de la hausse de voix des citoyens dans les rues,personnes qui gueule a haute voix c’est tout bénef pour eux.

  4. olivier dit :

    que faut il faire pour se battre ?

    • béavapote dit :

      Ecrire ton ressenti aux Députés européens, poster sur les réseaux sociaux et te tenir prêt à agir si l’AIDUCE nous demande de l’aide 🙂

      Il y a différents types de lettres sur le forum qui peuvent servir d’inspiration et les adresses mail des Députés européens français et belges y sont reprises également.

  5. bruno dit :

    Je m’en doutais que cela arriverait ! C’était trop beau… La tueuse rapporte bien plus au états que la e-cig, tout est lié à cela. Ils se fiche de notre santé au détriment de l’argent ! Il faut les combattre ces vautours qui sèment le tabac à tout va… La vape peu éviter a des millions de personnes de maladies graves de souffrance atroce et de la mort que provoque le tabac….adhérer à cette association c luter contre cela et le seul moyen de s’opposer à eux!

  6. Michel dit :

    Quelques calculs amusant,

    Lorsque l’on parle de taxes, celles ci s’applique sur le prix de base et pas sur le prix de vente. Prenons un exemple simple sur un paquet de malbarré par exemple.
    Bientôt (1er janvier ou 15 janvier 2014 le prix du paquet sera de 7 euros).
    Or, en visitant quelques sites, le prix de vente hors taxe est de 1,33 euros, ce prix inclut la fabrication, le transport etc, si on avait 80% de taxes on devrait payer alors 1,33*(1+0,8) soit 2,39 euros le paquet non ? alors ou est l’erreur ?

    Simplement parce qu’on a pris le calcul à l’envers, pour connaître le VRAI % de taxes à la place de 0,8 il faut mettre le nombre pharaonique de 4,26 : 1,33*(1+4,26)=7

    Oui, Madame, Mademoiselle, Messieurs, l’état taxe les clopes à 426% environ !! c’est une grande différence.

    On peut à juste titre, comme d’ailleurs pour l’essence, dire que le prix est constitué de 80% de taxes, mais pas que ces produits sont taxés à 80%, c’est beaucoup beaucoup plus..

    POURQUOI CE PETIT CALCUL ??
    1) juste pour s’amuser
    2) pour estimer le prix futur d’un falcon de e-liquid

    Voilà, un flacon de 10cc coûte disons pour fixer les idées 6 euros, la tva étant de 19,6% pour l’instant, le Prix de vente hors taxes est donc de 5,01 euros

    Si maintenant, on applique les mêmes taxes que celles sur le tabac, (ou des produits du tabac) le prix de ce même flacon sera alors commercialisé à environ :

    5,01*(1+4,26)= 26,35 euros.

    Constatez alors que votre prix de e-liq ne vous coutera pas 80% plus cher (ça ne ferait « que  » 10,80 qui est un prix encore abordable mais 4,4 fois plus cher qu’aujourd’hui !!

    (sans compter future hausse de tva, futures augmentations progressives sur tout ce qui concerne le tabac etc etc ça n’en finit plus)

    Quand je vous conseille de faire des provisions ou de vous mettre au DIY, il y a quelques raisons

  7. obubble dit :

    Peut-on nous expliquer d’où vient ce texte ? Qui l’a écrit ?
    Qu’est-ce que c’est « les institutions européennes non élues » ?
    Il y a eu un vote en session plénière de Parlement Européen le 8 Octobre qui sort l’e-cig du domaine pharma, pourquoi ça revient en arrière ? (à noter que tous les députés socialiste et écologistes français ont voté comme un seul homme pour la médicalisation, ça ne sert donc pas à grand-chose d’essayer de les convaincre individuellement, ils font ce que leur disent leurs chefs, ils n’ont pas d’opinion propre).

  8. tonton38 dit :

    faire confiance en l’Europe c’est comme donné son porte monnaie a un pickpocket marre de tout ces abru… que toutes les personnes votent contre l’Europe aux elections il veulent la guerre il vont l’avoir

  9. szergo dit :

    Hungarian vapers are angry as well. We are with you guys!

  10. pican dit :

    je trouve honteux que l’on nous emmerde a ce point avec un système efficace enfin ô combien pour arrêter de fumer que nous veulent t’il a part bien sur taxer les produits et dérivés afin d’engranger de l’argent perdu sur la vente de cigarette en baisse et se gaver avec nous les vapoteurs ( mais a la limite qu’ils soit francs qu’il affiche la donne on veux taxer pour s’en mettre plein les fouilles point bar ) alors je dis non car on nous mange assez nos libertés a ce jour pour que l’on vienne en plus nous bouffer l’air que l’on choisit de vapoter lol !!! bien amicalement une vapoteuse en colère …

  11. Lisa Belle dit :

    We are with you across the pond. We will march in the streets too! This is a war against humanity!

  12. volraich dit :

    La stratégie de la dégradation

    Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

    La stratégie du différé

    Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

  13. Frédérique Coudurier dit :

    Carrément écœurée ! le tabac, lui n’est pas prohibé. On marche sur la tête là. On interdit le lance-pierre mais on autorise le bazooka.

  14. Lyly2 dit :

    Bravo pour cet article remarquable, et bravo pour votre veille et vos contacts, qui permettent cette information !!! Nous voilà abasourdis, écoeurés mais grâce à vous avertis et nous pouvons tenter d’agir individuellement via nos courriels vers les politiques de tous bords…
    Mais que peut-on faire pour alerter l’opinion publique ? Je ne vois ici dans les commentaires que des vapoteurs ou proches de vapoteurs et j’ai beau chercher sur le Net, je ne rencontre aucun écho dans la Presse. Or il faut absolument que « les gens » sachent comment on traite la démocratie, la Santé Publique, comment le trilogue traite le vote majoritaire des députés européens !!! Premier scandale ! Le second étant le scandale sanitaire que représente la mort programmée de l’e-cig telle qu’elle existe et évolue aujourd’hui, l’assassinat de la meilleure alternative au tabac qui soit.

  15. MARIE CLAIRE dit :

    MAIS C EST PAS POSSIBLE ON VA FAIRE COMMENT!!! Y A QUE CEUX QUI AURONT LES MOYENS DE FAIRE DES PROVISIONS QUI AURONT LE DROIT D ALLONGER LEUR VIE EN AYANT ARRETE DE FUMER??? JE FUMAIS PLUS D UN PAQUET ET DEMI PAR JOUR DE TABAC BRUN!!! 7 MOIS QUE JE N AI PLUS TOUCHE A UNE SEULE CIGARETTE DEPUIS QUE JE VAPOTE !!! ET EN PLUS JE SUIS PASSEE DU 19 MG AU 6 MG!!! MALGRES TOUS MES PROBLEMES RIEN N A FAIT POUR QUE JE REPLONGE!!! MAIS IL FAUT FAIRE QUOI??? JE SUIS DESESPEREE DE LIRE CA!!! JE N AI PAS LES MOYENS DE FAIRE DES STOCKS!!! MAIS POURQUOI TOUS CES POLITIENS DE MERDE NE NOUS LAISSE PAS VIVRE TRANQUILLE!!! ON A PAS ASSEZ DE PROBLEMES COMME CA???JE SUIS DESESPEREE!!! ON TROUVE LA BONNE SOLUTION POUR SA SANTE ET POUR SON PORTE MONNAIE ET ILS NOUS COUPENT L HERBE SOUS LES PIEDS !!! ILS VEULENT QUOI NOUS ELIMINER COUTE QUE COUTE??? SI LA SOLUTION C EST QU ILS TAXENT ET BIEN QU ILS TAXENT COMME TOUT D AILLEURS!! MAIS QU ILS NOUS FICHENT LA PAIX ET QU ILS AILLENT TOUS AU DIABLE!! POUR RESTER POLIE!!!!

  16. Frédéric Harnisch dit :

    Et pourquoi vous ne relancez pas une pétition mais cette fois en impliquant les boutiques de E-cig (je les vois mal refuser) afin de recueillir un plus grand nombre de signatures ?

  17. Nestor dit :

    S’il y a des députés européens qui lisent les commentaires alors sachez et dites-le entre vous au parlement européen que çà va chier grave aux prochaines élections européennes !

  18. Michel dit :

    La bombe atomique, image bien choisie,

    En ordre de grandeur, les bombardement atomique sur le japon on fait environ 180 000 morts (chiffre débattu et sujet à caution, mais c’est l’ordre de grandeur)

    Les tueuses, c’est donc plusieurs bombes atomiques tous les ans… mais si nos politicards sont OK alors c’est très bien, en effet !!! sauf que là on entre dans le domaine du thermonucléaire dont les victimes se compte en MM (Méga morts)…

  19. Michel dit :

    Hello,

    En attendant, nous pouvons « encore » faire quelques provisions, je viens de commander 110 flacons d’e-liquides à 18 mg/ml nico en négociant à 4,60 au lien de 5,90 euros/10 ml avec mon fournisseur local qui fait en plus dans le « bio » avec 80 pg et 20 vg,
    Plus qq autres accessoires qui me permettrons de tenir environ 2 ans,

    Déjà dans ces 110 fioles, il n’y a plus aucun arôme tabac, la menthe sauvage, l’eucalyptus, la pinacolada , la framboise, le réglisse et le pamplemousse me plaisent beaucoup plus. C’est dommage si ça s’arrête si vite car je pensais tester alternativement du 18 au 11 mg nico/ml.. mais si ce que je lis se confirme, je pense que je n’aurai pas le temps de me sevrer définitivement pendant cette période et donc que je risque de reprendre les tueuses je vais réfléchir à savoir refaire une autre commande d’une centaine de flacons dosés à 11mg.

    En tout cas, je vais me précipiter pour faire le plein pendant que c’est encore possible. Provision aussi de clearomiseurs… puisque l’on doit s’attendre à une période de prohibition (j’allais dire prostitution, suivez mon regard envers ces « non élus » qui sont des grosses PUTES ! nous sommes loin du vox populi vox dei… mais en doutions nous vraiment dans le contexte actuel ?? that is the question.

    J’envie les connaisseurs qui peuvent faire du DIY, personnellement, je suis un trop jeune vapoteur pour me lancer dans ce domaine…

    Quand je lis « cartouches scellées » « arôme limité », je rêve, à moins que ce soit pour se les mettre dans le c..

    Enfin si certains d’entre vous veulent me contacter pour les e-liquids, je vous donnerai l’adresse ou vous pourrez faire comme moi : négocier les prix par quantité. Je ne suis pas partie prenante et je ne vous dis ça pour vous rendre service, ça sera à vous de négocier avec le fournisseur et peut être avoir un meilleur tarif que moi, mon fournisseur est Français et traite dans le Sud-Ouest, je n’en dis pas plus je ne veux pas faire de pub sur ce site.

    Brice, si tu lis ce message essaye de me répondre concernant le payement de la cotisation, je t’ai déjà tout expliqué, à toi de voir comment je peux payer sans passer par ma cc. (Virement ou chèque)

    Par ailleurs, j’aimerais savoir ce qu’il se passe à ce sujet dans le reste du monde (hors Europe)… Asie, Amérique, Australie, Afrique ?

    Bisous à toutes

  20. Ant dit :

    How would someone that can’t speak French say Vive la Revolution in your language? We all need to unite, English vapers are angry as well. Sorry for not talking in French.

  21. mauritanien dit :

    Je parlais déjà de ce trilogue le 18 novembre sur mon blog allez voir l’article de Rebecca Taylor sur le sujet !
    http://le-vapoteur-militant.blogspot.fr/2013/11/la-directive-tabac-e-cigarettes-mise.html

  22. LVD dit :

    Cette proposition qui interdit 99.99% du marche actuel a au moins la mérite que cette hypocrisie que ce n’était pas le but d’interdire la e-cig est dénié sans plus aucune doute. Mais une proposition qui n’autorise que les produits qu’on ne trouve pas encore sur le marché mais qui sont annoncé par Big Tobacco d’arriver bientôt, ça pue quand même énormément que le commissaire Borg soit aussi corrompu que son prédécesseur.

  23. mauritanien dit :

    C’est désatreux,
    je préviens le gouvernement que s’il fait ça ! je passe dans la partie sombre du marché parallèle car je ne reprendrais pas le tabac ! Mais je continuerais à vapoter !
    C’est sur que je passe par le marché noir !
    Merde ils nous font chier (c’est dit) ces abrutis de ronds de cuir grassement rémunérés par l’industrie du tabac et l’industrie pharmaceutique.
    Je deviendrais un Anonymous de la e-cig !

  24. Misty-Dog dit :

    Je suis pas prêt de retourner voter pour ces baltringues !

  25. Philippe de Valon dit :

    L’Europe ressemble de plus en plus à une prison de la bien pensance dont on aurait seulement repoussé les grilles. Ce n’est plus un fossé qui se creuse entre les citoyens et ceux qui se pensent des élites en oubliiant par qui ils sont là, mais un précipice. Attention aux conséquences possibles….

  26. Bonnet dit :

    Et voici les bottes en cuir de la censure et des bien pensants, vous aurez le droit de mourir par les seuls moyens qui nous rapporte, si vous voulez vous en sortir et si il vous prend l’envi de ne pas mourir comme nous l’avons décidés gare à vous.
    Aux Vape citoyens

  27. Philippe de Valon dit :

    Mais pourquoi les élus acceptent-ils le diktat des fonctionnaires???

    • Ka DRAPPIER GARIBALDI dit :

      Pour l argent, les pots de vin.!!

    • volraich dit :

      La stratégie de la dégradation

      Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

      La stratégie du différé

      Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

  28. Vapoloca dit :

    Tous à nos vapo et marchons, marchons…avec l’Aiduce.
    Nous avons gagné des batailles et nous gagnerons la guerre !

  29. Rivrain dit :

    Honte aux députés qui voteront l’interdiction de la cigarette electronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*