E-Cigarette : n’écoutez pas les sirènes de la désinformation !

 
Une étude de la Portland State University aux États-Unis, réalisée par les chimistes Peyton et Pankow, devrait être publiée dans le New England Journal of Medicine dans les heures qui viennent avec un titre volontairement alarmiste.

Après l’étude Japonaise tant décriée du mois de novembre, voici donc des Américains qui s’essayent eux aussi au jeu de la surenchère, pour tenter de briller à l’échelle internationale.

Pour ce faire, quoi de plus efficace pour se démarquer de la tendance actuelle des nombreuses études favorables au vaporisateur personnel qu’utiliser des conclusions indignes d’une étude scientifique, et ouvrant la porte à une nouvelle vague de titres racoleurs ?

Comment accepter qu’on amplifie volontairement une infime partie de la problématique au détriment d’une vision globale qui, elle seule, pourra prévaloir quant au bénéfice (ou non) de l’utilisation d’un dispositif sensé être, dans l’esprit du public bien moins nocif que fumer du tabac.

L’AIDUCE s’inquiète des premiers éléments en sa possession, et elle est loin d’être la seule. Clive Bates, spécialiste incontesté en la matière, s’étonne lui aussi de la méthodologie employée amenant en conclusion une mise en avant d’une prétendue concentration en formaldéhydes.

Il s’interroge sur les conséquences que peuvent avoir ce qu’il n’hésite pas à appeler « des calculs sur le coin de la table ». Et s’en ouvre ici http://www.clivebates.com/?p=2706*, ce dont Norbert Zillatron fait écho en complément d’un article précédent consacré au même sujet https://nzillatron.wordpress.com/2014/11/05/freaking-formaldehyde/

Comment accepter en effet un titre accrocheur destiné à attirer l’attention des grandes agences de presse, mettant en valeur un travail pour le moins bâclé dont l’unique bénéfice sera d’être repris en cascade par bon nombre de médias internationaux ? Au détriment des enjeux de santé publique et du travail de fond mené par tant de scientifiques conscients de leurs responsabilités.

L’AIDUCE veut croire que les médias ne céderont pas au chant des sirènes de la désinformation, et sauront traiter cette – nouvelle – étude bancale avec toute la rigueur voulue. Ou en l’ignorant, puisqu’elle ne vaut guère mieux.

* Traduction de l’article de Clive Bates disponible ici : http://vapestudies.yannic.be/?p=256

—————
Mise à jour : l’étude vient de paraitre ici : http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc1413069?query=featured_home

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , , , , ,
14 commentaires sur “E-Cigarette : n’écoutez pas les sirènes de la désinformation !
  1. vapot'man dit :

    Un mal pour un bien ? Dautzenberg a démonté cette étude sur « i télé » sans ménagement et Le Houezec dans le « télégramme » quotidien breton, ces études deviennent une rengaine a bout de souffle ! sans jeu d’mots. Kenavo et bonnes vapes a tous. Vive l’aiduce.

  2. Jacques dit :

    Bonjour, bah, dans les titres racoleurs, celui utilisé ici n’est pas mieux je trouve. Chacun fait ce qu’il peut pour se faire entendre :). Juste en passant une réflexion :

    Nulle part il a été dit que vapoter était « bon » pour la santé. Fumeur pendant presque 20 ans et passé de 2 paquets par jour à la vapotte d’un jour à l’autre, je n’ai plus jamais touché une cigarette (alors que c’était vraiment un plaisir pour moi) et je n’ai aucune envie de recommencer. Ca pue, c’est dégueulasse comme goût et on sent vraiment qu’on crève à petit feu (surtout le matin, on le sent très très bien à la longue). Donc voilà. Je me dit que j’aime mieux risquer de mourir en me sentant bien et avec une odeur qui n’est pas celle de la clope.

    Mais bon, si je pouvais éliminer un risque et arrêter d’avoir constamment (et je n’exagère pas) mon provari à la main, je pense que ça serait mieux également. Parce qu’il est clair que je vapotte beaucoup et que le matin, je le sens quand même un peu. J’ajoute que je vapotte sans goût, rien qu’un mélange DIY 20%pg/80vg/24mg (depuis 2 mois, je suis passé à 16mg). Rien avoir avec la clope, mais rien du tout, juste une légère oppression au niveau de la poitrine (comme si je n’avais pas respirer à fond depuis longtemps) et un petit arrière goût dans la bouche. Bref, comme tout, il ne faut pas exagérer, mais comme j’aime ça, j’exagère toujours un peu. (il faudra que je regarde un peu sur les forums pour avoir d’autres retours).

    Ce que je veux dire, c’est que si la filière tabac pèsent très lourd, celle de l’ecig commence à peser pas mal non plus (3 milliard, c’est pas rien) et que s’il y a de la triche d’un côté, il risque d’y en avoir de l’autre (nous sommes plus ou moins tous des abrutis et l’ecig ne protège pas de la connerie humaine).

    Difficile alors de savoir ce que l’on risque vraiment (surtout quand on exagère un peu comme moi)… Le temps nous le dira. Attendons encore 5 ou 6 ans et on pourra commencer à faire des tests sur les premiers cobayes que nous sommes. 🙂

    Bonne journée à tous.

  3. Tetsuo dit :

    Réponse simple à ceux qui m’en ont parlé aujourd’hui:
    Un toaster est capable de bruler du pain.
    C’est beaucoup plus cancérigène qu’une biscotte.
    Et c’est surtout beaucoup moins bon niveau goût!
    Aucun vapoteur ne vapotte volontairement toute la journée du liquide brûlé…

  4. Philippe dit :

    Encore une étude contre la cigarette électronique et comme par hasard sortant du pays où la clope au cow boy a déjà tué trop de personnes !
    Déjà, fumeur depuis l’adolescence, j’avais abandonné les « blondes » me rendant compte de leur extrême nocivité: on avale du light et on ne recrache rien… Bref goudronnage assuré.
    MON EXPÉRIENCE: Car je ne peux parler de ce que je connais, mon cas. Je fumais une dizaine de cigarillos/jour. Un jour, par curiosité, j’ai essayé l’e-clope sans idée préconçue… Cela fait 9 mois et je n’ai repris un cigare qu’avant de donner la cartouche pleine. Bilan: rien, plus aucun intérêt.
    De plus fumer, c’est chiant: ca pue, c’est sale, contraignant, on enrichie les gouvernements hypocrites sur le sujet. Si, à l’inverse, l’on devait passer de l’e-cigarette à la « vrai » clope pour des raisons de santé, je crois que personne n’accepterait.
    IMPORTANT: pour réussir à arrêter de fumer avec l’e-clope, il est primordial de bien se faire conseiller tant au niveau des liquides que du matériel car aspirer du vent n’intéresse personne, surtout un fumeur ! Moi, je suis client chez [Modération: pas de pub, merci] à Castres. Ils sont sympa et très investis dans la satisfaction de leurs patients… Pardon, de leurs clients.
    Alors si d’aventure ces crétins de politique voulaient taxer le vapotage, ce ne serait que pour taxer un peu plus les français car seul nous pomper de l’argent les intéresse, ils n’ont strictement rien à foutre de notre santé.

  5. Randall dit :

    Selon UnAirNeuf.org, c’est à l’État que va profiter le crime :
    L’État français téléguide l’Agence France Presse (AFP) pour dénigrer la cigarette electronique
    http://www.unairneuf.org/2015/01/agence-france-presse-afp-patascience-cigarette-electronique.html

  6. Groucho dit :

    Une étude qui aide à expliquer pourquoi la Portland State University, qui l’a parrainée, est classée parmi les pires universités américaines (564ème sur 650).

  7. vandezande dit :

    j’habite en Belgique. Il y a du travail et vous faites bien le vôtre mais que penser de ceci: Ma fille est allée chez le gynécologue il y a quelques jours en vue d’une grossesse . Ma fille fume. Savez-vous ce que lui a dit ce professeur? Elle préfère qu’elle fume plutôt que vapoter???? Il s’agit d’un hôpital universitaire très coté. Toute cette désinformation fonctionne très bien : en tous les cas ici. Ne croyez-vous pas que l’on est en train de perdre la guerre???

    • Pat Athos dit :

      Un conseil ? changez de toubib !

    • colla dit :

      J’habite aussi la Belgique.Je vapote depuis 15 mois après 52 ans de clopes. J’achète en France avec nicotine(12 mg) En interdisant la nicotine on a réussi ici à tuer l’ecig.dès le départ! Pour appuyer cette étude américane bidon,une chaine de tv a reçu l’appui d’un psy…tabaccologue!je pense qu’il a peur de perdre son boulot!
      Je voudrais aussi publier une étude sur la viande cancérigène (si je crame mon steak) ou sur le beurre(que j’aurai cramé dans la poele.C’est exactement ce qu’ils ont fait dans cette étude!

  8. Michel dit :

    Et Farsalinos confirme …..
    Bravo la réaction rapide des différents acteurs de la vape

    http://www.ecigarette-research.com/web/index.php/2013-04-07-09-50-07/2015/191-form-nejm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*