Enquête : qui sont les vapoteurs ?

profil-vapoteurCliquez sur l’image pour accéder au questionnaire

 L’Aiduce lance une enquête sur le profil des vapoteurs : qui sommes-nous, quel matériel utilisons-nous, quels eliquides apprécions-nous… ?
Les résultats de ce travail nous permettront d’avoir des chiffres à donner officiellement aux interlocuteurs que nous rencontrons.
Cette enquête se terminera le 31 octobre.  D’avance, merci à tous ceux qui y participeront.

N’hésitez pas à diffuser largement cette enquête afin d’avoir le maximum de réponses.

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , , , ,
73 commentaires sur “Enquête : qui sont les vapoteurs ?
  1. Pollen dit :

    Bonjour,
    je suis tombée dans la tueuse comme on pourrait tomber dans l’alcool ou la drogue.
    Il y a 20 ans je donnais naissance au dernier de mes trois enfants. Ma douce moitié fumait depuis ses 14 ans mais je n’avais jamais été attirée par la cigarette. Nous partagions nos vies depuis 8 ans déjà.
    A peine quelques jours après la naissance de mon fils, j’apprends que ma mère a un cancer grave, et qu’il faut me préparer au pire. Le bouleversement est intense. Je suis perdue, mon mari est en déplacement et je suis seule avec mes trois enfants. La panique me gagne, je perds pied. Je sais qu’il faut que je me reprenne mais je ne trouve pas comment. Je ne supporte pas physiquement l’alcool et pourtant j’ouvre le bar de mon mari. Dans ce bar, je tombe sur quelques uns de ses paquets de cigarettes encore fermés. Je regarde les bouteilles d’alcool en me demandant si un verre ne me ferait pas du bien, mais j’ai peur de vomir comme toujours. Alors, j’ouvre le paquet, j’ai 26 ans, et j’allume ma première cigarette. Je tousse, je m’arrache le fond de la gorge, je m’étrangle, je me brûle les bronches et les poumons, mais qu’elle semble me faire du bien ! Au bout de quelques bouffées, les désagréments s’estompent, et enfin je ressens un peu plus de sérénité. J’enfile cigarette sur cigarette, et le lendemain matin, le paquet est quasi vide. J’attaque le prochain.
    Je n’ai plus arrêté pendant 20 ans. Avec, il y a 6 semaines une consommation avoisinant les 3 paquets par jours, au point comme Michel, d’avoir besoin d’allumer la prochaine tueuse alors que la précédente était encore fumante dans le cendrier. J’ai connu comme tout bon fumeur, la crainte non de la faim mais de l’absence de paquet le samedi soir, la besoin d’avoir plus de cigarettes que de pain ou de lait dans mon chariot, la nécessité de toujours être pourvue quelque soit la météo, le moment, le jour ou la raison.
    J’enchaine évidemment au bout de quelques années, bronchites, rhino-pharyngites, angines et autres rhinites chroniques. Qu’à cela ne tienne. Même si les cigarettes ont un goût immonde dans mon organisme malade, et même si parfois j’arrive à ne plus fumer durant les traitements antibiotiques, je retombe à chaque fois dans les griffes des tueuses. En 2007, je fais une double pneumonie. Par la force des choses, j’arrête de fumer pendant 6 mois, mon mari fume toujours, je lui fais une guerre incroyable sur l’odeur, la fumée persistante etc. 6 mois après, mes poumons vont un peu mieux, l’odeur n’est plus aussi désagréable, un paquet traine… Et je rallume une cigarette.
    Il y a moins de deux mois, pour un bilan médical je fais une radio des poumons. L’avis est unanime, mon radiologue, mon médecin, l’ostéo qui me suivent m’interpellent et me conseillent plus que vivement d’arrêter de fumer. Ils insistent lourdement d’ailleurs.
    Mon mari lui aussi me pousse à m’arrêter. Oui mais voilà, je suis fumeuse, je vis dans une maison de fumeurs où lui-même et mon petit dernier de 20 ans fument. Je ne suis pas Wonderwoman. Il ne suffit pas d’avoir la volonté… Non je n’y crois pas tout à fait en matière de tueuse….
    Mon mari par le hasard des choses regarde mes radios, et avec ses quelques connaissances médicales, découvre le (laid) voile blanc qui couvre au 3/4 mes poumons. Il ne dit rien mais s’interroge et m’enjoint d’arrêter de fumer. Nous nous disputons… Quelques jours plus tard, un vendredi soir, il rentre du boulot, un petit sachet en main et me dit qu’il s’est acheté une cigarette électronique. Ma première réaction a été de lui demander s’il m’en avait ramenée une aussi. Abominable déception : non … De rage, pendant qu’il découvre la vape, j’enchaine cigarette sur cigarette ne serait-ce que par dépit… Mardi, mon fils fait une énième bronchite, je l’emmène chez le médecin et sur le chemin du retour, nous nous arrêtons sur le magasin d’e-cig qui se trouve sur notre route. J’éteins ma cigarette en sortant de la voiture et nous entrons.
    J’explique que mon mari s’est acheté une ecig vendredi, que cela m’intéresse, que je n’y connais rien, que je n’y crois qu’à moitié, que je pense qu’il s’agit d’un effet de mode, mais qu’au vu de mon état de santé, bah pourquoi ne pas tenter. J’explique que je ne veux surtout pas souffrir du manque de tabac, de nicotine, de la première bouffée qui vous fait ce petit (gros ) gros effet au fond de la gorge. Que je ne veux pas souffrir du manque de l’objet transitionnel du doudou qu’on tient en main et qu’on porte à la bouche. Je vois un certain nombre de personnes présentes tirer sur des engins venus de l’espace, gros, pas esthétiques, me rappelant plutôt des jouets réservés aux adultes qu’à des cigarettes… ça je ne veux pas non plus. Je veux un truc qui ressemble de près à une cigarette, qui me rappelle la cigarette, qui me donne le « plaisir » de la cigarette… Le vendeur fait très bien son boulot, m’interroge, me questionne, m’oriente, me propose. Il m’explique le/les fonctionnements et les divers ecig qui existent. Je suis souvent complètement larguée dans ses explications. Mon fils me fait une VOST avec des mots et des phrases que je comprends, autant sur l’utilisation, que sur les modèles, que sur l’entretien, les liquides, leurs compositions etc… Il me fait découvrir des tas de saveurs différentes, et seuls les goûts tabac trouvent grâce à mes papilles. Je trouve tous les autres goûts de l’ordre du chimique, bonbons, fruits et arômes divers… (C’est un comble, je l’avoue ^^ !)
    J’offre à mon fiston le mm modèle qu’a acquis son père et je prends un modèle simple, discret, sans ce qui me semble être une complexité de réglages. Mon premier liquide sera évidemment goût tabac avec un très fort taux de nicotine. Mon fiston en prend un goût tabac, légèrement épicé. Nous ressortons au bout de deux heures, moi un peu hilare devant les engins que certains consommateurs ont exhibé durant nos achats. J’entre dans la voiture et plutôt que d’allumer une cigarette je prends ma ecig et tente de vaper… Pas mal, pas mal, nous échangeons avec mon fiston sur les goûts et nos premiers ressentis. Je rentre à la maison, et, je m’aperçois que je n’ai toujours pas rallumée de cigarette à mon grand étonnement.
    Au bout de deux jours, je n’ai toujours pas touché à une cigarette, mon fiston alterne vape et tueuse et l’odeur commence à me déranger considérablement bien que parfois encore très attirante. Mais je vape un peu à ces moments là et l’envie d’y revenir passe aussi vite que venue. Mes poumons souffrent du fort taux de nicotine, je retourne au magasin prend mon même liquide avec un taux moins élevé… Une semaine se passe, le taux de nicotine me parait à nouveau trop élevé, j’y retourne et dans un petit bilan je m’aperçois que je n’ai pas touché à une tueuse depuis mon premier achat… Je teste de nouveaux goûts et le liquide café qui n’avait trouvé grâce à mes yeux , il y a 10 jours me parait désormais délectable… Je l’achète avec un taux de nicotine moitié moins fort que ma première fiole.
    Je commence à croire que peut-être la ecig va m’aider. Pendant ce temps, mon mari n’a plus lui non plus touché à une cigarette. Il entre dans le jeu, se renseigne, potasse, écume les forums, discute beaucoup et partage sur l’ecig autour de lui… Un jour, je lui dis que je suis frustrée de la qualité gustative de mon liquide café que juqu’à présent je vapais avec grand plaisir. Il me propose de le tester sur son propre engin… Et là miracle, je me crois au paradis. L’arôme est exhalté , la qualité de la vapeur n’a rien à voir, et je ressens véritablement du plaisir à vaper, à inhaler et « goûter » mon liquide…. Je tente de négocier pour récupérer son engin, et désormais nous partageons nos ecig. Cela faisait 3 semaines que je vapais sans une tueuse. Il y a une semaine, mon mari passe à la vitesse supérieure en se voyant s’offrir son premier mod par un ami vapoteur. Il m’offre alors une excellente ecig (non je n’en suis pas encore là). Je découvre que mon odorat a déjà recouvert un peu de ses capacités, que mes papilles gustatives se libèrent. Ainsi des eliquides que mon mari affectionne particulièrement au goût mentholé ou anisé ou encore fruité et que je détestais particulièrement, il y a peu de temps, m’apportent en vape sporadique, eh oui, du plaisir. Je découvre aussi que j’ai demandé mes eliquides en taux de nicotine encore plus bas Le liquide que je n’avais pu avoir en 6 ms en 9 mg et acheté en double en 0 afin de me faire ma petite mixture en 6 mg parait être trop fort, juste pour voir, je le coupe pour en faire du 3… Et pour finir, avec délectation je vape ma saveur café en 0…
    Cela fait désormais 6 semaines que je vape, jour pour jour… J’ai passé du 18 mg au 3 voir 0 mg sans contrainte, juste parce que mon corps ne supporte plus de grosses doses de nicotine. J’ai tiré deux bouffées d’une cigarette que j’ai immédiatement écrasée tant tout me dégoûte. Je déteste l’odeur résiduelle des fumeurs que je croise, je déteste inhaler par inadvertance la fumée de cigarette des mêmes fumeurs, j’ai détesté l’odeur de tabac froid de mes cendriers au point de les désinfecter à l’eau de javel.
    Il y a deux jours, j’ai senti les prémices bien connus d’une bonne rhino carabinée qui en général annonçait une bronchite en bonne et due forme. Dans l’expectative, avec ma fièvre et mes bronches en feu, je me préparais à de nouveau au moins 3 semaines de lutte… Et aujourd’hui, s’il en fallait encore, je tousse à peine un peu gras, exit la fièvre, le rhume, la lave dans la trachée et les bronches.
    Alors la vape, chacun dira ce qu’il en voudra, mais pour moi… C’est efficace !!!!

  2. meunier dit :

    je vap depuis 2 ans et j ai jamais eu envie de refumer du tabac je ne toucherai plus au tabac grace a la vap

  3. phil dit :

    je rejoint vos commentaires, arrêt depuis 13 mois, j’entends çà et la que beaucoup reprennent la clope après tentatives infructueuses, il faut être motivé bien équipé se renseigner le plus possible, avoir au moins 2 batterie pour ne pas tomber en pane et fumer des clopes durant la recharge.

  4. steff dit :

    bonjour

    bientôt 1 année de vapping et je suis très content !!
    sans refumer une seule tueuse !!
    j’ai commencé avec itaste vv3 et passé au bout de quelques jours sur des mods electros, et mods mécas ensuite.
    je vappais du 16 mg au début, je suis vite passé à du 12 mg et maintenant je vape entre 6 et 9 mg en DIY et power vapping 0 mg 100% vg

    je fumais presque 1 paquet par jour !!

    Alors merci la vape et bravo l’AIDUCE

  5. Sohyer-Büdow dit :

    bonjour, tout d’abord, je me sens de préciser que je ne suis pas encore adhérent de l’AIDUCE, mais que je compte le faire dés le début du mois prochain.

    Mon profil de vapoteur?

    J’ai commencé à fumé à l’age de 16 ans, puis j’ai arrêté de l’âge de 17 ans pour reprendre à 20 ans. plus de 22 ans de tabagisme, entre 20 et 30 clopes/jours, depuis,quand j’ai repris, je me disais, comme beaucoup de jeunes de mon âge à l’époque et encore maintenant, que ce serait facile d’arrêter de nouveau, que j’arrêterais quand je voudrais, je me voyais comme un SUPERMAN de la clope…. Et comme beaucoup comme moi, cela n’a pas été comme je le pensais, je m’en suis rendu compte alors que j’étais en fac: militant politique marqué VRAIMENT à gauche, j’avais fait l’erreur de vouloir arrêter alors qu’un gros mouvement étudiant se profilait, comme souvent, les réunions tournaient aux engueulades quand à la façon de s’organiser (la légende du joyeux bordel à gauche n’est pas un mythe, c’est un espace de débats houleux, signe de démocratie, mais pas forcément signe de bonne santé pour le fumeur qui ne fumait que j’étais, donc, au bout de 3 jours de débats intensifs, j’ai craqué, j’ai taxé une tueuse à un pote et dans les 10 minutes qui ont suivies, je suis allé rechercher mon paquet de clope, et un deuxième aussi, au cas où, résultat: nausées et clope malgré la nausée… je me suis donc remis à mon paquet de 20 cibiches par jour.)
    je ne me caractérise pas comme un ancien fidèle à telle ou telle marque, certes j’avais mes préférences, mais, par exemple, quand les USA ont fait leur numéro morbide pour la seconde guerre du golf, j’ai abandonné mes camels (parce que le groupe auquel appartient cette marque, tout comme son concurrent direct, fiances les armements, donc ras la casquette…) et me suis mis au gauloise blondes bleues, puis, plus tard au Che, qui affirment être sans additifs. J’aimais le goûts des cigarettes que je fumais, ce n’est plus du tout le cas.

    Mais bon, depuis ce fâcheux incident fac, je me suis rendu compte que ce ne serait pas aussi facile que ça d’arrêter de fumer, d’autant plus que j’en appréciait les saveurs et le lien social qui se créait autour dans un cercle de fumeurs. Donc, très dur quand on apprécie la tueuse, non pas en tant que telle, je pensais que c’était une pure saloperie depuis des années (depuis que des proches en sont mort). L’idée d’arrêter me trottait en tête, mais je ne franchissait pas le pas, je cherchais un moyen de stopper en appréciant le lien social qui me plaisait tant, faut dire qu’en tant qu’illustrateur, on a pas pas forcément l’occasion de se faire des amis sur son lieu de travail…je bosse chez moi 🙁

    C’est en rentrant de Prague, ou je passais des vacances, que j’ai vue à la gare, une sorte de clope , mais pas vraiment clope vue que c’était une cigalike première génération. Cela me semblait trop gadget, pas sérieux, mais l’idée elle même… fallait voir, je n’ai donc pas pris cette cigalike, mais bon… nous étions début 2008. j’ai suivi de prêt les évolution de cette cigarette électronique, par chance pour moi, j’écoute souvent, en même temps que je travaille à mes illustrations, les chaînes du service public, France Inter a une super émission scientifique, et le sujet de la cigarette électronique est revenu souvent. Hors donc, cette année, vers avril il me semble, un des scientifique intervenant parlait de la e cig de manière on ne peut plus élogieuse, il en exposait les principes, expliquait pourquoi de opposant (parce qu’il ne voulait être pour sans recul), il est passé à partisan de la e cig. Il en a expliqué tous les mécanismes, l’aspect culturel, l’aspect plaisir et SURTOUT l’aspect sevrage tabagique… Bref le rêve de tout fumeur : enfin une « cigarette qui ne soit pas une tueuse ». Je me suis, là mon gars, prépare toi et tu vas t’y mettre. Entre temps, j’ai eu droit aux sermons de proches comme quoi la cigarette, c’est dangereux, qu’on sait bien qu’on m’embête, mais que c’est pour mon bien… et patati et patata… blabla, tu ne rends pas compte parce que tu fumes (FRANCHEMENT, ON EST BIEN PLUS AU COURANT QUE LES NON FUMEURS!), bref, les sermons gonflants qui ont toujours eu un effet contraire à celui souhaité, aussi, je prends toujours garde de ne pas faire ch.er un fumeur avec des discours moralisateurs, je préfère vanter la e cig, les saveurs, tout ça, faire goûter etc… J’arrive à convertir autour de moi.

    En fait j’arrive à convertir autour de moi depuis que le 3 août à 19heure, je me suis sur ma première ego, avec un e liquide tabac, pas génial, mais je lui trouvais un goût plutôt sympa, j’ai vapoté, vapoté, au point de ne pas toucher la moindre clope de la soirée jusque 23h40 environs. j’ai trouvé cette première clope depuis les débuts de ma vapote, mas bien terrible. Le lendemain, premier grand test, repas de famille pour l’anniversaire de mon père, etc… et toujours pas de clope jusque 16h40 pile, je m’en souviens d’autant mieux que je n’ai pas touché la moindre clope depuis.

    Et pourtant, j’ai eu des occasion joyeuse et dramatique de me remettre à la clope depuis, pas plus tard que 12 jours après avoir commencé la vapote, je m’étais mis à d’autres goûts d’e liquides depuis, pina colada, cerise (pas géniaux, mais franchement plaisants)…. donc, 12 jours après avoir commencé la vapote, une fête d’anniversaire d’une de mes cousine, dans un milieu de gros fumeurs, 1 à 2 paquets par jours par personne de ce côté là de la famille. J’ai donc vapoté pendant que mes cousines, ou mon oncle, etc.. fumaient, au fur et mesure, ils ont tous sortis leurs vapoteuse, préférant vapoter que fumer au final, au niveau comportement social, au sein de dual users, j’ai constater, sur cet exemple, que la vapote est tout aussi bien que la clope, voir mieux (les odeurs de tabacs ne sont plus là).

    Fin du même mois, catastrophe, un de mes chats est gravement malade, pendant une semaine, j’étais entre câlins et vapote à fond, j’ai eu une grosse envie de fumée, mais une seule, et en vapant mon plus fort taux de nicotine, j’ai réussi à ne pas refumer. une semaine plus tard, il semble se rétablir, soulagement, et je n’ai pas retouché à la clope pour « fêter ça », chose qu’une habitude de fumeur m’aurait fait faire.

    Arrive septembre, mi septembre, mon chat semble faire une rechute, inquiétude, anxiété, de nombreuses heures passée à la clinique vétérinaire en attendant les résultats, la faible lueur d’espoir que ce ne soit pas la PIF, hélas c’était la PIF, mon chat est mort au début de ce mois d’octobre, j’étais à ramasser à la petite cuillère. Mais pourtant, pas de clope depuis.

    Je vapote sur evic, Silenus, et j’apprécie les e liquides fra

  6. Michel dit :

    Allez, je me lance…

    Ceci est un témoignage parmi d’autre, je tenais à le faire pour mon premier anniversaire d’un monde sans tabac.

    Etant scientifique de formation, j’ai noté quelques informations qui pourraient être utiles bien que ne concernant que moi.

    J’ai bientôt 57 ans et j’ai commencé à fumer l’année du bac, soit à 17 ans, donc pour simplifier, j’ai fumé 39 ans, d’abord faiblement, quelques cigarettes par jour, puis, lorsque j’ai intégré des classes préparatoires scientifiques, la pression m’a entraîné progressivement dans une consommation plus importante, jusqu’à atteindre rapidement un paquet, puis un paquet et demi, puis quasiment 2 paquets par jour…. Des gitanes sans filtre.

    Il faut signaler aussi que la taille de ces cigarettes (leur diamètre) a été réduite (je pense dans les années 2000 ou un peu avant) pour qu’elles ne dépassent pas la dose limite de 1mg de nicotine par cigarette, de ce fait, la cartouche était au même prix, mais elle contenait environ un paquet et demi de moins que les anciennes cartouches. (en volume évidemment car il y avait toujours 10 paquets dans la cartouche !)

    Ce qui fait qu’au lieu de fumer 1 paquet et demi de gitanes (anciennes) ; j’en fumais 2 paquets ou même plus avec les gitanes « nouvelles »
    Par ailleurs, cette période a vu les prix des cigarette s’envoler considérablement.. il me semble me souvenir qu’à un moment je payais mon paquet de gitanes 2,50 FRANCS, et les derniers temps c’était 6,50 EUROS pour un produit contenant 10% de moins ! une augmentation que de …1700% !!

    En 2004, des alertes de santé m’ont décidé d’essayer d’arrêter de fumer, et je pense vraiment avoir tout mis en œuvre pour cela, je pense vraiment avoir tout tenté de 2004 à 2007, en passant même par l’hypnose, raiki, méthode Allen Carr… (je donne le bouquin si quelqu’un le veut) l’aromathérapie, l’auriculothérapie, les patchs, le ziban et enfin le champix… je suis devenu un expert des méthodes d’arrêt du tabac !!

    Sur ma dernière expérience avec le champix, je pensais « enfin » avoir réussi, mais malheureusement une séparation sentimentale m’a fait replonger immédiatement. Ca tombait vraiment très mal !

    Les patchs m’ont soulagé mais n’ont pas permis de m’arrêter du fait du manque de « hit », mais bon pour les transports en commun, ça n’a pas été inutile, je dirais donc que c’est un moyen palliatif assez pratique, mais je ne pense pas, malheureusement, qu’il puisse se substituer au tabac d’un gros fumeur, qui apprécie énormément la première bouffée du matin après le petit déjeuner (j’ai toujours mis un point d’honneur à ne jamais fumer avant le petit déjeuner).

    Les actions psychologiques (hypnose, raiki, auriculothérapie) servent à faire une sorte d’auto suggestion mais n’ont eu quasiment aucun effet de plus de quelques heures ou de quelques jours.

    Bref, je n’avais pas assez de volonté pour arrêter et de ce fait, je n’avais bientôt plus de gorge ni de poumons, je crachais tous les jours « noir » le matin, plusieurs angines par an, essoufflement, aucun goût ni aucun odorat,une puanteur chez moi dans toute la maison et dans mes fringues (que moi bien sûr je ne sentais pas.. j’étais bien le seul d’ailleurs !) Même les murs devenaient jaunes !

    De toutes manières, j’avais abandonné l’idée d’arrêter de fumer, ça me semblait strictement impossible.

    J’étais tellement accro qu’il m’arrivait d’allumer une cigarette alors que l’autre grillait encore dans le cendrier. Je donnais une rente à mon buraliste car ces dernières années, cette folie tabagique me coûtait entre 4500 et 5000 euros par an (car en plus pour les fêtes je me payais des havanes !).

    En mai 2013 en allant comme d’habitude acheter mes 2 cartouches de gitanes sans filtre chez mon « cher » buraliste qui me faisait un grand sourire à chaque fois qu’il me voyait, je remarque qu’il vend des « e-cigarettes », c’était le nom à l’époque.

    Pas tant dans le but de vouloir reprendre un sevrage que pour « essayer », je lui pose la question de savoir ce que c’est et comment ça marche.

    Je ne me souviens plus des termes exacts qu’il m’a dit, mais du style : ce n’est pas pour les vrais fumeurs, vous n’aurez pas le même plaisir qu’avec vos gitanes, et en plus j’ai des clients…

    Bon, au revoir, manifestement il n’avait pas trop envie de me vendre ni de me conseiller son produit.

    Quelques jours après je me rends sur internet pour me renseigner, je trouve des didacticiels sur youtube et tout un tas d’infos diverses, mais aussi un langage quelque peu ésotérique, mais bon, je comprends le système de base… le principe quoi….

    Je fais quelques sites de vente sur internet, et quelques mois après, je décide de me lancer et j’achète deux kits Kangertech chez Vapoclope.fr , 4 flacons de e-liquids dosés à 18mg/ml , et quelques clearomiseurs pour un montant de 74,30 euros.
    Evidemment, les e-liquids choisis étaient basés sur des arômes « tabac », sauf un qui était à la framboise.

    Le colis arrive par la poste le 23 septembre 2013 dans deux belles boîtes, je lis succinctement les notices et je mets les batteries en charge.

    Quelques heures après, j’essaye. La première impression sur le goût « tabac » est très mauvaise, mais par contre, l’impression de satisfaction au niveau du cerveau est bonne : Un « hit » et une dose de nicotine qui satisfait le cerveau. Je me suis alors dit : « ça ne remplacera pas mes gitanes mais peut être que je pourrai en consommer moins »
    Donc, je joue un peu avec mes nouveaux joujoux, j’alterne les clearomiseurs et les arômes et je goûte alors le e-liqu « framboise ». Ca a été la révélation.

    Le lendemain, donc le 24 septembre, je constate que je n’ai fumé que 5 gitanes !!

    Et le 25 zéro gitane…
    Et le 26 zéro gitane
    Et les autres jours zéro gitane !!!!

    Je ne le croyais pas ! De plus mes gitanes étaient là et me tendaient les bras, mais je préférais « vapoter » de la framboise !!! que de fumer de la gitane. C’est sûr que je tirais fort sur le vaporetto !

    Quelques semaines après, par chance, s’est ouvert dans ma petite ville de Jonzac, un magasin de vapotage dont le nom est OH VAPOTEURS ils se sont implantés dans la région au nord de Bordeaux et ont progressé pas mal car ils ont maintenant 7 magasins. Le fabricant de « e-liq » est maintenant « infinivap » à Campugnan environ à 40 km au nord de bordeaux après s’être appelé « France e-liquid » terme qui a dû être revendu ou négocié j’ignore pourquoi.

    Bien sûr, je vais leur rendre visite, je pense que j’étais l’un de leur premier client.. j’y suis resté 3h et je suis sorti « chargé » des différents arômes que j’ai pu goûter gratuitement grâce à leurs « pianos » de clearomiseurs en essai libres, plus tout un tas d’informations, je ressorts donc avec quelques autres e-liquids dont aucun n’étaient basés sur « arôme tabac », ça a été du « collier de bonbon » « pinacolada », « coca », « menthe sauvage » « pamplemousse »….

    J’ai eu droit à des conseils avisés (pas tant sur le matériel car je ne comprenais pas tout) mais sur la stratégie du dosage, en particulier le bon conseil : ne diminue pas trop rapidement ta conso de nicotine, tu en ressentiras le besoin de baisser naturellement, ne force pas les choses.

    Aujourd’hui, je joue sur environ 12 e-liquids avec des arômes différents dont aucun n’est basé sur « arôme tabac », puis parfois je découvre un autre arôme que « OH VAPOTEURS » me fait découvrir lors de mon passage, le dernier que j’ai découvert est le « RED ASTAIRE », vraiment super (T-juice). En effet, ils vendent différentes marques de e-liq (d-lice, e-spire…).
    Et d’ailleurs je remarque que par période, je préfère un arôme plutôt qu’un autre.

    Maintenant, de manière courante, je prends un clearomiseur, je vapote quelques minutes avec, puis je change pour un autre goût !! c’est vraiment super.

    Depuis peu, j’ai pris un kit un peu plus costaud avec une batterie qui tient mieux et un CE4 .. Jomo Tech.

    Depuis le 25 septembre 2013, je n’ai fumé qu’une cigarette, lors d’un apéro avec des amis, il me demande s’il peut fumer. (ça devait être en juillet 2014)
    Je lui réponds « oui » et je sors alors un cendrier tout propre et bien rangé dans un placard. Il me propose alors de l’accompagner, surtout qu’il fume aussi des gitanes…
    J’ai dit « allez ok »

    Je fais comme d’habitude, j’allume, je tire dessus… putain, ça m’arrache la gueule me fait tousser et je trouve ça vraiment…. dégueulasse….et dire que j’ai adoré ça pendant presque 40 ans !!!

    L’amélioration de mon état de santé est considérable à en dire les médecins, je passe d’autres détails d’amélioration (goût odeur, souffle, et même activité sexuelle…..) sans compter les amélioration collatérales, odeurs au niveau des fringues, peinture (que j’ai fait refaire d’ailleurs).

    Alors il ne faut pas s’étonner si maintenant je suis devenu , moi aussi, un « prescripteur », j’ai donné mon premier kit à ma femme de ménage qui fumait, mais elle en a fait profiter son fils aussi.

    Voici aussi d’autres effets que je voudrais signaler :
    Bien que je ne me considère pas comme sevré du tabac au bout d’une année, je pense que je pourrais peut être replonger, sais t on jamais ? (Ca me semble vraiment trop beau pour être vrai !)

    Par contre, je constate en plus que je consomme moins de coca-cola, car je préfère vapoter un « arôme cola » et boire un verre d’eau, et de même pour le café il m’arrive en fin de repas de vapoter un « arôme café » plutôt que d’en boire un, il faut dire qu’il y a de très bons e-liquids pour certains arômes et de moins bons pour d’autre (ou du moins ce qu’on attend de l’arôme)

    Dommage que je n’aie pas encore trouvé un e-liqu arôme bière ou arôme Ricard J

    Je voulais terminer en faisant un bilan financier car j’ai absolument noté toutes mes dépenses, juste pour voir :

    Nombre de flacons utilisés (10ml) : 66 , coût à 5,90 =389,4
    Matériel (batteries clearomiseurs) 50,3+84,7=135
    Total pour l’année : 524,4
    Coût par jour 1,44 euros

    Environ 10 fois moins cher qu’avec la clope.

    Je viens juste maintenant de passer du 18mg/ml à 12

    • avalonne dit :

      super témoignage michel, tu ne veux pas le mettre également dans la rubrique ‘témoignages’ ?

      • Michel dit :

        Bjr, je ne sais pas comment faire, mais j’avais envoyé ce fichier sous word à Brice en lui disant qu’il pouvait corriger et en faire ce qu’il voulait, sans toutefois en modifier le fond, car je cite des « marques »,
        Mais si tu sais faire tu peux utiliser un copier/coller et le placer ou ça sera le mieux, merci

  7. Elma dit :

    J’ai 60 ans, j’ai commencé à fumer à 17 ans, durant ces nombreuses années j’ai fait de nombreuses tentatives de sevrage plus ou moins longues et souvent éprouvantes. Il y a plus d’un an lorsque j’ai commencé la e cig j’ai été bluffée par la facilité que j’ai eu pour arrêter le tabac.
    Je me sens mieux, plus d’odeur désagréable…. une certaine liberté retrouvée car il est possible de vaper discrètement partout.

  8. nath dit :

    a 50 ans j’ai changé ma façon de fumer voilà maintenant 1an 1mois et 10jrs que je vapote et uniquement cela
    au depart septique (fallait dire que dans ma petite ville la E-CIGARETTE n’etait pas encore connue )
    je me sens bcp mieux j’ai repris du gout de l’odora et je ne parles pas du souffle

  9. lilo dit :

    plus de tueuse depuis deux ans et que du plaisir…

  10. philippe picard dit :

    Je fumais depuis 48 ans… 1 paquet par jour minimum.

    Un arrêt du tabac pendant 2 ans (Zyban) et rechute.

    Passé à la e-cig depuis 10 mois maintenant, avec abandon total du tabac depuis 5 ou 6 mois.
    Je navigue entre le 17 mg et le 11 mg de nicotine, sans être gêné.

    La fumée de cigarette me dérange absolument!

  11. Isa dit :

    Aujourd’hui 55 ans, fumant depuis l’âge de 16 ans … J’aimais ça il faut bien l’avouer et l’industrie du tabac a été très forte pour soumettre même les ados les plus rebelles ! Aux augmentations successives outrageuses du prix du tabac, entre le repas du midi et le sacre paquet de cigarettes j’ai tjs choisi ce dernier Un fumeur accroc ne renoncera jamais a son addiction de cette façon … J’ai essayé d’arrêter quelques fois surtout pour mon fils qui me faisait des déclarations d’amour brûlantes et ne voulait pas me perdre à cause du tabac … Matchs, gommes nicotinees et même gourou magnétiseur … Résultats : échec total Et puis, miracle me suis intéressée à la vape. Des amis fumeurs qui s’y étaient mis ont titille ma curiosité J’ai donc essayé , bien conseillée ( important) étant une grosse fumeuse à 40 cigarettes / jours j’ai commencé avec du 18 Mg puis très vite suis passée à 12 puis 6 et aujourd’hui 0 Mg , tout ça en 18 mois !!! Je ne touche plus une cigarette depuis 18 mois et j’ai tjs du mal à y croire !! Et comme tous, je ne me lasserai pas de dire qu’effectivement ma maison ne sent plus le tabac froid … Ne suis plus obligée de laisser les fenêtres grandes ouvertes même en plein hiver !! Mes vetements et ma chevelure n’ont plus une odeur de cendrier !! Dans le rayon plaisir, c’est aussi agréable de ne plus avoir les dents jaunies par ce satané tabac …. Et pour finir s’avouer enfin qu’il est agréable de ne plus être esclave de cette ancienne maîtresse !!! J’espère que les médecins vont enfin se réveiller et s’élever contre les puissants lobbies en démontrant que l ecig est un vrai moyen de combattre contre les maladies liées au tabac, ils peuvent je crois faire pencher la balance dans le bon sens s’ils font leur métier correctement ! En attendant je prends plaisir à vapoter et serai attentive à ce que l’on ne nous pousse pas à revenir vers le tabac N’oublions pas que nous sommes d’anciens addicts !! ….

  12. KidKihl dit :

    Hello amis de la vape.
    Moi je suis un cas particulier. Je suis non fumeur et adore la vape.
    Pour moi la vape n’a rien avoir avec la tueuse.
    Sans mauvaise odeur, pas de mégot, de cendre…

    La vape s’est la bonne odeur, une communauté, du matériel intéressant.

    Je vape en 0mg et maintenant je si je le veux je peux me passer de Vape.

    En France le côté commercial à trop vite gagner du terrain.

    Je vois la vape moi comme une passion, un fun ou tu savoure des saveurs.

    Autour de moi j’ai converti des fumeurs pour sauver leur vie.

    Ils sont maintenant entièrement sur la vape.

  13. Dany dit :

    Aujourd’hui c’est mon anniversaire vaping !
    1 an que je vape sans avoir retouché une clope !
    J’ai commencé la vape en 16 mg et je suis passé à 12 mg au bout de 3 mois et à 8 mg au bout de 6 mois.
    Ca fait du bien après avoir fumé 25 clopes par jour pendant 40 ans !

    • Moreau dit :

      mon commentaire et le même que Dany exactement comme moi
      Aujourd’hui c’est mon anniversaire vaping !
      1 an que je vape sans avoir retouché une clope !
      J’ai commencé la vape en 16 mg et je suis passé à 12 mg au bout de 3 mois et à 8 mg au bout de 6 mois.
      Ca fait du bien après avoir fumé 25 clopes par jour pendant 40 ans !

  14. Bos dit :

    Bonjour,
    Aurons accès librement aux statistiques produites par votre questionnaire ?
    Merci 🙂

  15. Hervé dit :

    J’ai 42 ans, j’ai fumé ma première cigarette à 12 ans pour faire le grand devant les filles, puis je suis devenu un vrai fumeur à 14 ans à un paquet par jour sans grand espoir de pouvoir m’arrêter. A 40 ans j’en était à 1 paquet et demi de cigarettes par jour. plusieurs tentatives d’arrêt infructueuses (volonté, patch de nicotine, champix), je devenait très irritables et invivable en à peine 15 jours tant et si bien que mon entourage me demandait de reprendre la cigarette. Il y’à un an et demi, un soir, une amie m’à proposé de tester une e-cig (ego avec cléro ce4) je lui est dit que cela ne servirait à rien, que je ne m’arrêterais jamais de fumer qu’il était bien trop tard pour moi. J’ai un peu toussé au début (poumons ayant du mal à s’habituer à la vapeur), puis au bout d’une heure, plus de toux et j’ai trouvé cela bien meilleurs que la cigarette. A ma grande surprise, pas une cigarette fumée de toute la nuit sans aucun manque. Le lendemain, j’ai courru dans une boutique spécialisée où après conseil du vendeur j’ai acheté ma première ego avec plusieurs parfums d’e-liquide. Depusi ce jour et après 18 mois, je n’ai jamais retouché une vraie cigarette et cela ne me manque absolument pas, au contraire, je ne supporte plus l’odeur des cigarettes et du tabac froid, j’ai l’impression d’étouffer. Pour un ex-fumeur, je suis encore pire que ceux qui n’ont jamais fumé. Je suis passe de 12mg de nicotine à 06mg, puis j’ai investit dans du materiel plus pro (Mod, atomiseurs reconstructible et Diy ou je fabrique moi-même mes e-liquide). Depuis c’est le bonheur, plus d’odeur de tabac sur les vêtements et dans la maison, cheveux plus beau, meilleur mine, plus de souffle, je ne ronfle plus au grand bonheur de ma moitié. J’ai effectivement remplacé l’addiction du tabac tueur par l’addiction de l’e-cig non nocive, et maintenant c’est que du plaisir. cet appareil à changé ma vie, depuis le début, je met un point d’honneur à ne pas vapoter là où l’on ne doit pas fumer, je respecte les règles du jeu j’espère sincèrement que les lois sur l’e-cig ne vont pas se durcir car je ne veux pas risquer de replonger et risquer ma vie juste pour que certains lobby puissent récupérer leurs manque à gagner.

    • Ji Hem dit :

      Salut copain ! Exactement le même profil… Sauf un démarrage a 18mg, 18 mois après, j’en suis à 3mg plus les arômes, ça doit faire du 2,5 ou 2,6mg/ml. Il est URGENT que nos machiavéliques (oui, j’ai vu Cash Investigation) politiques changent de ton à propos de la vapeur !

  16. Battesti jean Pascal dit :

    1) Homme, 53 ans Fumeur a 17ans et pendant 34 ans. 4 tentatives de sevrage (volonté, patch, gommes…) 4 echecs. Vapoteur depuis 18 mois. Les petites cigarettes sont suffisantes pour commencer mais la variété des modèles et des puissances sont indispensable pour s’adapter a chaque profil de fumeur. Donc NON a la cigarette Electronique monotype. Evolution en 18 mois de 18mg a 4 mg. Pas de prise de poids. Je me suis mis a la course à pied.

    2)Parent d’ados. Lors d’une soirée (boum?) plus de la moitié des enfants présents (15 ans)fumaient du tabac? C’est criminel. C’est l’échec de la politique anti tabac gouvernementale. LA SOLUTION moins dangereuse existe. C’est la Vape!
    la passerelle vers la cigarette électronique c’est le tabac.

  17. Myno dit :

    Fumeuse depuis 17 ans (+/- 20 cigarettes roulées par jour, sans filtre), je suis passée à la cigarette électronique dans le but d’arreter de fumer …. et c’est chose FAITE !!
    En 11 mois, je suis passée de liquide 12 mg, à 6 puis 0 et j’ai arreté complètement depuis 1 mois et demi.

    L’aspect le plus efficace de la vapote selon moi est que cela permet de se déshabituer progressivement, rien n’est brutal, tout se fait en douceur. Le corps se purge par étapes, et on avance naturellement vers l’arrêt total. (ben oui, c’est le but en fin de compte … a moins qu’on préfère remplacer une habitude par une autre à long terme).

    Je me sens enfin libre de toute substance et c’est magique 🙂

    petite suggestion: le questionnaire devrait prévoir des réponses pour les gens qui ont arreté complètement grace à la vapote, pas uniquement ceux qui vapotent encore aujourd’hui. Les anciens vapoteurs peuvent aussi soutenir les nouveaux et partager leur expérience.

  18. gilles dit :

    que dire,je n y croyais pas moi même d arrêter de cloper après 33 ans de tabac (moyenne 17 a 22 rouler par jour ) et depuis 1 ans passer les mods et arômes de tous style ont eu raison et sans manque de retourner au tabac pur . par contre voici mon matos :
    j ai commencer avec un pack innokin i taste v3 l avantage vous pouver le recharger et vaper en meme temps
    ensuite plusieurs mécanique mais je reste fidele a mon svd electro de chez innokin
    quand au clearo j ai vite abandonner les ce4 au profis des t3s et maintenant des mini protanck3 et aerotanck l avantage : glas pyrex et resistance facile a refaire
    quand au liquide c est au choix de chacun pour moi mon alday vap c est le 555 gold en d.i.y comparable au prime 15 de chez halo
    voila pour faire cour bonne vap a tous et battons nous pour un monde libre

  19. moranny dit :

    Bonjour
    J ai commencé la tueuse a l age de 14ans et sa pendant 15 ans a m intoxiquait et ne plus etre foutu de finir un match sans etre dans la zone rouge ….et a 29 ans j ai decouvert la vape ,que du bonheur, je recours comme un lapin en a peine 3mois ….Sa fait maintenant presque 4ans que je ne touche plus une tueuse et que je n arrive plus a suporter son odeur …j ai beau chercher un coté negatif a la vape je n en vois pas …et si malgre tout cela devenait interdit je preferait vapoter dans l illegallite que me demolir a petit feu avec la tueuse …bonne vap a tous

  20. JeanMy dit :

    J’ai bientot 48 ans, j’ai commencé à fumer vers mes 16 ans pour faire « grand » puis je suis devenu dépendant à raison d’un paquet par jour.
    Cela a fini par nuire à ma santé,infarctus,artères qui se bouchent, stent bref rien de bon.
    Il y a un peu plus de 3 ans, grace à une amie je découvre la cig electronique,(taille et allure d’une vrai cigarette),une aubaine pour moi qui n’arrivais pas à stopper la tueuse!
    Suis vite passé à un modéle un peu plus sophistiqué pour maintenant vapé principalement sur mode méca avec ato reconstructible.
    Depuis 3 ans mes soucis cardiaques se sont stabilisés,plus de ressorts supplementaires dans les artéres bref que du bonheur!

  21. JiHem dit :

    de 18mg/ml pour sortir du manque et de la frustration à 3mg/ml 18 mois après… si on appelle pas ça du sevrage…
    Toute négation vis à vis de cette alternative est criminelle.
    Je vous invite à lire et relire les fiches toxicologiques du PG/VG sur le site de l’Institut National de Recherche Scientifique./
    Je n’ai aucun doute, Madame la Ministre, de votre machiavélisme et de celui des lobbys qui vous alimentent et vous alimenteront !

  22. Kapouette dit :

    Fumeuse depuis plus 30 ans sans grande volonté d’arrêter, j’ai goûté la ecig de ma soeur et se fut le coup de foudre ! je ne fume plus depuis bientôt 2 ans à ma plus grande surprise ! … Je ne vapote que des saveurs tabac, j’ai tenté les fruités mais j’ai les ai vite trouvées écœurantes.
    Je suis donc enchantée car je respire mieux, ma santé se trouve également bien mieux (tension artérielle), mes cheveux ont retrouvé la texture de ma jeunesse et j’en passe…Je tente également de surprendre mes amis fumeurs en leur faisant goûter la ecig et j’ai eu le bonheur d’en voir plusieurs l’adopter .

  23. Ludoms dit :

    Bonjour à tous!
    J’ai moi aussi commencé à fumer à 16 ans au lycée. J’ai vraiment aimé ça!!
    Au point que j’ai beaucoup fumé avec peu de tentative d’arrêt. J’ai décidé de vapoter suite à de plus en plus fréquents effets secondaire liés à la clope.(toux, manque de souffle, baisse d’énergie et j’en passe).
    J’ai mis un an progressivement à arrêter de fumer. Cela fait maintenant plus d’un an que je suis à zéro et je le vit très bien. Contre toute attente. Donc, pour les débutants, ne vous découragé pas. Et faites vous conseiller sur les forums et surtout dans de bonnes boutiques spécialisées. L’écoute et le facteur humain sont très important…
    Bonne vape ….

  24. schmutnig dit :

    bonjour,
    charles 44 ans j’ai commencé la cigarette a 10 ans
    après 33 ans à fumer j’ai essayer la ecig sans penser a arrêter la clope
    stupéfaction depuis le 11 octobre 2013 plus une seule cigarette
    sujet a pas mal de problèmes médicaux liés ou non au tabagisme
    depuis cet arrêt total je recommence a vivre
    actuellement je vapote en 6mg (mes débuts a 18mg) sur du reconstructible
    ma consommation moyenne est à + ou – 5ml/jour principalement en diy fruité
    j’essaye de convertir un maximum de fumeurs autour de moi
    bonne vap à tous et vive la ecig sous toutes ses formes

  25. Michel dit :

    Bonjour a vous tous et toutes,
    Je m’appel Michel, j’ai 31 ans et j’ai commencer a fumer a l’age de 12 ans (pour faire comme la plupart des personnes qui m’entouraient).
    Il y a un peu plus d’an je suis tombé sur une vidéo qui m’a beaucoup touché, celle d’un petit garçon de 2 ans qui allumais cigarette sur cigarette et cela m’a beaucoup choqué et c’est la que le déclique c’est fait et puis j’ai regarder beaucoup de vidéo sur la cigarette électronique. Je ne regrette pas mon choix d’arrêter de fumer et me mettre a vapoter, cela fait maintenant 1 an et 1 mois que je vapote et j’en suis fier. Le plus ennuyant c’est qu’il n’y a pas de boutique physique dans mon Pays (Belgique) et j’espère qu’un jour cela changera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*