L’Aiduce informe le Sénat de la position du Public Health England

logo

 

 

 

 

 

 

 

L’Aiduce, par la voie du Dr Philippe Presles, coordinateur du conseil scientifique,  a transmis le rapport émis par le Public Health England à la commission sénatoriale qui l’a reçue début juillet  pour les sensibiliser à la politique de prise en charge du tabagisme au Royaume-Uni, que nous soutenons depuis le début de notre création. La cigarette électronique est 95% moins nocive que le tabac, elle ne peut donc pas subir les mêmes restrictions législatives et doit être employée massivement dans une politique de réduction des risques.

 

Bonjour ,
Depuis que vous nous avez reçus au Sénat le 9 juillet, pour répondre à vos questions à propos de la cigarette électronique (dans le cadre de l’examen du projet de loi de Modernisation de notre système de santé), le gouvernement britannique a publié un rapport qu’il avait demandé au PHE (Public Health England – 19 août 2015).
Partant du constat qu’aujourd’hui la e-cigarette est devenu le moyen le plus utilisé par les fumeurs pour arrêter de fumer, et qu’elle contribue à faire baisser la consommation de tabac tant chez les adultes que chez les jeunes, ce rapport, très pragmatique, propose de considérer la cigarette électronique comme un outil clé dans la lutte contre le tabagisme, et de ce fait de la promouvoir auprès des fumeurs et dans les pratiques médicales.

L’avis du Public Health England : E-cigarettes : an evidence update

La Grande-Bretagne est en train de devenir le pays le moins fumeur au monde. Elle utilise les 3 leviers reconnus de la lutte antitabac :
– Politique de prix élevés du tabac
– Dénormalisation du tabac
– Validation de la e-cigarette dans les solutions de sevrage (information grand public, conseils par les médecins et les centres spécialisés, forts dosages en nicotine disponibles, usage non limité selon les lieux).

A noter que ce rapport confirme la très faible dangerosité de la e-cigarette, le risque négligeable de vapotage passif, et la non-influence de la e-cigarette pour induire à fumer (usage non fun et contraignant pour des non-fumeurs, usage peu addictif).

Il constate enfin que la confusion tabac e-cigarette a amené nombre de fumeurs à la craindre autant que le tabac, tendance qu’il recommande d’inverser.

La lecture de la version courte du rapport en 6 pages est très claire.

Nous nous tenons à votre disposition si vous désirez plus d’information.

Avec nos sincères salutations,
Philippe Presles

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , , ,
13 commentaires sur “L’Aiduce informe le Sénat de la position du Public Health England
  1. Melun dit :

    ce qu’il faudrait, c’est déposer une plainte collective contre l’état pour non assistance à personne en danger, ou bien une plainte pour empoisonnement collectif! car ils le savent bien que ce produit qu’est la tueuse empoisonne les gens!

  2. Warland Manuel dit :

    Quand on parle du « Sénat » on parle bien entendu du Sénat Français …
    A t’on également transmit en Belgique ?

  3. Titan dit :

    En fait, notre problème est multiple:

    Dans un premier temps et à l’instar de Lise Lucet qui a eu le cran de présenter son docu sur les manipulations des cigarettiers complices des politiques (chapeau bas, Madame), il faudrait trouver un ou plusieurs médias qui auraient LES COUILLES d’informer sur les réalités de la Vape pour:
    – Affirmer sa réelle innocuité par rapport à la clope, et préciser que si la présence de toxiques pour le vapoteur actif est à la limite du mesurable, il ne peut en aucun cas exister de « vapotage passif », et par conséquent, interdire la Vape en public est un abus de pouvoir.
    – Citer les quelques 114 sources scientifiques et médicales qui le prouvent, et faire témoigner de vrais médecins.
    – Détromper officiellement le grand public concernant la nicotine en expliquant preuves à l’appui que ce n’est pas elle qui nous envoie à l’hôpital.
    – Expliquer OFFICIELLEMENT les inavouables mais réelles motivations de MST qui, même si son passé de lobbyiste pour certains labos lui place le cul entre deux chaises, n’en n’est pas moins ministre de la santé, et a par conséquent obligation de mettre tout en oeuvre pour combattre le tabagisme (et tant pis pour ses Niquitin, paix à leur âme).
    – Et publier le plus tôt possible les chiffres vérifiés des chutes de ventes de tabac et de produits de substitutions liées à l’apparition du VP entre 2012 et 2015 pour anticiper la probable récupération desdits chiffres au bénéfice du fameux paquet neutre. MST a déjà tenté sans succès de les récupérer l’année dernière pour justifier des mesures futures … qui n’étaient pas encore en place (la blague!);

    Et dans un deuxième temps, trouver des moyens légaux de combattre le principe d’une directive quand il est avéré qu’elle va contre le bien public et qu’elle n’est diligentée que par une minorité de lobbies puissants aux intérêts exclusivement mercantiles tablant sur la mort prématurée d’une population qui aura dépensé une fortune en poison et en médicaments.
    Et dénoncer du même coup ce principe odieux qui consiste pour un gouvernement à empoisonner son peuple pour ensuite lui vendre à prix d’or un antidote inefficace.

    Sinon, pour le moment, moi ça va. A part mes coliques, j’ai pas mal au ventre.

  4. vapot'man dit :

    Je souhaite féliciter nos voisins britanniques pour leur cohérence et leur réalisme dénué de toute hypocrisie, et le Dr Philippe Presles qui oeuvre sincèrement pour sauvegarder le droit a protéger notre santé, ainsi que tous les vapoteurs(ses) qui ne se laissent pas influencer pour leur sortie du tabagisme et leur bien-être grâce a la vape .

  5. Crepaldi Robert dit :

    Etonnant, aucun grand média (presse à bétail) ne parle de cette étude britanique…

  6. Bricolo dit :

    J’espère que cette étude va faire bouger les lignes sur la perception de la cigarette électronique auprès du grand public.

    Mais ce n’est pas à cause des dangers pour la santé que Marisol Touraine veut passer et justifie toutes ses interdictions pour le vaporisateur personnel mais le « Geste de vaper ».
    Je la cite : « La priorité pour moi, c’est d’éviter que le geste de fumer soit banalisé, soit considéré comme un geste de séduction, un geste d’appartenance à un groupe ». Avec toujours l’amalgame de vocabulaire entre la cigarette électronique et cigarette traditionnelle.

  7. Ivan Pierre dit :

    Quelle justification pour une taxe ?
    – Santé, ce serait plutôt le contraire.
    – Si c’est pour payer la santé de ceux qui continuent à fumer, le message est tout sauf clair, pourquoi les vapoteurs ? Il s’agit d’une question de santé générale.
    Si c’est parce que le gouvernement a besoin d’une vache à lait qu’il le dise. Je ne sais pas comment passerait le message… 😀
    En Suisse la décision a déjà été votée même si aucune loi n’est encore arrêtée, il n’y aura aucune taxe.

  8. Yannick Malaboeuf dit :

    En fait le fait que la cigarette électronique soit moins nocive que le tabac est un faux débat.
    Tout le monde sait que le tabac tue 78.000 de nos concitoyens par an.
    Le vrai débat, en France, est comment préserver la rente du tabac, surtout en ces temps difficiles pour les caisses de l’état.
    La solution serait de taxer la cigarette Electronique, disons à hauteur de 15 %,pour que la hausse des prix ne soit pas dissuasive tout en relevant les restrictions sur le vapotage dans les lieux publics et au bureau, et d’augmenter le tabac afin que, financièrement, les caisses de l’Etat ne soient pas trop touchées.
    Avec le temps, les effets sur la santé publique compenseront le manque à gagner de l’Etat, vu qu’il y’aura moins d’hospitalisations, coûteuses pour les finances publiques. Les seuls perdants seraient les fabricants et bureaux de tabac qui pourront se tourner vers d’autres activités plus saines pour la santé publique.

  9. Aime-ti dit :

    Merci au Docteur Philippe Presles pour cette action.
    Enfin, un premier organisme de santé public dans le monde qui reconnaît la nocivité 95% moindre que la clop et l’efficacité incroyable de l’ecig rechargeable et suffisamment nicotinée pour le sevrage tabagique.
    Je tremble à l’idée de devoir reprendre la clop tueuse si mon matériel efficace n’est plus autorisé en France à cause de la TPD dans quelques mois.

    • Nes dit :

      Pourquoi reprendre la tueuse si vous avez du matériel? Les mod, box, variables ne serait plus autorisé à la vente mais vous pourriez les utiliser si vous en avez déjà. Et de toute façon qui et de quel droit pourrai vous confisquer votre matériel. Personne, et si cela arrivait la rébellion serait un acte légitime comme la légitime défense. Moi, j’aimerai pas me ramasser un coup de vision 2 avec un bon clearo dans la tête. Mdr, il faut arrêter de craindre à tout va les représentant de l’ordre et affirmer votre droit de faire attention à votre santé et à celle de votre entourage.Il on qu’à arrêter tout ceux qui nous empoisonnent et après on verra.En tout cas bravo d’avoir sauté sur l’occasion de présenter une étude censé à nos amateur de politicards débiles et pro revenu du tabac et pro cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*