Les bénéfices de la vape préoccupent décidément moins les sénateurs que ceux de l’industrie du tabac.

facade_nord09_72Communiqué de presse.

Alors que Marisol Touraine, Bercy et certains députés soutiennent ouvertement les buralistes, la santé des vapoteurs, et de tous les fumeurs qui pourraient un jour réduire les risques liés à leur tabagisme en adoptant la vape, n’est décidément pas la préoccupation première de nos élus. Nous venons une fois de plus d’en avoir la triste confirmation.

Encore une fois, les intérêts de l’industrie du tabac et de ses distributeurs viennent de prévaloir sur toutes autres considérations. Cela pourrait être risible s’il n’y avait tant de vies en jeu : en France, le tabac c’est un avion qui se crashe tous les jours…

Les commissions sénatoriales viennent de présenter leurs amendements au projet de modernisation de notre système de santé adopté à l’Assemblée Nationale le 14 avril 2015.

Après avoir rencontré la commission Santé il y a quelques jours, l’Aiduce espérait avoir apporté tous les éléments nécessaires pour que les sénateurs apportent des arguments justes et éclairés à un texte censé contribuer à une amélioration de la prise en charge sanitaire des citoyens de ce pays.

Il n’en a malheureusement rien été… La lecture des amendements proposés par les sénateurs et qui viennent d’être publiés démontre que les entretiens avec l’industrie du tabac ou les buralistes ont eu de toute évidence beaucoup plus d’impact que toute invitation à promouvoir une politique de réduction des risques, et que le clientélisme a une fois de plus pris le pas sur notre santé.

Les amendements proposés traduisent en effet de sérieuses inquiétudes quant au paquet neutre ou à la concurrence des cigarettes de contrebande. Quant à la vape, ils ne changent en rien le texte initial adopté à l’Assemblée Nationale… sauf pour surenchérir dans l’amalgame et les restrictions !

On relève ainsi l’ajout de l’interdiction de parrainage et de mécénat ou de la publicité directe ou indirecte pour la cigarette électronique, et plus précisément de  » La propagande ou la publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac, des produits du tabac ou des ingrédients définis au deuxième alinéa de l’article L. 3511-1 , des ingrédients définis au deuxième alinéa de l’article L. 3511-1, des dispositifs électroniques de vapotage et des flacons de recharge qui leur sont associés ».

La survie des forums publics dépendrait ainsi de la définition de la « propagande » et de la « publicité », alors que leur rôle essentiel est l’information et l’entre-aide. Il en irait de même pour les groupes Facebook et les comptes individuels liés à la vape. Seront-ils considérés comme de la « publicité indirecte » ? Cela laisse entendre qu’une autorité ou une association pourrait engager une procédure contre eux. Nous savons que certaines associations, aussi promptes à vouloir imposer leur morale et leur idéologie qu’elles regroupent assez peu d’adhérents, ne se sont jamais cachées de vouloir faire fermer tous les sites faisant la promotion de la vape, une fois la loi promulguée.

Concernant les lieux publics, les amendements cherchent à refermer le petit espace de liberté qui nous était laissé et la référence à l’existence d’emplacements réservés aux vapoteurs, en supprimant du projet de loi le passage suivant : « notamment les modalités d’aménagement des emplacements réservés à l’usage des dispositifs électroniques de vapotage ». La commission du sénat estime en effet que ce « détail » serait trop difficile à mettre en oeuvre dans les transports publics et qu’il n’est pas nécessaire d’y faire référence ailleurs.

Faisant fi de l’avis du Conseil d’Etat, de l’avis de la science, des médecins, du simple bon sens dans une politique de santé et de réduction des risques, les vapoteurs sont ainsi une nouvelle fois doucement poussés à retourner au tabac.

L’amalgame tabac / vape demeure l’alibi préféré de nos législateurs, tant qu’il fonctionne … Et quand la science le contredit, il reste la spéculation, les conjectures, et les arguments tels que le « geste incitatif de séduction », que nous retrouverons bientôt, n’en doutons pas.

L’Aiduce exprime donc sa consternation à la lecture des amendements proposés par les commissions sénatoriales, et prend acte du peu d’intérêt de celles-ci pour les problématiques portant sur la santé des vapoteurs et des fumeurs, et de leur bien plus manifeste préoccupation quant à la protection des marques et des circuits de distribution du tabac. Elle pensait en toute sincérité avoir été entendue et constate qu’elle n’a même pas été écoutée.

L’Aiduce ne possède malheureusement pas les moyens dont ces fabricants et distributeurs de tabac disposent pour faire valoir leurs intérêts et considère que la santé est une notion objective qui doit se suffire à elle-même. Son combat et celui des vapoteurs se poursuivra donc sur d’autres terrains.

http://www.senat.fr/amendements/commissions/2014-2015/406/liste_discussion.html

Crédit photo : http://www.senat.fr/

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , , , , , ,
14 commentaires sur “Les bénéfices de la vape préoccupent décidément moins les sénateurs que ceux de l’industrie du tabac.
  1. sébastien dit :

    Tous à la Bastille !!!

    Plein le *** de ce gouvernement de *****, une seule solution refaire un Mai 68, mais pas que pour la vape, pour tout ce qui nous étoufe toujours encore et encore d’avantage chaque jour.

    Jusqu’à quand allons nous les laisser nous piétiner de la sorte?

  2. Laurent dit :

    Cela fait bien 200 ans que le peuple français a cru avoir un pouvoir mais ne l’a pas. En effet, en élisant un tel pour qu’il vote une loi, il vous vole votre propre parole. Car s’il est élu, c’est qu’il a derrière lui bon nombre de hauts placés qui auront financés la presse pour vous dire qui élire ! Tant qu’en France vous ne voterez pas directement les lois, ce sera ainsi !

  3. westsand dit :

    Moi, je pense que le problème vient de l’Europe. Nous sommes obligés de la quitter. Je veux parler de la perte des souverainetés nationales au profit d’un système sans contrôle et sans garantie d’indépendance. Si un industriel comme « Imperial tobacco » est capable d’acheter un parlement Européen et tout les états de la zone euro pour imposer sa politique à lui, alors nous devons cesser cette erreur qu’est l’Europe.
    Si l’Europe est corruptible et tombe aussi facilement, alors il suffit ensuite de se baisser pour ramasser les pays qui sont sous contrôle de l’Europe.
    Nous sommes les témoins de la faillite de l’Europe. Il ne faut plus avoir peur de la quitter. Dans notre cas, ça va devenir une question de vie ou de mort.

  4. R3NS dit :

    Si leur fric compte plus que l’A380 plein de français qui se « crache » chaque jour à cause du tabac, il serait peut être temps de les faire se sentir concernés à leur tour en crachant nous aussi volontairement un A380 plein de politiciens véreux tout les jours… En plus à un tel rythme, le ménage serait vite fait!

    Ils écoutent les taxis quand ils crament tout, passons nous aussi au combat réel!!! Le combat d’idées ayant échoué, rappelons leur ce que veut dire démocratie! Le pouvoir au peuple! Pas contre le peuple!

    Dommage que la vape ai la même mentalité de baba-cool qui fument de l’herbe! La peace and love mentalité n’a aucun impact

  5. CBFurax dit :

    La Droite » : à fond pour les bubus et Big Tobacco (le sénat vient de le démontrer)
    La « Gauche » : à fond pour l’industrie pharmaceutique (Marisol Touraine le démontre à chaque intervention)

    Reste quoi ?

  6. Lo dit :

    Bravo et encore merci pour votre implication et votre travail! Ne perdez pas courage.

  7. 3king dit :

    C’est consternant ! Ces gens ne représentent que leurs propres intérêts. La mort programmée de centaines de milliers de français qui auraient pu échapper au tabac grâce à la cigarette électronique ça leur fait ni chaud ni froid. Je parie qu’après la parution de leurs amendements ils se sont offerts un bon resto avec un bon gros havane à la fin de repas. Pourquoi s’en priver, c’est ce couillon de français qui paye… La France n’est pas une démocratie.

  8. Andreas Bossi dit :

    tu veux savoir où va le monde? suis le flot du fric…
    L’être humain est con, qu’il se drape d’un titre de « sénateur » ou pas…

  9. Durand Benoit dit :

    ON PEUT DIRE MAINTENANT LA POLITIQUE TUE COMME LE TABAC___________  » POLITIQUE TOXIQUE »____________

  10. BSP42 dit :

    Malheureusement, rien d’étonnant compte tenu que les lobbies continus d’être à l’œuvre et que Big-T ne fait que poursuivre l’action entamée au niveau du parlement EU afin de s’assurer que leurs objectifs soient atteints et ce par tous les moyens …

    D’un autre coté, le Sénat n’a qu’un avis consultatif étant donné que c’est le Parlement qui aura le dernier mot. Mais, il n’y a rien à attendre de ce coté là non plus !

    Définitivement, le vrai fléau de notre société « moderne » est LA Politique.

  11. Titan dit :

    On est « plus nombreux » que les taxis et les éleveurs réunis, mais on va se faire exterminer.
    Parce qu’on est pas foutus de regarder tous dans la même direction et de ramer tous dans le même sens.
    Parce que notre inconscience nombriliste « consensuellement molle et politiquement correcte » n’est pas interprétée par les politiques comme étant une marque de respect en cas de divergence d’opinion, mais comme une marque d’extrême faiblesse de notre part.
    Parce que depuis que l’OMS et le Conseil Européen nous ont poussés dans le vide avec leurs directives, une grande majorité d’entre nous se contente de chuter en se disant que « pour le moment, tout va bien ».
    L’atterrissage en mai 2016 sera terrible. Il continuera à nous coûter 78.000 morts.

  12. schutz dit :

    Il ne pourra pas avoir d évolution tant que l’argent passera avant la santé

  13. vapot'man dit :

    Ces politiciens n’ont aucun courage, et n’agissent que suite a des violences, la preuve avec les éleveurs. Notre 5éme république a du plomb dans l’aile. A ce stade, il ne s’agit plus d’hypocrisie mais bien de lâcheté, continuons a défendre nos libertés et notre santé contre vents et marées.

    • Anthony dit :

      En France on préfère voir les gens creuver la gueule ouverte plutôt que de les sauver, sa n’a rien de nouveau, malheureusement. Et pour les politiciens, ils sont pas lâche mais faux cul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*