L’OMS opte pour une politique de la peur concernant les vaporisateurs personnels

peurL’OMS, dans le mépris le plus complet de l’état de la science au sujet des vaporisateurs personnels, improprement qualifiés de « cigarettes » électroniques, souhaiterait interdire largement la vente et l’usage de cette alternative dont on sait désormais qu’elle est infiniment moins nocive que le tabac fumé. Et ce alors même qu’elle reconnaît qu’elle pourrait avoir des effets bénéfiques.

 

Ses conclusions, présentées ici http://apps.who.int/gb/fctc/PDF/cop6/FCTC_COP6_10-en.pdf se basent sur des suppositions scientifiquement infondées : le VP POURRAIT être dangereux, SERAIT une passerelle vers le tabagisme, POURRAIT inciter les jeunes à fumer.

La nicotine, encore une fois diabolisée, serait ‘une grave menace’ selon les médias, pour les femmes enceintes, les enfants, les adolescents, les foetus et même les femmes en âge de procréer.

Cette même nicotine présente dans les substituts proposés par l’industrie pharmaceutique présentent-elle les mêmes dangers ?

 

Cette attitude, que d’aucuns jugent criminelle, est quoi qu’il en soit particulièrement irresponsable dans la mesure ou elle pousse les fumeurs de tabac à le rester, et les vapoteurs à se priver de leur succédané. Elle ne sert en rien les intérêts des citoyens du monde. Au contraire, elle poussera au mieux à un recours aux ersatz de la pharmacopée industrielle dont tout le monde connaît les piètres résultats depuis des décennies, et au pire à la consommation de tabac fumé.

 

Poussé à l’extrême par un dogmatisme dont les motivations ne changent rien au final, le principe de précaution peut devenir meurtrier. Et en la matière le conditionnel n’est pas de mise : en campant sur des positions aussi radicales, l’OMS contribuera de longues années encore à alimenter l’hécatombe provoquée par la cigarette de tabac. Est-ce là sa vocation ?

 

L’Aiduce dénonce fermement cette position de l’OMS, qui ne sert que les intérêts des industries oligopolistiques en place : tabac et pharmacie au premier chef. L’Aiduce invite tous les citoyens du monde, fumeurs, non-fumeurs, à faire connaître leurs justes récriminations devant l’action rien moins qu’absurde et inconséquente de l’Organisation Mondiale de la Santé.

 

La santé des citoyens leur appartient.

Halte à la désinformation :

http://www.aiduce.org/contrer-desinformation-laiduce-propose-outil/

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , ,
9 commentaires sur “L’OMS opte pour une politique de la peur concernant les vaporisateurs personnels
  1. Martine dit :

    Fumeuse depuis des décennies j’ai cessé le tabac grâce à la e-cig. L’OMS me fait rigoler doucement. Quoi ? Les patchs à la nicotine ne seraient pas cancérigènes mais la nicotine de la e-cig oui ? Ceux-là sont en vente libre et l’OMS ne s’en offusque pas. J’ai toujours entendu dire que c’étaient les goudrons dus à la combustion qui étaient cancérigènes, comme le « noir » du barbecue quand on fait cramer les saucisses. J’ai toujours entendu dire que la nicotine était, certes, addictive mais certainement pas cancérigène. On nous ment, on nous ment, on nous ment. Trop d’information tue l’information ! Et en plus ils nous manipulent et réussissent fort bien à faire naître la « terreur » dans le cerveau de certaines personnes. Combien de personne m’ont dit : « Quoi ? Tu vapotes ? C’est pire que le tabac » Et en affirmant cela comme s’ils détenaient le savoir suprême. Beurk, l’humain me dégoûte. Même pas capable de se faire un avis exhaustif par lui-même.
    En attendant, je vapote et ils peuvent l’interdire dans les lieux publics je ne reviendrai pas au tabac. Tant pis pour leur porte-feuille.

  2. hatem dit :

    Franchement ils sont pas juste avec nous il faudrait qu’ils arrêtent de raconté des absurdité
    J’ai vapoter près de personnes âgées et personnes ils m’ont dit on préfère la ecig que sentir la cigarette . C’est normal c’est fait au budget de l’Etat avec les patchs ou les chewing gum les spray etc….. pas vraiment de résultat mais la ecig démontre les gros fumeurs ont arrêté grâce à la ecig .

  3. Michel dit :

    C’est juste « hallucinant » ce que raconte le WHO même si tout n’est pas forcément à jeter.

    J’ai parcouru assez rapidement le texte et je me pose une question :

    J’aimerais des infos sur ce qu’ils affirment concernant la nicotine. Sauf erreur ils disent : (addictive, bon ça c’est clair!), mais plus grave : prépare le terrain pour le cancer et neurotoxique…. j’en sais rien, tout dépend peut être des doses je pense !

    Et pour ce qui concerne les particules dites « ultrafines » de 200/300 nm, qu’en est-il ? Avons nous une expérience à ce niveau?

    Pour ce qu’ils racontent concernant l’utilisation que l’on peut faire à partir des e liquids, on peut se les injecter par intraveineuse, c’est clair, mais on peut faire pareil avec l’eau de javel !

    De même on peut faire des décoctions à partir du tabac (dans de l’eau ou de l’alcool) et ensuite on fait ce qu’on veut du résultat. Tout produit, le plus anodin peut se transformer en danger, Y COMPRIS L’EAU COURANTE !!

    mais lvd a bien mis en évidence leur contradiction, maintenant il faut savoir ce que l’on veut !..

    A propos , juste pour mon information : est ce qu’une molécule peut être considérée comme particule ultrafine..?

    En tout cas les nanotechnologies vont en générer un très grand nombre, c’est certain,

    difficile débat, mais si le WHO est aussi efficace que notre Haute Autorité de Santé (on l’a vu entre autre pour l’amiante et le médiator) alors évidemment tout va bien
    bises
    Michel

  4. Philippe de Valon dit :

    Comment apporter ma pierre?

    • avalonne dit :

      apporte ton expérience sur les différents articles des médias qui en parlent … lutter contre la désinformation c’est déjà aider à rétablir la vérité sur la vape 🙂

  5. lvd dit :

    I’ve read trough the extensive WHO document and in a nutshell it boils down to the battle between the hardcore WHO and the more reasonable risk reduction strategies of ENDS:

    (Quote from WHO) « The promotion of ENDS comes with at least one of the following messages or a combination of them: (a) try to quit smoking and if everything fails use ENDS as the last resort; (b) you do not need to quit nicotine addiction, just smoking; and (c) you do not need to quit smoking, use ENDS where you cannot smoke. Some of these messages are difficult to harmonize with the core tobacco-control message and others are simply incompatible. »

    Against the core tobacco-control message:

    « The promotion of the WHO approach comes with (a) try to quit smoking and if everything fails kill yourselves as the last resort; (b) you do need to quit a harmless nicotine addiction all together, not just the lethal smoking; and (c) you do not need to even bother to quit smoking, since by using ENDS you will be persecuted in the same witch hunt as if you where still a smoker »

    Decide yourselves which one makes sense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*