Première synthèse de l’enquête MERCI LA VAPE.

Merci la Vape

40 000 réponses + 1 alerte sanitaire

Les associations AIDUCE, SOVAPE, LA VAPE DU COEUR et FIVAPE ont lancé l’opération MERCI LA VAPE le 31 mai. La pétition recueille bientôt 70 000 signatures et se poursuit jusqu’au 31 décembre avec objectif d’atteindre 100 000 soutiens. Le questionnaire s’est clôturé le 30 septembre, et nous en dévoilons une première synthèse avant la publication du livre blanc en début d’année 2024.

  • 40 000 répondants : ce questionnaire constitue une des enquêtes les plus vastes jamais réalisées sur une population de consommateurs de produits du vapotage (98% des répondants). L’ampleur de la participation fonde la robustesse des résultats.
  • Face aux menaces d’interdiction des arômes (sauf tabac) et taxes sur les produits du vapotage, plus de 50 % des vapoteurs déclarent qu’ils se tourneraient vers des sources d’approvisionnement alternatives (marché noir, achats à l’étranger… sans plus aucun contrôle qualité ni respect des réglementations) et 25 % déclarent qu’ils pourraient recommencer à fumer des cigarettes ;
  • 63 % des répondants estiment avoir été mal informés sur le vapotage par les agences de santé françaises ;

Les associations AIDUCE, SOVAPE, LA VAPE DU COEUR et FIVAPE souhaitent alerter les pouvoirs publics sur les risques sanitaires considérables d’interdire les arômes et de taxer le vapotage.

Par ailleurs, le dénigrement du vapotage et la désinformation manifeste du public, en particulier de millions de fumeurs, sur la réelle réduction des risques du vapotage par rapport au tabac fumé et les réels bénéfices de vapoter à la place de fumer, doivent être examinés en urgence compte-tenu du taux de tabagisme en France, largement plus élevé que ses voisins européens.

Téléchargez la première synthèse de l’enquête Merci La Vape (pdf 500Ko)

Les associations AIDUCE, SOVAPE, LA VAPE DU COEUR et FIVAPE, chacune dans leur domaine, luttent contre le tabagisme. Elles défendent la réduction des risques, approche humaine et plébiscitée par les usagers. Elles n’ont aucun lien avec l’industrie du tabac, le revendiquent dans leurs statuts et le prouvent dans leurs actions.


La vape vous aide ?

SIGNEZ LA PÉTITION !

Je compte parmi les millions de personnes que la vape aide à se détourner du tabac. Je veux défendre ce qui en fait l’aide la plus efficace : la diversité des arômes, un coût abordable, une information objective sur la réduction des risques.

NON à la suppression des arômes
Condamner les ex-fumeurs au seul arôme tabac est absurde, c’est justement la diversité des arômes

qui facilite le sevrage tabagique. La preuve : 95 % des vapoteurs utilisent au moins un autre arôme.

Les arômes doivent rester disponibles dans un cadre réglementé et contrôlé. La fabrication des e-liquides et leur commercialisation par des professionnels assurent les meilleures garanties de contrôle pour la sécurité des utilisateurs.

NON aux taxes

Surtaxer un dispositif qui aide à arrêter de fumer est injuste.
Ni les substituts nicotiniques, ni les médicaments, ni l’hypnose, ni l’auriculothérapie, ni les remèdes de charlatan ne sont surtaxés.

Les taxes ne devraient pas constituer une barrière à l’usage du vapotage. La TVA sur le vapotage devrait être réduite à 5,5 %, comme les substituts nicotiniques. Son accès aux plus défavorisés, les plus touchés par le tabagisme, serait ainsi facilité.

STOP au dénigrement

8 Français sur 10 ne savent pas que vapoter est beaucoup moins risqué que fumer. Cette perception à l’opposé des connaissances scientifiques maintient les fumeurs dans le tabagisme. Le dénigrement doit cesser. Il décourage les vapoteurs et les fumeurs qui y trouveraient leur solution antitabac.

STOP à la désinformation

Le public a le droit à une information loyale, claire et appropriée sur le vapotage. La mise en œuvre d’une politique de santé publique pragmatique contre le tabagisme va de pair avec une information responsable.

Face au fléau du tabagisme qui tue prématurément 75 000 personnes chaque année en France, la vape n’est pas un problème, c’est une solution.

Pour arrêter de fumer, chacun doit rester libre de choisir son chemin, et s’il le veut, pouvoir choisir le vapotage sans entrave.

Je suis contre la suppression des arômes, je suis contre les taxes, je souhaite que cessent le dénigrement et la désinformation sur le vapotage.

LA VAPE M’AIDE, MERCI LA VAPE !


La mission de l’AIDUCE est la représentation et la défense des consommateurs de vaporisateur personnel (VP), plus communément appelé cigarette électronique. Nous défendons sa diversité et son potentiel d’évolution ainsi que son utilisation libre et responsable, œuvrons avec les instances nationales et internationales de normalisation afin d’offrir aux consommateurs le choix de produits sécurisés. www.aiduce.org

logo sovapeL’association SOVAPE est engagée pour la promotion de la réduction des risques et des méfaits du tabagisme. Elle se donne pour mission de veiller sur l’information, sur les politiques de santé publique et sur les publications scientifiques. www.sovape.fr

logo la vape du cœurLa Vape Du Cœur, association de loi 1901 reconnue d’intérêt général, est acteur dans la réduction des risques du tabac fumé. Elle a pour but de venir en aide à toute personne majeure, en situation de précarité, en distribuant gratuitement des produits de vapotage cédés par donation (vaporisateurs personnels, e-liquides et accessoires). La Vape Du Cœur travaille en partenariat quotidiennement avec plus de 200 établissements de santé. www.lavapeducoeur.fr

logo fivapeLa Fédération Interprofessionnelle de la vape (FIVAPE) réunit l’ensemble des métiers de la filière du vapotage en France, des fabricants aux distributeurs. Les 800 adhérents de la fédération sont indépendants des industriels du tabac, et représentent 70% de l’activité française du secteur : une organisation spécialiste de la réduction des risques, et l’un des acteurs principaux de santé publique en France sur ce sujet. www.fivape.org

Merci la VapeContact presse : Samuel Botton, Step Conseil.

sbotton at stepconseil.com – 06 84 79 99 61

www.vape.fr

Tagués avec : , , ,
2 commentaires sur “Première synthèse de l’enquête MERCI LA VAPE.
  1. Titan Micheau dit :

    Juste un p’tit coup de gueule passager concernant deux « détails ». Après, promis, je me rendors.

    1) L’argument scandaleux –PUBLIÉ OFFICIEL ÉCRIT NOIR SUR BLANC– des décideurs européens qui veulent taxer la Vape au motif et je cite:
    « La substitution, par les consommateurs, des cigarettes de tabac par des cigarette électronique peut entraîner –des pertes de recettes fiscales indues– qui devraient être évitées ».
    L’Europe ne se cache donc même plus de faire officiellement passer l’argent avant la Santé Publique. On nage en plein délire!

    2) Autre détail passé relativement inaperçu, mais …
    De plus en plus de séries/films de divertissement issus de productions françaises récentes ou actuelles recommencent à inclure l’usage « normalisé » du tabac sous toutes ses formes dans les scènes de cinéma dans lesquelles pour certaines, c’est cigarette sur cigarette, et elles illustrent de fait un usage qui, dans 99,9 % des cas, n’a aucun rapport avec le scénario et n’apporte rien de plus au récit.
    Je rappelle qu’une loi a supprimé la cigarette au coin de la bouche de Lucky Luke en la remplaçant par un brin d’herbe, et ce n’est qu’une bande dessinée …
    Pour ne citer que quelques productions :
    La série « Meutre à … » diffusée sur France 3, ou encore le film récent de Mélanie Laurent: « Voleuses ». Et il y en a bien d’autres.

  2. Nicolas moreau dit :

    voilà 7 ans maintenant que je vape, et c’est grace a la vape justement que j’ai arreter de fumer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*