Témoignages

Vous pouvez poster ici vos témoignages et commentaires, raconter votre parcours dans la vape, exposer vos opinions et expériences sur cette alternative au tabac.

379 commentaires sur “Témoignages
  1. Harf dit :

    Bonjour,
    Je pense que manifester avec les médecins n’était pas une bonne idée.
    Devant la menace de réglementations absurdes (en particulier sur les lieux de travail) il faudrait créer une jurisprudence en allant devant les tribunaux pour contester des sanctions. Par exemple un groupe de vapoteurs pourrait se faire verbaliser dans un train et contester le bien fondé de cette sanction sur la base des données existantes et démontrer l’absurdité de l’interdiction.
    Sincèrement

  2. Christophe dit :

    J’ai 39 ans, j’ai fumé ma 1ère cigarette à l’âge de 18 ans. Je brulais +ou- 20 clopes par jour.
     
    1er septembre 2013
    Début de ma vapote, en 12mg, avec encore quelques tueuses, sur du matériel basique, batterie Ego avec MT3S.
     
    15 septembre 2013
    Plus aucune tueuse, toujours à  12mg.
     
    Courant octobre 2013
    Je suis rentré chez les Rois de la vape et dans la foulée, achat de mon 1er mod, un SID avec un protank  v2.
     
    Courant décembre 2013
    1er vapéro et dans la foulée achat du 1er reconstructible un fogger v2.
     
    Ensuite tout s’enchaîne, toujours plus, toujours mieux.
    Mod SVD, Kayfun clone, Taifun clone, mode mecas divers et variés.
    Pour acheter en Février 2014 ,  LE setup qui me convient parfaitement: un Svoemesto Nivel V3 et un Kayfun Lite+ original. J’ai tout de même acheté d’autres matos mais ce setup ne me quittera jamais.
    Avec celui-ci , je descends mon dosage de nicotine à 6mg. Je vais rester assez longtemps sur ce dosage. Puis la gorge commença à me gratter donc passage à 3 mg vers Mai 2014 pour finalement passer à zéro en septembre 2014 , soit 1 an après le début de ma Vape.
     
    À zéro , je galère vraiment 1 mois mais je ne veux pas lâcher. Je désire au plus profond me débarrasser de la nicotine car c’est ELLE qui m’a rendu accro à la tueuse. Au bout d’un mois, au top, plus d’énervements, pas de manque de nicotine. Par contre perte de saveur. J’augmente le dosage des concentrés de 15 à 20%. C’est un peu mieux mais ce n’est pas ça. Et la, je pense arrêter la Vape. Je vends presque tout mon matos sauf LE setup , MON setup préféré, Nivel et Kayfun. Celui-là, jamais je le vendrai …
    Et pourtant un jour, je me rends compte que je ne prends vraiment plus de plaisir à vaper. Je vends MON setup préféré. Je m’achète une mini cloupor avec un subtank. Ce setup me convient assez bien. 
     
    Le samedi 28 Février 2015 au soir , ma cloupor crame. Et la ça m’énerve. J’arrête. Oui je décide d’arrêter la Vape, de toute façon le lendemain, dimanche tout est fermé pour acheter du matos.
    Dimanche 1 mars 2015, je pars au boulot sans vapote. Est-ce que je vais tenir le choque ???
    Depuis l’âge de 18 ans, je fume. Donc une sensation de nudité de partir sans clopes et sans vapote. Mais la journée se passe bien, la suivante aussi et ainsi de suite …

    Je remercie la vape, de m’avoir délivré de la cigarette, celle qui tue.
    Je remercie la vape, de m’avoir permis de rencontrer de gens formidables, avec qui pour certains, l’amitié à dépasser le stade de la vape (ceux ci se reconnaitront 😉 ).

    Gardez cette communauté qui nous soude, et nous aide à lutter comme la cigarette tueuse, je reste avec vous, car je pense que je peux encore aider ceux qui veulent vraiment arrêter la vape un jour.

    Je remercie vraiment les rois de la vape, car grâce à vous tous, votre aide, votre bonne humeur, j’ai réussi mon but. Je l’ai toujours dit, je suis né chez les rois, et j’y resterai …

    Je respecte tout ceux qui veulent aussi continuer la vape.

    Après tout, l’essentiel, est de réussir à quitter le monde de la cigarette en papier 😉

    Christophe.

  3. Jérôme dit :

    Bonjour,

    J’ai commencé à fumer en 1997, lors de mon service militaire et je tournais à environ 15 cigarettes par jour. En 2013 j’ai entendu parler de la E-cig parce qu’il a été question de vendre les liquides en pharmacie. Je me suis alors dis que si je voulais essayer c’était maintenant, avant que l’industrie ne mette la main dessus mais pas réellement dans l’idée d’arrêter.

    Le 10 décembre, j’ai acheté un kit de démarrage basique. J’ai officiellement fumé ma dernière cigarette et j’ai commencé à vaper. Les quatre premiers jours ont été un peu difficiles. Je vapais à chaque fois que j’avais envie de fumer, c’est à dire que j’avais ma E-cig au bec quasi en permanence. Mais une fois le cap des quatre jours passés, ça a été beaucoup mieux. Et, même sans être vraiment motivé, j’ai pu passer le cap du sevrage.

    Ensuite tout s’est enchainé rapidement mais par étapes. Au début je partais travailler avec ma E-cig et un paquet de clopes « au cas où ». La première étape a été d’arrêter de prendre ce paquet avec moi. La deuxième a été de me débarrasser des cigarettes qui me restaient chez moi.

    Ensuite j’ai acheté du matériel. Voyant que ça marchait je ne me suis posé aucune question. Si j’avais besoin ou envie de quoi que ce soit pour vaper j’achetais. De toute façon, en étant fumeur j’aurais dépensé cet argent donc je partais du principe que tout était auto-financé par l’arrêt du tabac.

    Au mois de janvier 2014 je passais au 0 nicotine sans noter de changement particulier à part le gout. Au mois de mars je faisais un essai d’arrêt complet qui est passé du premier coup et sans sensation de manque.

    J’écris ces mots en février 2015 et je n’ai toujours pas retouché une cigarette. J’ai encore régulièrement envie de fumer mais ces envies ne durent que 30 secondes et sont facilement gérables. Il parait qu’il y a un palier difficile vers le un an d’arrêt. J’ai l’impression que c’est vrai. Lorsque j’ai senti que les envies se rapprochaient les unes des autres, j’ai vapé pendant une journée. Le temps de me souvenir que je n’étais pas obligé de le faire.

    Pour le moment ça ne m’est arrivé qu’une fois même si je dois admettre que ma E-cig est prête et n’attend que le moment où j’aurai fini d’écrire ces mots car aujourd’hui est un jour à vape.

    J’ai pu acheter le matériel qu’il me fallait et adapté à ma consommation. J’ai pu avoir des liquides fait par des passionnés qui ne contiennent rien d’autre que ce qui est écrit sur l’étiquette et qui n’ont pas remplacé ma dépendance au tabac par une autre. Ceci est très important et ceci ne sera plus possible si on laisse l’industrie mettre la main sur ce marché.

    Voilà pourquoi je soutiens l’AIDUCE et pourquoi je prends le temps d’écrire ces mot. La E-cig m’a rendu service, les passionnés m’ont rendu service. Faites en sorte qu’il puisse en être de même pour ceux qui viendront après nous.

    Cordialement.

  4. boch dit :

    1 ans et 5 mois sans tabac alors que je fumais environ 30 tueuses par jour vive la vape libre

  5. Dominique Aubert dit :

    Bonjour a tous
    Sans effort :
    Les plus rétifs à la lecture, trouveront, ici, la version « audio/video » de ce texte : https://www.youtube.com/watch?v=AP1AoX_28as

    Je tiens farouchement au respect de la liberté individuelle et je sens mon esprit militant s’animer. Surtout quand il s’agit de décider de ce qui est bon pour moi, dans le respect de la liberté des autres.

    Je tiens à vous partager mon billet d’humeur, Sans Effort, au nom de ce qui, je le crains, sera une véritable intrusion dans ma liberté de choix.

    Mais avant tout, il me paraît important de vous expliquer ce qui attise mon sentiment d’inquiétude.

    Vaper a ceci d’extraordinaire qu’il permet de quitter la tueuse sans arrière pensée ni regret.

    Nous avons la chance d’être les témoins d’une véritable révolution, qui a pu naître grâce aux réseaux sociaux et au génie des créateurs (matériel et liquides).

    Il s’agit de l’improbable alchimie du bon endroit, au bon moment, dans les bonnes circonstances. Pour qu’un feu puisse prendre, il faut du carburant (bois, essence …), du comburant (oxygène), et une étincelle. En l’absence d’un élément, rien ne se passe.

    Je ne pense pas que l’inventeur de la cigarette électronique aie pu s’imaginer quel phénomène de société cela allait générer. Ni Big Tabacco ni Big Pharma non plus, du reste.
    C’est que ce phénomène s’appuie également sur un trait commun de la psyché humaine, le cerveau aime le plaisir, et déteste souffrir.

    Autre chose : partout dans la nature, il existe parasite et symbiote, les deux tirant leur essence vitale de l’hôte qui les accueillent, souvent malgré lui.
    Le parasite s’invite, et se gave, à tel point qu’il affaiblit et fait mourir son « support », s’entrainant lui-même dans sa propre perte.
    Le symbiote, lui, propose un contrat. Il s’invite, se nourrit, et protège son hôte en retour.

    C’est, schématiquement, la même chose qui se produit entre addiction et dépendance.

    Dans le cas de l’addiction, « l’objet de l’addiction » s’empare du cerveau, et ne lui laisse aucune marge de manœuvre. Dans l’urgence du manque, le raisonnement se fourvoie, pliant la volonté à son désir impérieux.
    La dépendance, au contraire, participe à créer du comportement social. En effet, sans être alcoolique, on se plait à se retrouver autour d’un apéro, sans être pervers sexuel, on aime à se câliner et faire l’amour, sans être boulimique, on aime manger un bon repas.
    En revanche, dès lors que l’on bascule dans l’addiction, toute notre vie s’organise autour de cette addiction.

    La cigarette est une addiction, dangereuse, tout a été dit dessus. Big Tabacco et Big Pharma ont fait leurs choux gras sur ce terreau, l’un créant le besoin, l’autre proposant toute une panoplie de potions magiques pour s’en sortir. Super, chacun se rempli les poches sur ce statut quo.

    C’est alors qu’arrive la cigarette électronique.

    Voici 400 ans que la cigarette existe en occident, avec son cortège de maladies cardiaques, respiratoires, morts prématurées par cancer, et d’un coup, arrive le Vaporisateur Personnel qui permet de quitter la tueuse, sans arrière pensée ni regret, et surtout sans effort.

    Sans effort. J’ai quitté la tueuse, j’ai gagné, je respire librement.
    Sans effort. Car, il me faut le reconnaître, cette petite victoire ne m’a, en réalité, pas coûté grand chose. Je suis juste allé dans une boutique spécialisée, où j’ai été gentiment reçu par un professionnel passionné qui a patiemment gommé tous les doutes que je pouvais avoir sur la toxicité éventuelle de l’appareil. En plus, il m’a offert un café !
    Sans effort. J’ai fait de sacrées économies.
    Sans effort. Grâce à mon budget alloué précédemment au tabac, j’ai pu adapter mon matériel et mes liquides à l’évolution de mes goûts et de mes préférences.
    Sans effort. J’ai découvert le monde merveilleux de la création des arômes, de l’inventivité des fabricants de matériel, bref, de la diversité.
    Sans effort. J’ai rencontré des gens extraordinaires, de toutes appartenances sociales, unis dans l’envie de partager leur enthousiasme.

    Sans Effort

    Sans effort. Voici ce qui fait trembler les industriels de la cigarette et de la pharmacie.
    Sans effort. Voici ce qui causera la fin de la cigarette électronique.
    Sans effort, parce que le cerveau est naturellement paresseux. En dehors de nos fonctions vitales, le reste nous appartient. On peut choisir d’être libre de penser, ou d’être manipulé. On peut choisir d’agir, ou de ne rien faire et se taire. Mais là, c’est pareil, l’histoire bégaie et je n’invente rien, tout a déjà été dit sur ce sujet.
    Sans effort, la TPD va mettre fin à tout cela, parce que les industriels de la cigarette et de la pharmacie, eux, font d’énormes efforts pour récupérer ce qu’ils considèrent depuis toujours comme leurs dus : notre argent, et notre vie.
    Sans effort, parce qu’il n’y aura plus de véritable concurrence, la cigarette électronique va se simplifier et ternir, par la biais d’une offre unifiée et juteuse, et le marché retournera dans l’escarcelle des marchands de tabac. Sans effort, les dosages en nicotine insuffisant et le matériel de qualité inappropriée renverront les utilisateurs déçus vers les gommes et autres substituts chimiques au profit de l’industrie pharmaceutique.

    Sans Effort, notre Vape va mourir.

    Quand je lis les extraits de la TPD, j’ai la très désagréable impression qu’on touche à ma liberté individuelle. Je me sens personnellement atteint par cette directive. Je respecte mon entourage et je vape pour mon plaisir, entre 0 et 6 mg, cela dépend du moment. Je goutte les liquides avec délectation, et l’inventivité mécanique me passionne. Je suis parfaitement conscient que d’autres profils de vapoteurs que le mien existent.

    Alors, que nous soyons « cigalike » ou « dripper sur mod électronique », nous sommes tous concernés.

    Avec l’effort de chacun, notre Vape, celle que nous connaissons aujourd’hui, pourra vivre.

    Renseignons-nous et suivons les conseils de l’AIDUCE, de l’EFVI, et des autres associations qui soutiennent notre vape, nous leur donnerons les moyens d’agir. Propageons les bonnes nouvelles, les vrais études, celles qui ne sont pas bidonnées, adressons-nous aux fumeurs qui ne connaissent pas notre belle vape d’aujourd’hui. Agissons, très égoïstement, pour nous, et refusons de perdre ce beau privilège qui nous a été offert par la magie des circonstances. Allons sur les forums qui propagent les mauvaises nouvelles et rétablissons la vérité, immédiatement.

    Témoignons de notre expérience, et montrons-nous, libres et heureux, reconnaissants d’avoir pu bénéficier de ce cadeau génial, le Vaporisateur Personnel !

  6. marx dit :

    salut à tous
    un court de tennis fait 260 m2 (en double) et 195,6 m2 (en simple) ! 😉
    sinon, à part ça, je vapote depuis 4 jours, j’ai opté direct pour du matériel de qualité,et je n’ai pas fumé de tabac depuis 4 jours.
    on verra évidemment sur la durée, mais c’est très encourageant..

  7. GroMod54 dit :

    Petit rappel de physiologie, ou comment répondre au grand n’importe quoi qu’on entend partout.

    (La « physio-logie » – grec « phusis », « la nature » – en gros, c’est la science du « comment ça fonctionne ».
    Vous allez voir, C’EST TOUT SIMPLE -et plutôt sympa.)

    Nos poumons sont, en gros, constitués de DEUX parties bien distinctes : une « tuyauterie », les BRONCHES, contenant de l’AIR, et des « ECHANGEURS AIR-SANG », les alvéoles pulmonaires.
    (On dit « un  » alvéole, même si tout le monde dit « une », c’est quand même « un ».)

    Comment est constituée ladite « tuyauterie » ?

    La trachée donne naissance à deux bronches souches (une droite et une gauche) qui elles-mêmes se ramifient en bronches plus petites (« les bronches lobaires », parce qu’elles alimentent en AIR tout un LOBE PULMONAIRE), ces grosses bronches donnent à leur tour naissance à des bronches plus fines, qui elles-mêmes…bronches plus fines…encore plus fines…et cetera ( en tout VINGT-DEUX divisions de la trachée à la bronchiole la plus fine.)

    Les dernières bronches sont donc extrêmement fines, on parle de « bronchioles » (= « petites bronches »), on est en dessous du millimètre de diamètre, donc plutôt riquiqui.

    AU BOUT de toute cette « tuyauterie » (qu’on appelle, vu sa forme, « l’arbre bronchique » : ben oui, la trachée, c’est le tronc, les bronches souches sont les plus grosses branches…et puis les branches se font de plus en plus fines…et on arrive, tout à la fin, aux feuilles de l’arbre.)…au bout, donc de tous ces tuyaux – les dernières, les bronchioles terminales, étant microscopiques – se trouvent les fameux ALVÉOLES pulmonaires.

    Imaginez donc un arbre, un très grand et gros arbre – un chêne, par exemple – qui, à la fin de ses plus fines brindilles (là où devraient se trouver les feuilles de l’arbre) aurait, à la place de ces feuilles, un tout petit sac en plastique – à l’extrémité de CHAQUE BRANCHE.

    Imaginez encore que TOUTES LES BRANCHES SOIENT CREUSES, et que, donc, L’AIR PUISSE Y CIRCULER LIBREMENT.

    …D’accord, on a compris, l’air circule dans cet « arbre » dont les branches sont creuses, et parvient jusqu’aux « sacs en plastique de supermarché », tout au bout de tous ces tuyaux.

    Mais pour faire un ECHANGEUR, par définition, il faut DEUX milieux distincts.

    D’un côté, donc, l’air (contenant de l’oxygène), qui arrive par l’arbre bronchique dans les « sacs en plastique de supermarché » (les alvéoles.)

    De l’autre ? Eh bien, de l’autre, évidemment, le SANG !

    Où se trouve le sang ?

    Dans les capillaires disséminés DANS ÉPAISSEUR des « sacs en plastique de supermarché »(que sont les alvéoles), tout simplement!

    Nos poumons représentent ainsi un ÉCHANGEUR, la surface des alvéoles déplissés équivaut à SOIXANTE-DIX MÈTRES CARRES (soit la surface d’un COURT DE TENNIS!)

    Eh oui, c’est énorme.

    (Et tout ça dans cinq à six litres – volume desdits poumons – c’est bien fait un bonhomme, tout de même!)

    Donc, d’un côté de l’échangeur (à l’intérieur du « sac en plastique de supermarché ») il y a DE L’AIR (mélange d’azote gazeux – gaz inerte – d’oxygène – à peu près 21% – et d’autres gaz, vapeur d’eau, gaz carbonique, et gaz rares.)…

    De l’autre côté de l’échangeur…c’est le SANG, contenu dans les CAPILLAIRES .

    En effet, DANS L’ÉPAISSEUR DE LA PAROI DE CES SACS minuscules que sont les alvéoles, se trouvent de très fins vaisseaux sanguins, épais comme un cheveu, on les appelle donc des capillaires – « capillus », en latin, « cheveu »-.

    Autrement dit, chaque inhalation permet à la NICOTINE (voir ci-après) de passer À TRAVERS cette membrane d’une extrême finesse ( « membrane alvéolo-capillaire ») directement dans le plasma…par une surface de soixante-dix mètres carrés !

    Vu que l’épaisseur de cette membrane est de l’ordre du MILLIEME DE MILLIMETRE …la conséquence est que la Nicotine passe MASSIVEMENT dans le sang.

    Le poumon est donc bien un échangeur :

    – l’arbre bronchique est une tuyauterie compliquée qui va apporter de l’AIR dans chaque alvéole
    – dans l’épaisseur de la paroi de chaque alvéole passent des capillaires où circule du SANG.
    (On parle de « barrière air-sang ».)

    – Ce qui arrive dans l’AIR (oxygène, nicotine) peut passer DANS LE SANG de façon massive (puisqu’il y a 70 m² de surface d’échange.)
    – Ce qui arrive par le SANG (le CO² rapporté par les globules rouges depuis les cellules) va pouvoir passer dans l’air alvéolaire – puis être rejeté dans l’air extérieur (et donc quitter l’organisme qui en est ainsi débarrassé.)

    ENFIN, NE PAS CONFONDRE Nicotine et GOUDRONS++++

    *La Nicotine est un alcaloïde (= un produit chimique) toxicomanogène (= on en devient dépendant.)

    *La Nicotine est un POISON VIOLENT (un gramme en intraveineuse tue un cheval)…en vente libre dans les pharmacies.

    *La Nicotine a des récepteurs sur les neurones.(Cerveau, Système Nerveux périphérique.)

    *Mais comme, PAR VOIE RESPIRATOIRE, (tabac ou vapote) elle passe TRÈS VITE et MASSIVEMENT dans le sang, elle arrive TRÈS VITE et MASSIVEMENT au cerveau.(Où elle agit.)

    *La Nicotine a également des récepteurs vasculaires (=sur leS vaisseaux sanguins) où elle joue un rôle VASOCONSTRICTEUR (= elle « ferme » les artères, donc diminue l’arrivée du sang aux organes, ce qui est évidemment dangereux.)

    *Les comprimés et patches de nicotine agissent beaucoup plus lentement, puisque par voie DIGESTIVE ou CUTANEE, leur efficacité est donc TRÈS inférieure.
    (D’où leur (relatif) insuccès.)

    *Les GOUDRONS sont des CANCÉRIGÈNES de contact.

    *Ils sont également responsables de la BPCO (la « bronchite chronique ») qui est une maladie MORTELLE, car génératrice d’INSUFFISANCE RESPIRATOIRE.

    *IL N’Y A PAS DE GOUDRONS DANS L’ATOMISAT DE LA VAPOTE!

    *La SPLF (Société de Pneumologie de Langue Française) avait, pour 2013, donné une consigne de prudence: « trop récent, pas de recul »…

    *DES 2014, la SPLF a INVERSE ses recommandations: « On voit les EFR (explorations fonctionnelles respiratoires) s’améliorer spectaculairement dès que l’ex-fumeur est passé à l’e-cigarette »…

  8. blablavap dit :

    Après 2-3 apéros, quel bonheur de fumer une clope, euh, non, quel bonheur de fumer une eclope !
    Pas obligé de sortir, se cailler les miches, pour fumer ce fichu tabac.
    Ma copine est contente aussi, fini l’haleine de poney !
    Pour résumer : je ne pue plus, je reste au chaud et j’emmerde personne !

    Profitons-en avant que les vampires capitalistes se chargent de taxer tout ça en cherchant de bonnes raisons pour augmenter les tarifs.

  9. Fabrice dit :

    Bonjour,
    Près de 50 ans et 40 ans de cigarettes derrière moi. Je viens aujourd’hui de fêter ma première année sans aucune cigarette ! Une victoire pour moi qui ne pensais pas pouvoir y arriver… La vape a été une véritable solution.
    Comme il a été dit, le choix du matériel est très important, c’est même primordial. J’ai perdu un ami…mon buraliste ! que je voyais presque tous les jours et à qui je donnais 2h de travail. Je suis passais le saluer pour les fêtes mais au bout d’un an sans se voir, je crois qu’il s’est trouvé un autre ami…Rien je ne regrette rien, ni le gout dans la bouche ni le jaune sur les doigts… je repart presque à zéro!
    Bonne vape à tous.

  10. Olivier dit :

    Bonjour, j’ai commencer à crapoter au CM2 avec des gauloises, et réellement m’intoxiquer à 11 ans , et ça jusqu’à 44 ans (33 ans à raison de 30 a 40 clop/jours) , j’ai essayé , champix,ziban,nicorette, et patch et rien n’a réussi a me décrocher définitivement, Sauf la E-cigarette qui depuis 14 mois , m’a libéré de ce fléau .J’ai d’abord essayer avec un KIT ego de chez [modération: pas de marque, merci] (je les sites car je ne les conseils pas ), et comme ça ne me plaisais pas , j’ai été avec ça dans un autre shop , chez un passionné qui vape depuis 2008, et suis ressorti de la avec une autre résistance et un autre clearo double resistance et la MIRACLE !!! , je n’avais plus qu’a résoudre mon problème d’autonomie, et c’était gagné.alors je n’ai pas encore retrouvé mes poumons de bébé , ce qui n’arrivera surement pas, après la misere que je leurs ai fait, mais j’ai pu reprendre le sport, je ne sent plus le cendrier. et le comble c’est que je n’ai pas l’impression d’avoir arrêter de fumer , c’est-a-dire que j’y retrouve tous les avantages (vaper a l’intérieur et non dehors,gourmandise des arômes,le plaisir de faire d’énorme nuages sans nuire , sans les inconvénients , la santé, le budget, l’entourage , l’odeur BEURK!!! etc…) et même si comme j’ai commencé jeune, j’ai toujours ce petit démon dan la tête , lorsque je tir une latte sur cette M….de , j’ai l’impression de lecher un cendrier, et du coup je me rince la bouche et me dépêche de vaper pour enlever le gout dégueulasse que j’ai pourtant eu dans la bouche, et sur moi pendant 33 ans ,et dans la foulée il faut que je me lave les mains car impossible de promener cette odeur sur mes doigts. quand je regarde mes réactions elle sont proche d’un non fumeur . et ça fait du bien. Et si , pour ceux qui on lu mon commentaire , vous êtes encore avec cette saloperie , aller dans un shop , mais de préférence pas une chaîne, car bien souvent il ne mette que des vendeurs, et non des vapoteurs à l’accueil , et ne savent donc pas de quoi on parle, prévoyez un minimum de 30mn pour êtres bien conseillé , sous peine d’un échec assuré. car contrairement a la tueuse, il y a plusieurs paramètre a prendre en compte , pour exemple, avec mon épouse on y est passé en même temps , mais on ne recherche pas les mêmes arômes,et les mêmes sensations dans la vape , donc prenez le temps qu’il faut , vous n’allez pas acheter un bonbon a la boulangerie du coin , sachez que votre lutte et votre réussite contre la tueuse dépend de beaucoup de ce premier contact avec la E-cig, alors si vous ne voulez pas faire parti des fumeurs qui vous dise « oh c’est de la M..de ça marche pas » , qui disent ça , soit comme excuse pour ne pas faire l’effort et préfère se dire « je me tue a petit feu , mais j’aime ça « , soit parce qu’ils ont essayer mais sur du matériel qui ne leurs était pas adapté.Alors prenez votre temps, mais si dans votre vie , vous vous êtes déjà dit  » pourquoi j’ai commencé a fumer,est ce que je vais arreter cette M..de un jours, ou même espérer que votre médecin vous annonce une grave maladie pour avoir la motivation pour arreter « , si vous vous vous êtes dit au moins une des ses phrases , n’hesitez pas vous pourrez surement trouver votre bonheur et ça sans attendre une mauvaise nouvelle. bon courage au future non fumeur, et bonne vape au actuels !!!

  11. Dr Philippe Arvers dit :

    Suite à la dépêche AFP de la semaine dernière :
    http://www.prioritesantemutualiste.fr/psm/blog-addictions/cigarette-electronique-halte-a-la-desinformation

    Bien cordialement.

  12. lafon dit :

    je viens de faire la démarche, cela fait deux semaines. Je fume depuis l’âge de 16 ans et j’en ai 58. Avec tous les déboires de la vie ma consommation s’est forcément élevée, une profession stressante et des deuils qui se sont accumulés. j’y crois et je signe.

  13. Fabio dit :

    J’ étais fumeur depuis l’âge de 11 ans. Aujourd’hui j’en ai 29, donc 18 ans de fumée dans mes poumons. Quand je vois tout ces débat sur la cigarette électronique et tout ces opposants, le combat me fait pensé à David contre Goliath.
    Les grosse firme du tabac ne vont jamais laissé libre la e-cigarette, ils sont tellement puissant financierement et influence directement les politiciens de l’union européennes.
    J’ai vu récemment un reportage sur l’entreprise Philp Morris sur France 2 et ce reportage ont dit long sur l’entreprise et comment ils influencent les politiciens, nous avons aucune chance. Moi je vis en Suisse et la E-nicotine est interdite à la vente et comme par hasard le siège de Philip Morris ce trouve à Lausanne.
    Bon pour revenir à moi… Gros fumeur pendant 18 ans et surtout ASTHMATIQUE depuis toujours avec un médicament pour l’asthme au quotidien. Pour moi c’était suicidaire de fumer mon médecin me disait que c’était comme mettre de l’alcool à brûler sur une plaît ouverte. Avec de nombreux problème pulmonaire je n’ai jamais réussi à arrêter de fumer. J’ai du essayer d’arrêter au moins une bonne vingtaine de fois mais sans succès sur le long terme avec une reprise à chaque fois et plus de cigarette encore par jour.
    Parmi les méthodes utilisée je cite Nicorette, Hypnose, Champix (avec suivi médicale), patche, surmotivation, je dois dire que rien n’a marché à long terme… Et un jour, je teste la E-cigarette sceptique et curieux, j’ai commencé par un pack de base et je l’ai très vite adopter en 2 semaines, je suis passé a un mod et j’ai commencé à goûter toute sorte de liquide pour trouver mes liquides préféré.
    Mon bilan après un bout de temps plus de 1 ans
    Je ne fume plus du tout de cigarette depuis le premier jour où j’ai gouter à la cigarette éléctronique quand je fumais, je devais prendre mon médicament pour l’asthme 2 fois par jour. Aujourd’hui je l’ai réduit à une fois et quand je me réveille le matin je n’ai plus les poumons qui brûle même après des soirées de gros vapotage à cause de soirée bien arrosée ou généralement je m’envoyais 2 paquets de cigarette facile, suivit de mon aérosol pour l’asthme.
    Est ce que la E-cigarette est mauvaise pour ma santé?
    A ça je répondrait peut-être mais à l’heure actuelle et au quotidien elle me fait vivre en bonne santé, je ne crache plus mes poumons et je respire, je respire enfin et je me suis débarrassé du Tabac définitivement. Est ce que je vais arrêté de Vapoter? Peut-être un jour quand le tabac n’existera plus.
    Un jour peut-être que la e cigarette aura ma peau mais est ce que cela aurait été différent avec le tabac. Parce que je vais être franc je n’arriverai jamais à arrêté de fumer/vapoter ça c’est clair trop d’échec à mon actif donc je préfère mourir en ayant vécu en bonne santé grâce à la E-cig que de mourir du tabac en ayant la toux du fumeur chronique en sentant très très mauvais de partout et en faisant des bronchites asthmatique 2 fois par année à cause du Tabac.
    Fumée Tue et Vapoter nous fais vivre mieux.
    Et pour finir j’ai réussi à convertir mon père à la E-cig. il a 58 ans et 40 ans de tabac derrière lui. Il a eu une période ou il fumait les 2 pour faire la transition aujourd’hui ça fait 6 mois qu’il ne fume plus que la E-cig et lui aussi avait de nombreuse tentative d’arrêt du Tabac à son actif donc en conclusion Merci à l’inventeur de la e-cig et surtout utilisons ce produit et cette découverte à bonne escient et espérant qu’un jour quelqu’un sortira des produits totalement inoffensif, j’ai lu que en Angleterre des chercheurs ce penchais sur la question donc croisons les doigts. Merci à ceux qui m’auront lu jusqu’au bout…

    J’aime bien Vapoter mais j’aime bien papoter aussi.

  14. Alexis dit :

    Je suis un nouveau vapoter depuis 1 mois et je doit dire que ça marche bien.
    J’ai fait plusieurs tentative pour arrêté de fumé médicament , patch , calment rien à faire au bout de 4 jours je fumais a nouveau.
    J’ai vue chez moi qu’on avais importé la e-cigarette en Janvier 2013 et y a depuis octobre 2014 que je me suis lancé dans la vapes et sens nicotine car on doit commandé en France puisque la Belgique interdit la vente des e-liquide à la nicotine.
    J’ai commencé la vapes début Octobre 2014 et c’est génial car je fumais avant en moyenne 18 cigarettes par jours pour un paquet de 28 cigarettes .
    Je fume encore mes 2 à 3 cigarettes par jour je trouve ça pas mal du tous et j’arrive maintenant à tenir 2 jours sens fumé et sens augmenté ma dose de cigarette.
    La cigarette électronique est vraiment un bon remède pour arrête la cigarette qui est une drôgue dure car on est indépendant et quand on l’arrête on est en manque et ça on ne dit rien et on le vend librement.
    Jolie la belle politique et vive l’état qui ce remplie bien les poche et le ministre de la santé de tous un fromage pour la e-cigarette mes pour la cigarette la on accepte la vente sens aucun problème.
    Elle est belle la politique pour fumé la cigarette qui tue on laisse faire et pour arrêté de fumé par la e-cigarette la on fait de son nez.
    C’est pas la cigarette électronique qui faudrait arrêté le commerce mes bien la cigarette en deux mot le tabac , mes la il ne faux vraiment pas très rêvé car les fabricant de cigarette ferais un scandale et la politique ne pourrais plus avoir ça belle taxe de tabac.
    De toute façon la e-cigarette est 1000 fois mois nocif que la cigarette et pour les gens qui ne fume pas elle n’est pas car c’est de la vapeur et non de la fumé . La politique devrais se remettre a jour pour les lieu publique pour la e-cigarette au lieu de la considéré comme la cigarette .
    Je suis pour AIDUCE car il fond une très bonne action et qui fond tous pour des gens arrête de fumé le poison mortel qu’on vend librement.
    Moi j’ai commencé la e-cigarette et franchement je suis en plaine forme et plus énergétique et je ne tousse plus le matin et le soir comme un vrai rachitique et je suis en meilleur santé.
    Je fume 2 à 3 cigarettes tous les 2 jours depuis une semaine et je n’utilise pas le E-LIQUIDE à la NICOTINE.
    Tous seu qui arrête de fumé et qui utilise la cigarette électronique il fond une bonne action c’est d’arrêté le tabagisme qui tue malgré tous

  15. Pierre dit :

    Bonjour à tous,
    je viens de découvvrir ce site très intéressant !
    Je suis Pierre, 24 ans « gros » fumeur avec petits poumons depuis mes 17 ans.
    J’ai commencé à vaper il y a 4 ans déjà. J’ai commencé avec ces petites cigarettes ressemblant à des vraies, puis de plus en plus gros par pur caprice, intérêt pour ces petits appareils fascinants (vous en conviendrez !).
    J’ai expérimenté pas mal de « soucis », matériel défectueux, pas au point, il faut dire que, même encore maintenant, il y a beaucoup de bricole et nous n’avons pas tout le temps affaire à des produits d’excellente qualité (malgré un prix laissant supposer une manufacture efficace). Bref, enchaînant les kits les atos, les accu, différents liquides etc……..j’ai laissé tomber ! et puis j’ai recommencé à fumer la tueuse ! (car bien évidemment ça ne m’a pas sevré, du tout.) j’ai recommencé à fumer, au point d’atteindre la limite de mes poumons, j’ai commencé à bien cracher. Force était de constater que le corps (même à 24 ans) allait pas supporter ça pendant encore 50, 60 ans. J’habite en écosse depuis deux ans et j’ai repris la vape pour plusieurs raisons, la santé évidemment, mais également le prix, les cigarettes au royaume-uni sont bien plus chères qu’en France ! Avec un ami on s’est donc acheté plusieurs pièces de cigarette électronique et on les a assemblées, et à nouveaux les mêmes soucis de matériels, clearo à changer souvent, liquides de mauvaise qualité…bref pas convaincant, et un jour je suis tombé sur une excellente combinaison, la batterie MVP Itaste et le clearomizer Nautilus de Aspire. Le tout avec un liquide à 12mg au gout de strawberry milkshake…depuis ça fonctionne, bref belle invention, je préfère ça…on cherche encore les bons produits, faut les trouver…

  16. David dit :

    J’ai découvert le VP il y’a environ 15 ans sur Internet, à cette époque c’était vraiment un gadget dont personne n’avait entendu parler 🙂 Bien entendu, j’ai essayé, mais je n’étais pas satisfait, le système tombait facilement en panne, ce qui me rendait nerveux et me donnait envie d’une cigarette 🙂

    J’ai refait quelques tentatives de temps en temps, puis le produit c’est fait rare sur Internet (en tout cas sur les sites que je fréquentais) et je l’ai oublié.

    Puis récemment, le produit a refait surface, mais avec un nouveau look et une quantité d’accessoires (oui je suis un peu geek, j’aime bien les accessoires :-)), bref, j’ai repris un kit qui cette fois m’a satisfait au point d’abandonner la tueuse 🙂

    Je trouve très regrettable toutes ces polémiques, des gens qui parlent pour ne rien dire, soit on sait et on dit ce qu’on sait, soit on ne sait pas et on se tait. Je pense qu’il n’est plus à prouver que les risques du VP sont infiniment moindres que ceux de la tueuse que l’on connaît que trop bien.

    Pour anecdote, mon chat qui adore venir sur moi pour être câliné, s’enfuyait dès que j’allumais une cigarette, des fois il persistait à rester, mais au bout de la troisième bouffé de fumer, il ne tenait plus et partait. Maintenant, avec le VP, je peux carrément lui envoyer la vapeur directement sur lui, ce que je ne fais pas volontairement, mais parfois sa arrive, bref, mon chat regarde ça intrigué, il joue avec les nuages de vapeur, mais il ne s’enfui plus. Alors, si j’en crois un expert, mon chat, le VP ne présente aucune gêne pour l’entourage.

    sur ce, bonne vape à tous.

  17. yannick dit :

    J’ai arrêté de fumer en janvier 2012 avec une e-cig jetable, puis j’ai rapidement enchaîné avec un pack ego-t. C’était ma 7e tentative. Je ne tenais jamais plus d’un mois. 14 ans de tabagisme effacé d’un coup!!! Aujourd’hui j’ai 30 ans, j’ai une boutique de e-cig et je fais partager mon expérience à mes clients dont la grande majorité ont arrêté de fumer. Autant vous dire que la vap’ est toute ma vie. Je soutient l’EFVI bien sûr, car j’ai tout de suite remarqué le potentiel de cette invention même lorsque j’étais le seul vapoteur de mon entourage ( hé oui en 2012 on était pas nombreux). Je vap’ sur un MVP + clearo H3 et Protank3, j’ai eu un v-max, un lavatube et toute une collection de réservoirs. Pour moi, le matériel de base est parfait pour commencer mais pas suffisant pour garder l’envie de vapoter dans les moments de manque. Tout ça pour dire que la vap’ marche et que tous les fumeurs peuvent en avoir besoin un jour avec tout le choix possible. Un fumeur qui pense essayer une e-cig est une personne qui veut se sauver du tabac, c’est pourquoi il faut laisser en circulation ce qu’il y a de plus performant! GOD SAVE THE VAP’

  18. isabelle dit :

    j’ai commencé à fumer à l’âge de 14 ans et ce durant 36 ans , je ne pensais jamais réussir à arrêter la cigarette et puis un jour j’ai essayé la vape juste par curiosité , j’ai aimé cette autre façon de fumer , j’ai arrêté la cigarette le jour même , elle ne m’a jamais manqué depuis , j’ai diminué le taux de nicotine de 18 mg à 4mg et je vais continuer pour arriver à un taux zero , je ne sais si ensuite j’aurais encore besoin de vapoter une fois sevrée complètement de la nicotine , je me laisse du temps , au final c’est une grande victoire , un sevrage en douceur , une santé retrouvée et une libération de ce poison nommé tabac !

  19. Dorian dit :

    Ayant une boutique de cigarette électronique, je cotoie chaque jour des gens heureux d’être enfin sorti du tabac. Les avantages de la cigarette électronique ne sont clairement plus a mettre en doute de nos jours! J’ai moi même commencé il y à plus de deux ans avec une cigarette électronique ego de base, tout en étant dubitatif. Je me suis quand même lancé ou je me suis vite rendu compte qu’il y avait une réelle communauté très forte dans ce milieu! Je suis bien sur passé par des déboires, car le matériel d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier. Mais j’y ai cru, et malgré des fuites, du matériel défectueux, je suis ultra convaincu par la cigarette électronique. Sachant le matériel haut de gamme que nous avons maintenant, la e-cig à clairement de quoi faire très très mal au tabac!!

    De plus, quand je parle de communauté dans la cigarette électronique, il y à vraiment que lorsque l’on est vapoteur que l’on peut comprendre. C’est comme une grande famille qui est toujours prête a donner des conseils et a aider les autres. Franchement, on ne retrouve pas cela partout!

    Pour les lois qui arrivent, j’espère que les institutions sauront faire preuve de bon sens. Jamais un produit n’a permis a autant de gens de sortir du tabac, et on voudrait tout simplement y mettre un frein?!?! Croire aux institutions, oui! Mais qu’ils prennent la bonne direction! Les études le prouvent actuellement, et on se rabat toujours sur des bruits de couloir ou sous la magie de la presse pour dénigrée la cigarette électronique.

    La cigarette électronique n’a peut-être plus que deux ans de bon et loyaux service devant elle avant d’être régie. Heureusement que des associations comme la votre permettent « d’essayer » de se battre pour que la vape continue!

    Enfin, pour moi, la cigarette électronique est clairement un produit révolutionnaire que l’on ne doit en aucun cas bloquer sous peine de voir des dizaines de millier de gens retourner vers le tabac.

    Dorian

  20. JiHem dit :

    Je fais bref, mais tout est dit :

    35 ans d’acharnement à un paquet par jour, 18 mois pour passer de 18mg/ml à 03mg/ml… CQFD ! Marisol ? Marisol ? MAAARIIIIIISOL… T’es là ?

    Serait-il juste de penser que les avantages du vaporisateur personnel sont connus et que tout ce qui va à son encontre n’est que machiavélisme criminel ?

  21. james49 dit :

    Mon petit témoignage:
    Je trouve qu’en ce moment il y a un certain acharnement autour de la cigarette électronique alors que bien des vies sont ou seront sauvés grâce à cette dernière, si je prend mon seul exemple personnel, ayant fumé pendant plus de trente ans, je faisais de l’ asthme tabagique si l’on peut dire et j’étais obligé de prendre des bouffées de « Symbicore » pour ceux qui connaissent, le moindre effort sportif m’éssoufflait tout de suite, depuis que je suis passé à la cigarette électronique, j’ai retrouvé toute ma condition physique et ma santé, je ne suis plus du tout essoufflé , je coure, bref je revis comme un non fumeur, je ne pense pas être le seul dans ce cas et pourtant ces centaines ou milliers de cas similaires n’ont jamais été sur le devant de la scène, étonnant non?

    • chriscyco77 dit :

      pas étonnant !
      puisque personne n’a démonter de danger pour la cigarette électronique.

      La bataille semble plutôt économique et financière.
      économique = Elle créé de l’emploi d’un côté, elle fait baisser le chiffre d’affaires de l’autre. Car il faut bien la produire et la vendre.
      financière = le tabac est plus taxé que tous système de sevrage

      D’ailleurs question ???
      Le Secu rembourse à présent 50euros en prévention pour les patchs
      rembourse t elle 50 euros pour inciter à l’e-cigarette ?

  22. chriscyco77 dit :

    Bonsoir,

    Juste un petit témoignage pour motiver tous ceux et celles qui auraient un moment de faible tabagique.

    J’ai fumé de 1999 à 2006.

    Depuis je lutte coute que coute pour arrêter le tabac.
    Quelle que soit la méthode, patch, cigarette électronique, hypnothérapeutie.
    L’essentiel est de tenir le coup.

    On pense tous, logiquement, qu’on peut avoir un cancer des poumons, de la gorge.

    Mais sachez le : le cas est plus fréquent chez les femmes mais peut exister chez les hommes.
    Il existe des cancers et tumeurs dans la vessie, du au tabac.
    Polypes vicieuses qui se manifestent généralement trop tard quand la racine a créé une lésion et attaquer le muscle de la vessie.

    J’ai eu « la chance » d’en avoir une qui s’est déclenchée prématurément avec espoir qu’elle aie été prise à temps.

    Cependant l’intervention sous anesthésie a été suivi de la 2ème complication la plus grave.

    Alors je vous encourage tous et toutes quel que soit la méthode à tenir !
    Je vapoterai très bientôt, j’ai préféré commencer par le patch.

    Ce que je constate simplement c’est que financièrement le tabac rapporte en taxes et impôts mais coûte en dépenses santé, il n’y a pas assez de prévention et d’encouragement pour des associations comme celles-ci.

    Alors je vous rejoins par ma contribution et suis solidaire avec vous.

    Chris

  23. Titi dit :

    40 ans à fumer et un paquet de cigarillos par jour les 6 dernieres années.
    Depuis trois ans: vapotage ! J’ai commencé avec une 510T, du 18mg et l’aide du forum e-cigarette:) j’en suis entre 6 et 3mg selon le moment de la journée. J’ai encore un paquet de Méhari’s, pour ceux que cela intéresse je vais le mettre sur le bon coin, il parait que ça commence a devenir rare. Evidemment je péte la forme.

  24. cassiede dit :

    Mon parcours est banal, 25 ans de tabagisme à un paquet  » rouge » par jour, mais ça c’était avant, il y a quasiment 1 an j’ai découvert l’Ecig ( pask ego ), a la différence avec mes tentatives d’arrêts avec les substituts nicotiniques, c’est passé comme une lettre à la poste ( un vapemail quoi ) pas de stress, plus aucune envie d’une tueuse, j’ai commencé à 19.7 mg de nico et la j’en suis rendu à 3 mg, je vise le 0 dans le courant de ma deuxième année de vape. Maintenant je vape sur une box et un ato reconstructible. Le tabac est derrière moi.

  25. Touche Donovan dit :

    Bonjour à tous !
    Sur recommandation de mes collègues du site ma-cigarette.fr, je viens écrire ma petite expérience du vapotage.

    Depuis mes 12/13 ans, j’ai beaucoup fumé, chaque jours, et je suis depuis ma naissance asthmatique.
    J’ai d’ailleur pour habitude d’inhaler chaque soir une bouffé de Ventoline pour dégager mes bronches et ainsi m’endormir sans gène respiratoire.
    Depuis mis 2013 j’ai arrêter de fumer au profit du vapotage quotidiens, et j’en suis extrêmement heureux.
    Chaque jour je regarde mon vaporisateur en me disant que j’adore sa.

    En tans qu’asthmatique je suis venu aussi signaler que je n’ai plus de probleme particulier.
    Je respire bien mieux et je n’utilise plus mon ventoline le soir car mes bronches n’ont absolument rien.
    Je me couche en respirant très bien.
    Chose importante aussi, j’ai reprit le sport, intense, 3h tous les 2 jours…
    et le vapotage reste un très grand plaisir sans entraver mes capacités ni respiratoire ni physique.
    Dernier détail, en tant qu’ex fumeur j’ai commencer le vapotage avec 18mg/ml de nicotine.
    J’ai petit à petit réduit pour passer à 15, puis 12 et à présent 6.
    Voila pour le petit témoignage.

    Merci à ceux qui m’auront lu, bonne vapote à tous !!! XD

  26. Jessy dit :

    Fumeuse depuis l’âge de 15 ans jusqu’à 32 ans. (1 paquet par jour)

    Janvier 2011 j’ai le bonheur d’apprendre que je suis enceinte de mon premier bébé !

    Je décide direct d’arrêter de fumer pour la santé de mon bébé…

    Je passe 9 mois sans fumer et plein de nausée:-)

    Mais une fois accouché aie aie, l’envie de fumer revient très vite. Le stress quotidien du travail. La déprime, enfin chaque excuse est bonne pour recommencer.

    Alors j’ai entendu parler d’une cigarette électronique en pharmacie avec recharge sans nicotine.

    Malgré un matériel de mauvaise qualité, ceci m’a vraiment aidée, à ne pas reprendre la cigarette tabac.

    J’ai vapoté pendant presque 3 mois sans nicotine.

    Aujourd’hui je vapote toujours sans nicotine (avec une ego toute simple) environ 6 fois par mois, Mais avec une sacré différence: Je vapote par plaisir!!!

    Plus aucune dépendance.
    Aujourd’hui j’ai retrouvé le goût!
    Le souffle!
    Le moral! car oui à chaque fois que je fumais je me demandais si j’avais un cancer.
    Je ne crache plus mes poumons le matin!
    Mon chien ne ronfle plus! oui et moi non plus 🙂
    Je n’ai plus cette poussière qui envahissait ma voiture et maison.
    Plus d’odeur corporelle horrible de tabac froid.
    Je suis tombée moins malade que d’habitude, et je guéris 3 fois plus vite d’une sale grippe.
    J’ai fait de sacré économie $$$!
    Je refais du sport.
    Mes dents et mes deux doigts, ne sont plus jaune goudron.

    Grâce au vapotage je me suis vraiment rendue compte à quel point la cigarette tabac est nocive. L’intérêt que j’ai eu pour le vapotage m’a vraiment décidée à ne plus reprendre la vrai cigarette. Ceci ma ouvert les yeux! Toutes ces études qui ont vu le jour, m’ont fait prendre conscience de cette bêtise: la cigarette tabac.

    Je pense que si la cigarette électronique n’existait pas aujourd’hui, je serais encore entrain de fumer. Je remercie les inventeurs et importateurs d’avoir cru à cette idée génial.

    Je souhaite vraiment à chaque fumeur de trouver une porte de sortie, comme la mienne.

    De mettre autant de battons dans les roues à cette nouvelle invention est un crime de l’humanité!

    Je pense qu’un ancien fumeur restera toujours un fumeur dans l’âme. Le geste est ancré profondément.

    (gouvernement ou je ne sais qui)C’est quand même de leur faute si aujourd’hui des personnes sont accro à la cigarette tabac. Alors qu’ils savaient que ceci faisait mourir une personne sur deux. Alors c’est aussi à eu d’assumer leur erreur du passé.

    Beaucoup de témoignages démontre vraiment que la e-cig est une porte de sortie, mais ses témoignages méritent d’être entendu plus fort que maintenant.

    Je pense que chaque fumeur est en droit de savoir qu’il y a une porte de sortie: La cigarette électronique!

    Merci Aiduce d’exister !

  27. Indyyann dit :

    Il y a presque huit mois, je me décidais à entrer dans une boutique de vape, pour voir et (dans mon esprit)prendre un outil qui me permettrait de prendre mon « fix » de nicotine là où la tueuse est interdite.
    La cigarette que j’avais fumé sur le chemin de la boutique a été ma dernière. Sans même le vouloir, comme ça.
    Bien entendu, j’ai creusé le sujet (j’étais tellement stupéfait que j’avais du mal à y croire). J’ai donc pris quelques mods, des atos reconstructibles, regardé des vidéos, eu un excellent support de la part de ma boutique fétiche dans le nord de la France. J’ai aussi regardé comment faire mes propres jus (puisque la nicotine est interdite chez nous).
    Bref, depuis ce temps, j’ai réduit ma concentration de nicotine de près de 40%, sans crise de colère ou tensions (qui avaient toujours jusqu’ici fait capoter mes envies d’arrêt de la clope).
    Vu la situation belge, ce n’est pas simple, mais je considère que ma santé est au-dessus de lois stupides pondues par des ignorants conseillés par des corrompus.
    J’ai convaincu une amie de passer à la vape elle aussi, en lui donnant mon matériel de départ et des jus qui lui plaisaient.
    On avance, un pas à la fois, mais on avance vers une santé retrouvée (moi, qui étais au fond du lit deux fois par an à cause de pharyngites à répétition), vers des goûts retrouvés, vers une vie différente et au final, meilleure.

  28. Stephane G dit :

    J’ai fumé trop longtemps. Trente années de clopes. Trente années durant lesquelles je me suis repu de ce poison en pensant avec angoisse au jour où il faudrait bien que je m’en sépare. Et puis les années qui passent, les toux du matin qui deviennent des toux de toute la journée… Et ce jour du Grand Sevrage qu’on sait toujours plus proche et qu’on repousse toujours. Une ou deux tentatives sérieuses d’arrêter, oui… Suivies de nuits toutes passées à rêver que je fumais. Et puis des mois à ne plus fumer mais à en mourir d’envie pour finalement craquer en maudissant le temps inutilement gâché. Quand on est passionné, c’est odieux de vouloir s’affranchir du plaisir. Même toxique.

    Et voilà qu’un jour je découvre qu’un esprit certainement tordu avait inventé une version électronique de mes paquets de mégots en devenir. Curiosité distraite tout d’abord… Puis l’idée fait son chemin et me remue quelques neurones : on pourrait maintenant « fumer sans fumer » ? Se faire plaisir sans culpabilité et surtout sans cancer ni Verdun cardiaque ? A d’autres ! Trop facile ! Si c’était si génial, ça se saurait…

    Et bien ça commençait à se savoir. Pas encore dans toutes les chaumières, mais au moins sur Internet. En quatre jours je ne faisais plus que surfer pour me renseigner sur ces fameuses e-cigarettes. Emballé déjà. Je décidai d’utiliser cet élan soudain de passion pour me lancer enfin de toute ma volonté dans l’aventure du sevrage tant redouté. C’était LA bonne idée. Toutefois encore prudent j’optais pour quelque chose qui ressemblait autant que faire se pouvait à une bonne vieille clope… et qui finit peu de semaines plus tard au fond d’un tiroir remplacé par des objets nettement plus performants. Chacun sa voie. Enfin au bout de trois semaines, le test ultime : j’osais goûter une dernière fois une cigarette en papier qui brûle. Définitivement pas bonne ! Le miracle s’était produit. On pouvait réellement se dégoûter du tabac tout en continuant à se faire plaisir. L’ersatz avait le front de vite se révéler meilleur encore que le triste original.

    Encore tout impressionné de ce sevrage qui me semblait si inaccessible, et désireux de rendre grâces en restituant celles qui m’avaient été transmises, j’ai mis celle-ci au service du désenfumage de mes semblables et vais désormais par monts et vaux porter la bonne parole, convertir les poumons en perdition et échanger expériences et liquides avec d’autres miraculés. Merci à jamais à cette invention si pleine de promesses et d’avenir, et à ceux qui auront eu la générosité de me la faire découvrir et à qui je dédie ce nouveau souffle.

  29. Ju dit :

    J’ai fumé pendant 18 ans, ma mère pendant plus de 40 ans. Noël dernier, des e-cigs nous attendaient sous le sapin, car on avait exprimé toutes deux notre envie de nous y mettre après nombre de tentatives ratées au fil des années. Je fumais pour ma part (selon les années) entre un paquet et un paquet et demi de Marlboro Light/Gold/Peu importe comment ça s’appelle aujourd’hui. J’avais commencé à l’âge de 14 ans et n’avais jamais réussi à sortir de tabagisme. Et ô surprise, alors que je pensais que cette alternative me permettrait de diminuer progressivement, voilà que je découvre que dès la première utiliation je n’ai plus eu besoin ni envie de la moindre cigarette. J’ai cessé de fumer littéralement du jour au lendemain, ma mère également. Cela fait maintenant 9 mois et pas une seule fois je n’ai rechuté, ne serait-ce que pour une taffe de tabac (elle non plus). Je respire mieux, la maison est redevenue saine, ma moitié et le chat ont cessé de tousser à cause de moi, les vêtements ne sont plus imprégnés d’une odeur dégueulasse, j’ai retrouvé le goût des aliments, enfin bref je revis et mon entourage aussi. J’ai depuis conseillé et orienté plusieurs de mes proches, certains ont stoppé net aussi, d’autres fument encore une cigarette dans la soirée parfois mais tous ont clairement arrêté d’être esclaves du tabac. La défume a fonctionné pour tout le monde qui s’y est mis. Il me reste à convaincre quelques amis qui n’étaient pas prêts à se passer du tabac et j’aurai le sentiment d’avoir fait quelque chose de bien pour eux. La vape est un cadeau tombé du ciel! Elle est facile, effective, économique, et le choix de matériel/liquide/dosage permet à un large public de pouvoir sortir du tabagisme. Je fais entièrement confiance à l’AIDUCE et autres assos européennes de défense de la vape pour porter notre voix haut et fort. Il serait temps que les politiques de tous bords cessent de jouer les idiots qui ne comprennent pas ou pire, les sourds. Nous sommes là et nous ne sommes pas des fumeurs! Il est insensé et dangereux de nous assimiler à des consommateurs de produits du tabac; le tabac ne nous concerne plus!

  30. @Noodlezer dit :

    Fin septembre 2013, je décide de m’acheter une ecig. Non pas pour arrêter de fumer, J’ADORAIS FUMER (si, c’est possible). Je voulais juste me débarrasser de l’odeur du tabac dans la voiture et l’appartement (pas facile à 25 cigarettes/jour). Le lendemain matin, comme tous les matins au réveil: envie de clope. Je décide de me forcer à utiliser mon nouveau joujou plutôt que prendre une vraie clope. Et là c’est la révélation: je comprends que cet objet est 100% capable de me faire passer l’envie physique et sa dépendance. Depuis (ça fait 9 mois), j’ai fumé 5 cigarettes, de plus en plus mauvaises, et sans aucune envie de recommencer le tabac! Conseil aux débutants et aux déçus: la ecig, ça marche, c’est 100% certain. Si ça n’a pas marché pour vous, c’est que vous n’avez pas assez fouillé niveau matériel/liquides (le problème c’est que 90% des magasins physiques vendent des trucs franchement pas tops, avouons-le…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*