Témoignages

Vous pouvez poster ici vos témoignages et commentaires, raconter votre parcours dans la vape, exposer vos opinions et expériences sur cette alternative au tabac.

379 commentaires sur “Témoignages
  1. Warland Manuel dit :

    j’ai 41 ans et après 21 ans de tabagisme à 80 tueuses par jour et quelques essais désastreux de substituts pharmaceutiques et quelques soucis de santé, je vapote maintenant depuis le 19 mai 2015 à 15h00, avec du bon matériel acheté dans un shop physique spécialisé (et non dans un bureau de tabac ou dans un magasin style night shop ou magasin de coque de GSM et autres trucs qui n’ont rien à voir avec la vape comme nous avons pu le voir dans une émission dernièrement) … Un shop dans lequel j’ai été bien accueilli et bien conseillé par des personnes compétentes qui sont des professionnels et des passionnés de la vape qui savent de quoi elles parlent et dans lequel j’ai trouvé directement mon liquide favori (mon « All Day ») et je n’ai plus touché une tueuse depuis le premier jour de vape.

    Ma santé s’est améliorée, je dors mieux, je ne tousse plus, je n’ai plus mal dans la poitrine quand je respire, je récupère mon souffle, je retrouve l’odorat et le goût, je ne ronfle presque plus, je n’ai plus les doigts jaunes, je ne sens plus la clope à 20m à la ronde, fini la nicotine qui s’accroche et qui jaunit les meubles, murs, plafonds et pare-brise de voiture car il n’y a pas de nicotine dans la vapeur que nous rejetons … fini les cendriers à vider et l’odeur infecte du tabac … OUI ! l’odeur d’une clope me dégoûte maintenant et je me demande comment j’ai pu être fumeur et imposer cela à tout le monde et à mon entourage … et fini d’être en manque de clope et de courir à 2h du mat pour trouver un pakistanais ou une station ouverte pour aller chercher ces tubes à cancer ou d’ennuyer son monde avec un « t’as pas une clope pour moi ? » – « t’as pas du feu ? » etc…. sans oublier le plus important, plus de tabagisme passif pour mon entourage.

    Maintenant on respire (mon portefeuille aussi d’ailleurs) et laissez-moi vous dire …ça fait un bien fou.

  2. BOYER Brigitte dit :

    Bonjour. J’ai 68 ans et j’étais persuadée que je finirais ma vie « cigarette au bec ». Il y a deux ans j’ai tenté la vapote. Depuis je n’ai plus fumé une seule cigarette. Les bienfaits que je ressens sont très nombreux et je sais que jamais plus, si l’on m’en laisse le droit, je reprendrais le tabac.
    Madame la Ministre, sachez de quoi vous parlez et agissez en conséquence plutôt que de continuer dans l’obstination des interdictions multiples non fondées sur la réalité et la raison.

  3. Dominique dit :

    J’ai 58 ans. J’ai commencé à fumer à 15 ans, comme beaucoup de victimes du tabac. Presque 2 paquets par jour.
    J’ai TOUT essayé pour en sortir, à maintes reprises, parce qu’il n’y a pas de fumeur heureux de l’être !!!
    Je vapote depuis 5 ans… et pas une seule cigarette depuis tout ce temps. J’ai failli dire : « sans douleur », mais c’est inexact : « Avec bonheur » est plus juste, parce que vapoter, ce n’est pas seulement bon pour la santé, ça restaure l’estime de soi, la sociabilité, la joie de vivre…

  4. Pierre dit :

    Je suis né avec une malformation cardiaque qui a du être opérée 2 fois (1978-2000). J’ai commencé à fumer à l’âge de 12 ans (pas très malin). J’ai fait plusieurs tentatives pour arrêter, toutes ont échouées avec les moyens conventionnels (nicorettes).
    J’ai essayé la e-cig il y a 2 ou 3 ans, plus par curiosité, pour ne pas mourir idiot, qu’avec un espoir d’arrêt du tabac. Il m’est arrivé de reprendre une cigarette lorsque j’avais bu un verre de trop, mais, et en comptant ces « cigarettes de cuite », ma moyenne est tombée à moins d’une cigarette par mois après plus de 20 ans de tabagisme intensif. Et le gain énorme tant pour la santé que les finances.
    Sans compter un certain aspect convivial : je n’empeste plus les autres.
    En Belgique la e-cig commence seulement à décoller, mes mods attirent souvent la curiosité des vapoteurs, fumeurs et non fumeurs… Ça facilite les rencontres et le dialogue. Pour moi, la e-cig est l’invention du siècle, par le nombre de morts qu’elle évitera (si nos « élites » ne la tuent pas).

  5. Domi dit :

    Je vapote depuis 2 ans, je ne fume plus, même si je garde la nicotine à 12mg.
    Pour le moment je suis tellement contente, que je verrai bien pour descendre le taux de nicotine;il me semble que je n’ai que les « bénéfices » de ma dose de nicotine sans les cochonneries dans les tueuses; grande allergique et asthmatique de ce fait, je ressens de moins en moins le besoin de prendre mon traitement de fond pour l’asthme, je respire mieux; dans l’attente des études scientifiques, je constate que vapoter va mieux à mes poumons.Pour moi, la vapote est une révolution pour ne plus fumer de cigarettes, se faire moins de mal tout en gardant le geste.
    Ce n’est pas à proprement dit un moyen pour arrêter de fumer, donc il n’a pas sa place à côté du tabac ou des nicor…C’est une troisième dimension: la vape.

  6. André Durand dit :

    Depuis 2 ans et demi je me suis mis à la vap et je n’ai plus touché un seul cigarillo. Tout est bénéfique : je n’empeste plus personne, je me sens beaucoup mieux, mais malheureusement souvent les personnes autour de moi sont très désinformées, et s’imaginent que la vap est aussi dangereuse que le tabac ! Il faut vraiment se battre pour faire comprendre. C’est vraiment un substitut génial pour se passer du tabac. Merci à l’AIDUCE pour tout son travail de défense de la vap.

  7. André dit :

    Ex travailleur en 3 x 8, j’arrivais à fumer deux paquets et demi par jour et ce depuis mes 25 ans (j’en ai 72 ans).
    Après 2 AVC, c’était arrêter le tabac ou la caisse en bois.
    Mon docteur m’a conseillé les nicorettes (boite de 100 cachets de 2mg de nicotine), le début très bien environ 1 boite par semaine mais après 45 ans de tabagisme, je suis passé à 2 boites par semaine (soit environ 60 mg de nicotine par jour)à raison de 25 € la boite (plus cher que mes paquets de cigarettes.
    Un ami m’a conseillé la cigarette électronique, ce que j’ai fait aussitôt et j’ai commencé à vaper à 18 mg en e-liquide.
    Après deux ans et avec un peu de volonté, je suis aujourd’hui à 3 mg de nicotine pour mes e-liquide.
    Et tout va très bien, je n’ai plus d’angine de poitrine, plus de manque et donc moins de sress.
    Ma fille qui se plaignait de maux de têtes duent à la nicotine dans la fumée de cigarette, n’a à ce jour plus aucune difficulté avec la vapeur de la cigarette électronique (même, elle s’y est mise avec
    0 mg de nicotine).
    Et j’espère dans les mois avenir vaper à 0 mg, pour le plaisir.

  8. David dit :

    J’ai 40 ans et j’étais un gros fumeur,un paquet par jour durant 20 ans. J’ai à plusieurs reprises, tenté d’arrêter avec des substitues nicotinés…sans succès.
    Je n’aime pas le terme ‘cigarette électronique’ mais celui de ‘Vapoteuse’.
    En quoi!!!!??? Bruxelles (l’union européenne de M…) à le droit de créer des réformes contre les peuples des différentes nations d’europe??? Ces peuples veulent juste vivre et en bonne santé.
    Je vous rappel qu’en 2005, nous avons dit non à 55% en France contre le traité de Lisbonne.
    1% des supers fortunés gèrent la planète…Avare d’argent et de pouvoir.
    Vive l’AIDUCE et l’***

  9. Elodie dit :

    Après une 20aine d’années de tabac, j’avais quasiment abandonné tout espoir d’arriver à arrêter un jour. Je savais que c’était mauvais, coûteux, puant et surtout mortel… Trop de journées se sont achevées sur la ferme décision de ne plus y toucher, trop de journées ont débuté sur un échec, une honte terrible et l’angoissante certitude que cela finirait mal…

    J’ai découvert la vape par hasard, et ce n’est QUE par bonne conscience que je me suis équipée, certaine que cela ne marcherait pas, comme tout ce que j’avais essayé (j’ai tout essayé, TOUT, en vain).

    Et bien… Surprise incroyable : je n’ai plus touché à une cigarette depuis presque 3 ans ! Je réduis le niveau de nicotine sans empressement pour être certaine d’atteindre le zéro nicotine sans difficulté, et j’y suis presque.

    Les bénéfices sont si nombreux que je ne vais en citer que quelques uns ici : regain de forme et surtout d’estime de soi, vision plus sereine de l’avenir, apaisement des craintes de mes enfants et de mon époux, addiction moins forte (un oubli d’équipement me laisse sereine alors que le manque de cigarette me rendait folle)… Arrêter de fumer en vapotant est bon pour la santé, mais je pense qu’il ne faut pas sous-estimer à quel point c’est bon pour le moral.

    Mes enfants (10 et 13 ans) ont voulu essayé, je leur ai expliqué que cela s’adressait aux gens piégés dans le tabagisme comme moi, que ce n’était pas une activité de plaisir ou de loisir, que c’était utile pour un fumeur, inutile pour un non fumeur. Ils ont très bien compris.

    Je ne fume plus, je vapote : alléluia et vive la vape ! Mais je suis consciente que vapoter n’est certainement pas sans risque non plus, même si bien moindre que la cigarette, et que la vraie liberté consiste à n’avoir besoin ni des clopes ni de la vape (et je compte bien pouvoir me passer de la vape un jour).

  10. Pascale dit :

    Mon mari et moi avons arrête la cigarette depuis plus de 2 ans, du jour au lendemain; nous étions de vrais fumeurs depuis plus de 40 ans….Expérience plus que positive, suppression des risques lies au tabac, atmosphère assainie, recuperation physique et physiologique. Ce système est le seul qui ait pu nous détourner de cette addiction pour la plus grande joie de notre entourage.

    Madame Touraine devrait avoir l’honnêteté de prendre en considération les multiples témoignages et les études positives effectuées a ce sujet, mais je suppose qu’elle doit être sous contrôle….
    Cordialement.

  11. Millan dit :

    Bonjour cela fai 4 ans que je vapote que je nai plu toucher a une cigarette kes ki peu bien gener la ministre de la santer son salaire n’augmente pas !!! Le notre non plus ha forcement etan donner ke tou les fumeur se mete a vapoter sa va moin raporter a letat c sa ki les inquete et non pa notre santer liberter c dan le slogan de la france laissai nou donc vapoter trankilou et occuper vou donc des demandeur demploi et des sdf c biento lhiver pour eux pou pou pou toute maniere on ira se fournir ailleur kan france !!!

  12. Tiphanie dit :

    Bonjour tous le monde
    Ce petit message pour aller contre l’interdiction de la cigarette electronique en effet depuis pret de 4 ans ou je consomme celle ci et en toute sinceritée c’est un soulagement ten sur le plan financier que sur le plan de la santé ! Je ne comprend pas d’ailleur pourquoi elle veut etre interdite puiske c’est de la vapeur avec nocotine certe mais avec beaucoup moin celon mois de composant toxique qui peut y avoir dans la cigarette …incroyable mais foutez nous la paix avec sa et laissez nous vapoter comme bon nous semble

  13. Céline dit :

    Bonjour à tous, je ne comprends pas une telle idiotie de vouloir mettre la vape au même rayon que le tabac alors qu’il n’y a pas de tabac. C’est un produit de consommation comme un autre, non tabagique et inoffensif.
    En dehors de ça, il a permis à beaucoup de personnes de rallonger leur espérance de vie et celle de leur famille et voisin.
    On retrouve le sourire, la vie, la joie et la forme ! Pourquoi vouloir nous priver d’un tel bonheur pour une histoire de gros sous.
    La vap à sauver mon ami de la mort il y’a 5 ans. J’ai moi même arrêté la tueuse du jour au lendemain depuis + de 5 ans.
    Aujourd’hui je garde la vapote pour certaines occasions. Je ne vapote que très peu plus souvent quand je sors très peu à la maison. Cela ma permis de me désintoxiquer à mon rythme et je n’ai plus de nicotine depuis + de 3 ans. Pour info, je fumais l’équivalent de + de 3 paquets de cigarette par jour (travail bureautique à la maison)
    Laisser notre vape tranquille !!

  14. perry dit :

    j’ai 58 ans je fumais depuis l’age de 10 et je consommais 4 paquets par jour. Un grave probleme de poumons plus un AVC, plus une artere de bouchée m’a fait prendre conscience qu’il fallait arreter de fumer. Facile a dire mais a faire c’est autre chose.
    alergologue, mesotherapie, acuponcture,patch…..(la liste est trop longue pour tout enumerer), jusqu’au jour ou j’ai essayé la cigarette electronique. Depuis plus de 2 ans maintenant je n’ai plus touché au tabac. Mon pneumologue m’a dit que tout etait bon , mon cradio aussi ainsi que mon generaliste.
    Peut etre faudrait il au politique quelque problemes de santé pour qu’ils oublient leur pot de vin .

  15. Claude dit :

    Fumeuse depuis 40 ans je reportais toujours l’arrêt du tabac jusqu’au jour où il a fallu m’opérer de la carotide. A cette occasion merci à mon chirurgien de m’avoir fait des examens complémentaires révélant un cancer du poumon stade 1, lobectomie voilà plus d’un an (c’est très très douloureux). La vap depuis bientôt 2 ans m’a permis de stopper totalement cette « tueuse ». J’ai retrouvé l’odorat, une respiration normale, ma peau est redevenue normale, ma voix masculinisée est redevenue féminine, je peux chanter, je ne sens plus « mauvais », mon intérieur sent bon. Alors empêcher la vap c’est à mon sens condamner les fumeurs à mourir, c’est augmenter le trou de la Sécu pour les opérations, la chimio, les rayons etc … Il faut dire STOP aux lobbies, c’est aux citoyens qu’il faut rendre la parole !

  16. HUBERT dit :

    J »ai remplacé le tabac par la vape depuis 6 mois déjà… Ma respiration n’a plus rien à voir, (je n’ai plus de quinte de toux au couché et cela, dés la première semaine de l’arrêt du Tabac ) et surtout, je me porte beaucoup mieux dans l’ensemble. Pour moi, la vape est une super opportunité pour se débarrasser de cette drogue, car oui, le tabac est une drogue. Actuellement, je suis à 6mg en nicotine et je vais passer à 0 pour 2016. La désinformation qui est fait sur la cigarette électronique par les gouvernants, est ni plus ni moins une façon de protéger le lobby du Tabac. Comme chacun le sait, en France on a pas de pétrole mais on a des hypocrites qui nous gouvernent.

  17. laurent Cordier dit :

    j’étais un très gros fumeur (entre 30 et 40 cigarettes par jour). Depuis deux je n’ai pas touché une seule cigarette grâce à ce substitut. J’ai retrouvé l’odorat, le goût, je ne tousse plus le matin, je ne suis plus essoufflé. Bref, je revis et on voudrais nous priver de cela !!! Quelle abération

  18. GRAZIELLA - LA SEYNE SUR MER dit :

    Re-bonjour,

    Un détail, qui a son importance, oublié dans mon précédent message où il est question de l’arrêt du tabac (du jour au lendemain) cela date d’il y a 4 ans et je n’ai pas replongé une seule fois.
    Merci de m’avoir lu (malgré les erreurs de frappe).

  19. GRAZIELLA - LA SEYNE SUR MER dit :

    Bonjour,
    62 ans et fumeuse depuis l’âge de 16 ans à raison de 2 paquets par jour. Pour les besoins de mon métier (en oncologie) puis plus tard parce que j’en avais assez de cette addiction au tabac j’ai essayé moult méthode pour arrêter de fumer : les patchs, les cachets,les gommes à mâcher, le contrôle personnel (un désastre sur l’humeur), les cigarettes à l’eucalyptus, l’acupuncture… rien de rien n’y a fait ; je replongeais toujours sans compter les dépenses astronomiques et les désagréments de santé : voix cassée (on m’appelait Monsieur au téléphone), toux du matin, respiration déplorable et cette odeur insupportable sans oublier la qualité de mes dents ==> lamentable et de ma peau… Du jour au lendemain et ce n’est pas une blague, j’ai arrêter cette tueuse grâce à la vape.
    Fini de chercher en pleine nuit pour me rassurer et trouver un débitant de tabac.
    J’ai retrouvé une voix de femme, claire et agréable à entendre dès le réveil, une humeur joyeuse parce que plus dépendante, une respiration profonde, le goût et l’odorat.
    Fini aussi la gêne de me détourner lorsque je parle à un patient et à mes proches ou amis…. Fini cette dépendance qui coûte tant en santé, dans la relation et en budget notamment en soins dentaires. Et surtout le sourire spontané retrouvé, si ce n’est trouvé tellement j’avais oublié ce plaisir
    Alors je dis OUI à la Vape et qu’on fiche un peu la paix au consommateur de ce produit. Il nous appartient d’être vigilants dans le choix des liquides autant que de leurs provenance. Pour ma part, je ne consomme que des produits français hautement contrôlés.
    Je suis convaincue que tout ce tapage, ce tabac, fait autour de la Vape n’est qu’une très moche histoire de gros sous. Arrêtez ce Cinéma au nom du Dieu Argent.

  20. jean claude dit :

    j ai reussi a arreter la cigarettes il y a un peu plus d’un an du jour au lendemain sans manque alors que je fumais environ 2 paquets par jour pour ceux qui fument ils ne peuvent pas savoir le grand bien que l on ressent sans la cigarette la toux disparait les gênes respiratoires s’envolent les odeurs de tabac froid qui impregne les habits n’existent plus le sport redevient un plaisir plus d ‘essouflement quel bonheur egalement de retrouver les saveurs d un bon plat je ne peu qu’encourager les fumeurs a se mettre a la vape mon generaliste qui me soignait pour des bronchites chroniques me dit que cela es parfait les bronchites ont disparu

  21. daniiel stamerra dit :

    bonjour, j’ai fumé comme vous tous plusieurs années, j’ai arrêtè de fumer sans cigarettes électronique pendant 22 ans, j’ai recommencer a fumer le cigarillos par idiotie, mais plus jamais de cigarettes. Depuis 10 ans que je vapote avec les e-cigarettes les premières du marché importés Etats-unis (de la vrai merde )puis je me suis informé sur de nouveau produit a travers Google et je me suis commandé différentes e-cigarettes, jusqu’à trouvé celle qui pouvais me convenir le mieux et qui fonctionne. Ce qui est vraiment important dans la cigarettes électronique c’est sans aucun doute la qualité du produit pour qu’elle soit vraiment comparable au habitude de la vrai cigarette mais également les e-liquides, se prendre le temps de choisir son e-liquide et ne pas avoir peur de tester d’autres e-liquides.
    J’ai dans mon entourage réussi a faire essayer la cigarettes électronique et beaucoup ont arrêtè de fumer, le pourquoi que certains ont repris la tueuse de cigarettes et que tous m’ont dit que de toute façon elle était aussi nocive le cigarette.(informations dans les médias) Alors pourquoi arrêté de fumer, voici un exemple parfait de désinformation. En fait il ne se sont pas laisser le temps de voir par eu même la différence de santé qu’il pouvait i avoir avec la e-cigarette. Comparer la cigarette traditionnelle a la e-cigarette n’a aucun sens, ce serait comme comparer un cerveau avec un ordinateur.
    Allez chez votre médecin et faites vous faire un bilan de santé pendant la période que vous fumez la tueuse et un an après le même bilan lorsque vous fumerez la cigarette électronique, vous verrez par vous même. Je ne dit pas que dans la vie tout est sans risques, pas assez de recul sur la cigarettes électronique pour faire des déductions, mais le fait de ne plus fumer la tueuse est déjà une victoire. Comment ont y arrive n’a pas trop d’importance, mais une chose est sur, elle tue vraiment.
    Bientot ont vous interdiras de téléphoner dans les lieux public, de regarder la télé a certaines heures, de faire l’amour que sur ordonnance médicale.
    Nous savons tous que la tueuse et l’alcool sont mortelles, alors plutôt que de prendre les bénéfice par milliard, pourquoi ne pas l’interdire carrément comme pour la drogue, c’est parce que les bénéfices de la drogue ne vont pas dans les caisses de l’État, mais la cigarette et l’alcool oui.

  22. marisk dit :

    bonjour à tous et toutes, 7 mois sans une clope, qui me parait maintenant venir tout droit du Moyen-âge (et encore le Moyen Âge n’a pas eu que des mauvais côtés !). Pas une clope en 7 mois, du jour au lendemain, de la seconde à l’autre ça a été fini. j’avais tout essayé ou presque. Rien n’a jamais marché. Pas assez de volonté ? et alors ? dois-je mourir à cause de mon manque de volonté, dois-je être puni de mon manque de volonté, par une mort certaine et douloureuse ? si j’ai une solution qui marche, je la prends c’est tout. Autour de moi j’ai convaincu 6 amis. Ils ont tous arrêté le tabac, je suis fier de ça aussi. Mon exemple a été suivi, parce que c’est un exemple positif, et tout le monde l’a vu. Et ce que l’on voit, on ne peut le nier, à moins d’être complètement aliéné.
    Or, je pense que les autorités, si elles nient le fait que cela marche (en classant la vape avec le tabac), sont tout simplement aliénées, au sens parfaitement strict du terme. Elles ne sont pas en mesure de faire usage de leur discernement. Elles ne devraient pas, en ca cas, être autorisées à prendre des décisions.

  23. Christian ROGER dit :

    62 ans, fumeur depuis l’âge de 15 ans au rythme de 1 à 2 paquets de cigarettes par jour. Après avoir tout essayé (patches, gommes à macher, etc..) et des arrêts momentanées allant de 1 à 4 mois, j’ai toujours « replongé ». J’ai découvert la vape il y a 18 mois. Après une période alternant vape et cigarettes (7 à 8 par jour) et après avoir trouvé ce qui me convenait vraiment (matériel et e-liquide), je n’ai plus touché à une seule cigarette depuis maintenant 9 mois ! j’ai retrouvé les joies du vélo sans avoir les poumons qui brulent, le goût des bonnes choses. Oubliées les odeurs de cendrier et de tabac refroidi sur les vêtements. Bref que du bonheur pour moi et surtout mon entourage.
    J’espère sincèrement que notre gouvernement ne s’entêtera dans son projet stupide qui ne pourra que faire « replonger » d’anciens fumeurs. N’oublions pas que l’addiction au tabac, de même que celle pour l’alcool, reste toujours présente dans un coin de notre cerveau.

  24. Laure dit :

    Plus de 3 ans sans aucune cigarette (15 par jour). Pareil pour mon conjoint. Retour du souffle, de l’odorat, plus de vêtements qui puent, plus de toux. Je fumais depuis 28 ans.
    Je fais partie de ceux qui sont dépendants, les patchs, les gommes, l’hypnose, l’acupuncture, rien de cela ne marche sur moi. Quant à la volonté, je n’en ai pas parce que je suis dépendante et que je ne peux rien contre cette dépendance, même s’il me coûte de l’avouer alors que je suis connue pour être une personne dotée d’une volonté de fer dans tous les autres domaines. La seule chose qui a réussi à me détacher de la cigarette, c’est la e-cig.
    Sans effort, sans sautes d’humeur, du jour au lendemain et ce, depuis 3 ans. Après 28 ans !!
    Si on m’enlève ma e-cig, la variété des saveurs de e-liquides ou la possibilité de vapoter tel qu’on doit le faire pour que ça fonctionne (souvent mais à petites doses de nicotine), tel que la directive le prévoit, on me renverra directement dans les bras des cigarettiers…
    La politique menée en France contre la e-cig est une atteinte historique à la santé publique et ceux qui la pilotent pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la santé mais tout avec le fric sont des criminels. Si jamais je retombais dans le tabac, je pense que j’envisagerais sérieusement une action contre l’Etat pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui.

  25. alpha42 vap dit :

    cela fait 30 mois que je suis passer a la vape, j’aimais ressentie le moindre manque, jamais envie de reprendre une clope
    ma vie a changer, retour du gout, des saveurs et odeurs, une capacité respiratoire revenue a 98 %
    moi qui ait des problèmes respiratoire mon pneumologue ai ravie et plébiscite la e-cigarette
    étude de ma vapeur par mon pneumologue, résultat  » vaper est aussi dangereux que de respirer » a s’avoir que je suis sur du reconstructible et que je fait mon diy

    fumeurs qui été prisonnier des lobbyiste du tabac
    revivre avec la vape
    reprenez le contrôle de votre vie et de votre budget

  26. Isabelle dit :

    Fumeuse depuis l’âge de 14 ans (1 paquet/jour), j’en ai 37 aujourd’hui. J’ai arrêté plusieurs fois difficilement par la volonté mais je suis retombée dedans. J’ai essayé 1 fois la e-cigarette vendu dans les tabacs, juste complètement nul. Quand j’ai acheté ma 1ère e-cig en shop (début décembre 2014), j’ai arrêté sans aucun manque la cigarette, c’était juste magique! Le vendeur a passé du temps à me faire goûter tout les produits pour trouver celui qui me correspondait (est-ce qu’un pharmacien ou un buraliste ferait ça? Je ne crois pas), il m’a posé plein de question pour savoir quelle e-cig me correspondait le mieux. J’ai débuté à 12mg goût tabac, puis à 6mg avec des goûts aromatisés et je vapote de temps en temps à 3mg. Ce qui est génial, c’est que contrairement à la cigarette, quand j’étais en manque j’étais énervée, je ne pouvais plus me concentrer sur mon travail et dès que je pouvais j’allais fumer ma cigarette je la fumais bien sûr en entier et j’enchainais souvent par une deuxième. Avec la e-cig, je ne connais plus ce manque. Je peux restais des heures sans vapoter, oublier ma e-cigarette chez moi et dès que j’en ai envie 1 ou 2 bouffées me suffisent 🙂
    Je n’ai plus la sensation d’être un cendrier, ce qui est agréable pour mon entourage et pour moi.
    Donc il ne faut rien changer, ce qu’a fait l’Angleterre est top. De plus ça a créé plein d’emplois…

  27. HONTANGS dit :

    Agé de 62 ans, je fumais depuis l’âge de 15 ans à raison d’un paquet/jour. Après avoir essayé à multiples reprises patches, chewing gums, magnétiseurs et j’en passe, j’ai connu la cigarette électronique en mai 2013. Le début, fortement dosé en nicotine (16 mg) m’a permis de cesser immédiatement toute consommation de tabac sans la moindre sensation de manque. Au bout d’une année, je suis descendu à 8mg et je suis depuis trois mois à 4mg sans aucune envie de reprendre le tabac. Dans le mois qui a suivi mes débuts à la cigarette électronique, j’ai retrouvé goût et odorat et bien sûr, quelles économies ! Fervent de ce mode de sevrage par mon expérience, je conseille à tous les fumeurs à qui je vante l’efficacité de la cigarette électronique de cesser, dès le début de son utilisation, toutes consommation de tabac au risque d’échec.

  28. Pat et Rég dit :

    Chez nous, le vapotage a été un projet et une décision de couple ! gros fumeurs tous les deux, nous sommes passés à la cigarette électronique il y a un peu plus de deux ans. Nous avons pris soin de calculer le dosage du produit nécessaire par rapport à notre consommation de tabac. De ce fait, pas de manque. Dans notre entourage, nous avons constaté que les échecs à la cigarette électronique sont souvent liés à ce mauvais calcul. Nous consommons des produits français uniquement. Notre qualité de vie s’est considérablement améliorée, surtout pour mon époux qui toussait beaucoup le matin ainsi que la qualité de notre environnement, plus d’odeur à la maison, sur les vêtements, etc. Sans parler, bien évidemment des économies réalisées tous les mois, le budget pour notre addiction étant divisé par 3!

  29. Schoefs dit :

    J’ai arrêté du jour au lendemain, sans même m’y être préparé. C’est il y a trois ans et un mois, j’avais vaguement entendu parlé des ecig. C’est merveilleux…
    J’ai commencé la vape a 11 mg de nicotine, j’en suis maintenant à 3 mg, avec l’espoir d’atteindre le 0mg.
    Bien meilleure qualité de vie.

  30. chris dit :

    Je fume depuis l’age de 14 ans et j’en ai 46, j’ai arrêté la cigarette il y a 2 ans et 2 mois. J’ai essayé sans grande conviction et ça a marché. Depuis je me sens beaucoup mieux ça a changé complètement ma vie, ça n’est que du bonheur. Vive la vape ! J’espère que le gouvernement fera en sorte que la ecig ne soit plus montré du doigt et qu’ils nous écoutent nous les anciens fumeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*