Tristes spectacles …

arme-de-reductionfin4

L’Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Electronique (Aiduce) a suivi avec une attention mêlée de consternation les débats et votes des amendements au projet de loi de santé relatifs au tabac et à la cigarette électronique, lors de la séance du mercredi 16 septembre 2015.

L’Histoire en retiendra, tout comme l’ensemble de la presse, que la seule santé qui ait sérieusement fait monter au créneau nombre de nos sénateurs, à l’occasion de débats portant sur un fléau tuant plus de 78.000 personnes par an en France, aura été celle du chiffre d’affaires des buralistes ! Ceux-ci auront ainsi été cités 53 fois dans le compte rendu de cette journée consacrée au débat sur un projet de loi de « santé ».

Une fois de plus, la cigarette électronique, dont la dangerosité n’a jamais été établie, s’est trouvée au milieu de débats portant sur des questions de santé, tandis que le fléau de la véritable cigarette n’était que peu évoqué. Une fois de plus ont été dénoncés des ravages fantasmés de la nicotine – qui comme chacun sait se pare de vertus quand on l’emballe dans des patchs ou des gommes – alors que la morbidité du tabac est liée à sa combustion (monoxyde de carbone, goudrons, produits cancérogènes), ou encore l’insoutenable péril que ferait peser sur nos existences le « geste » de vapoter / fumer / « séduire ». Certes, ce péril fantaisiste ne repose sur aucune étude, mais notre Ministre de la Santé l’a rêvé et c’est donc notamment sur cette spéculation qu’elle a ce mercredi encore étayé son discours pour tenter une nouvelle fois d’entraver le développement de la cigarette électronique.

Plusieurs sénateurs n’ont rien moins que proposé de passer par pertes et profits les centaines de boutiques spécialisées et les emplois attachés pour offrir généreusement la distribution de la cigarette électronique au monopole des débitants de tabac et des industries qui les alimentent. Il eut certes été si simple et discret de sacrifier la santé de trois millions de vapoteurs en les renvoyant chez leurs pourvoyeurs de cancer pour calmer la grogne montante. Fort heureusement ces amendements ont été écartés. Au moins aurons-nous eu la surprise d’apprendre que « la très grande majorité (des buralistes étaient) des acteurs de la prévention du tabagisme et de la lutte contre le tabagisme ». Si on vous le dit…

L’AIDUCE avait pourtant fait valoir auprès de la commission et de nombreux sénateurs les indiscutables bénéfices, notamment en termes de réduction des risques, de la cigarette électronique en termes de santé aux fumeurs. Elle n’avait alors certes pas pris conscience que la santé se mesurait encore trop souvent à la chambre haute en termes de volume de ventes et de préservation de l’intérêt bien compris de certaines corporations et industries. Les données de l’INPES annonçant 400.000 personnes ayant abandonné le tabac grâce à la cigarette électronique furent ignorées, tandis qu’étaient reprises quelques sempiternelles antiennes : « Nous connaissons les produits que contiennent les cigarettes électroniques mais ignorons tout des conséquences de leur utilisation ».

Certains représentants de notre peuple, rendons-leur cet hommage, ont malgré tout cru bon de faire état des bénéfices de la cigarette électronique en termes de réduction des risques ou d’avancer les récents résultats obtenus par le Public Health England, c’est-à-dire par les autorités de santé du Royaume-Uni, et la possibilité que la mystérieuse invention puisse malgré tout sauver des vies. Notre décidément imaginative ministre de la santé dénonça alors les résultats de cette étude du PHE comme dictés par les industriels du tabac et de la vape (dans un joyeux mélange). Nous sommes persuadés que ses homologues outre-Manche sauront apprécier les graves accusations que ces propos sous-tendent, et le cas que le gouvernement de l’Hexagone fait du sérieux de leurs travaux, de la probité de l’Independant Scientific Comitee on Drugs, ou de Monsieur Karl Fagerstrom lui-même. Que la ministre de Santé d’un pays où le taux de tabagisme dépasse les 30 % couvre de suspicion les travaux d’un autre chez lequel ce taux a chuté jusqu’à près de 18 % devrait nous interpeler. Quoi qu’il en soit, au moment des votes, la majorité des sénateurs présents, avec l’appui de l’avis de la commission, sut passer outre les propos séditieux de cette poignée de leurs collègues.

A l’inverse, Madame Touraine sut faire grand cas de l’étude JAMA et de ses conclusions hâtives et discutées, qui démontrent en substance que des jeunes qui mangent du poulet ont plus chances de manger un jour du bœuf que les jeunes végétariens, et qui confond l’essai et l’usage. Fort curieusement, Madame Touraine choisit également d’ignorer l’étude « Paris sans tabac », pourtant plus large et commandées par ses services, menée auprès des Parisiens plutôt que des Californiens et montrant qu’en France comme en Angleterre, le vapotage faisait baisser le tabagisme chez les jeunes.

Encore une fois le choix des études avancées dans les débats fut orienté, leur contenu filtré, les avis des pairs omis, et les scientifiques donnant une autre vérité ignorés ou diffamés. L’aveuglement volontaire doit-il bien guider la politique de santé publique de la République ?

En résumé, les véritables préoccupations de santé se seront surtout manifestées ce jour-là pour alerter sur les risques que pourrait éventuellement soulever la cigarette… électronique. Peut-être pas aujourd’hui mais… dans cent ans ! (Quand la science du moment ne vous permet pas d’argumenter selon vos besoins, il vous reste toujours la science-fiction. Malheureusement, n’est pas Jules Verne qui veut). En attendant ce très hypothétique futur, aucune promotion efficace d’une cigarette électronique permettant de réduire les risques liés au tabagisme n’aura été retenue.

L’AIDUCE tient donc à exprimer sa vive préoccupation devant le triste spectacle offert ce mercredi 16 septembre par une partie de la représentation nationale, qui a tombé hier les masques, et a révélé tout le cas qu’elle faisait des préoccupations touchant à la santé et à la durée de vie des français. Nous avions fait parvenir à chaque député et sénateur toute la documentation prouvant les bienfaits de la vape et leur expliquant le dispositif, et avions rencontré la commission avec l’appui de notre comité scientifique, mais sans doute aurions-nous plutôt du déverser quelques tonnes de légumes pour nous faire mieux entendre. Nous n’avons hélas que nos témoignages et notre santé pour seule richesse. Nous poursuivrons donc malgré tout et par toutes voies ses démarches pour faire reconnaître la justesse de nos analyses sur une invention susceptible d’améliorer de façon drastique la santé de nos concitoyens.

 

Crédit image : Leio

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , , , , ,
29 commentaires sur “Tristes spectacles …
  1. Rubiales dit :

    comme meilleure preuve que l’AIDUCE mène un combat important, il est nécessaire d’adhérer, je l’ai fait 😉

  2. Harnisch Frédéric dit :

    J’ai regardé ce bien triste « spectacle » que nous à donné cette séance au sénat hier.
    Votre article résume très bien ce qui a pu être ressenti par bon nombre d’entre nous.
    Communiquez le à la presse en général, peut être que certains « adeptes » du copié/collé le publieront …!

  3. vapot'man dit :

    Un très bon article car je reviens du ‘vapexpo’et chaque particulier peut adhérer a l’aiduce pour éviter de se laisser engourdir et défendre ses droits contre l’épidémie du tabagisme qui empoisonne encore nos proches, bonne journée.

  4. gilles dit :

    ils ont bien fait le pastis,pinard et bière sans alcool du moins ,sans les méfaits de l alcool ! en vente libre alors? nous ont fait pareille sans les méfait des 4000 substance toxique, on vape ! qui prenne sa dans les dents les col blanc du gouvernement.

  5. LETELLIER dit :

    Arrêtons de vanter la réalité du pouvoir de la cigarette électronique pour arrêter le tabac, elle est déjà prouvé.Ce n’est pas elle que l’on doit abolir mais tout simplement que la santé ne soit pas représentée par une ministre qui défend les intérêts de GlaxoSmithKline dont elle est très proche et la perte financière du gouvernement et l’industrie du tabac.

  6. stoosh dit :

    La cupide soumission à Big Tobacco apparait de jour en jour plus évidente, plus abjecte.
    En plus de sauver des vies, le vaporisateur personnel aura eu le mérite, pour ceux qui en doutaient encore, de dévoiler un peu plus les connivences assassines entre pouvoir et industrie du tabac, et plus largement l’ignoble et aveugle réseau d’influences qui, sans cesse, impose la loi du profit au détriment de l’intérêt collectif.

    C’est écœurant, rageant, mais peu à peu, à force de les voir lutter ainsi contre l’évidence, le visage des vendus sera bientôt connu de tous.

    Le combat continu, merci à l’AIDUCE.

  7. hehe2 dit :

    Bonjour,

    Oui, notre État a à la bonne les industriels (du tabac) mais il ne faut pas non plus dire n’importe quoi… La vapoteuse est probablement moins nocive que le tabac mais reste néanmoins à éviter, le plus sain étant de ne rien fumer du tout. (j’ai moi-même été un gros fumeur à une époque revolue).

    Le problème des articles partisans est qu’on ne leur accorde plus de crédit une fois la mauvaise foi observée dans l’argumentaire.

    Je cite : « Nous avions fait parvenir à chaque député et sénateur toute la documentation prouvant les bienfaits de la vape »

    Il faut systématiquement y ajouter « par rapport au tabac » car sinon on a l’impression que vapoter est bon pour la santé…

    Restons sérieux… et honnetes.

  8. Nicolas Landrot dit :

    Comme pour tout, la santé des autres ils en ont riens a foutre, tout se qui les intéresse c’est l’argent qu’ils perdent avec la baisse de vente de tueuses légale. Ils sont pathétique

  9. Aime-ti dit :

    Très belle synthèse. Merci beaucoup.
    Je reste confiant : Notre combat est juste et finira par triompher.
    La vapoteuse moderne a le pouvoir de sauver de nombreuses vies, mais nos détracteurs sont nombreux et très riches.
    Le combat sera donc très difficile, mais la pertinence des actions de l’AIDUCE me rend confiant.
    J’attend l’appel aux dons quand il faudra se payer les meilleurs avocats pour gagner en justice. Qui connaît des avocats vapoteurs ?

  10. Jones-Vapo dit :

    En tout cas ca m empecheras pas de continuer a vaper de gros nuages a defaut de fumer des tueuses qui depuis que j ai arreter m as appirter que du positif en tout cas dans mon cas
    Je suis membre de l aiduce et les remercies de ce qu il font continuez on est la pour vous soutenir…..

  11. lederer dit :

    merci a l’aiduce. Nos senateurs , deputes et consors sont vraiment des cons rompus

  12. VALENTIN dit :

    Merci AIDUCE pour cet article tout y est dit. Tout ceci est d’une tristesse quand vont ils penser vraiment à la santé des jeunes 🙁

  13. YannT dit :

    Merci l’Aiduce pour ce communiqué si juste, si bien écrit.
    Je me sens parfaitement bien représenté, et surtout très bien défendu face au cynisme malveillant de nos élus.

  14. TORDJMAN Sylvain dit :

    écœurant , il rentreront dans l’histoire en votant une loi de crime contre l’humanité….. en espérant qu’un jour , au sénat il y accrocheront leur noms au tableau de déshonneur

  15. Titan dit :

    Cette triste impression que c’était perdu d’avance … est désagréable au plus haut point. Il n’en demeure pas moins qu’il faudra être extrêmement vigilant (euphémisme) concernant la répartition publiée des chiffres et résultats des chutes de ventes de tabac récentes, actuelles et à venir. Ne doutons pas un instant que MST s’appropriera les résultats dûs à l’apparition du VP en prônant « l’immensité » de ses mesurettes inutiles en la matière. Ne pas oublier qu’elle a déjà tenté l’année dernière de récupérer ces chiffres au bénéfices de tout un ensemble de mesures « à l’étude » qui, par définition, n’étaint donc … pas encore en place. Elle ne sert sert même plus de la langue de bois pour mentir aux français. Quand je pense qu’elle est ministre!

  16. Tassaert dit :

    Une société pourrie par l’appât du fric, notre santé,ils s’en tapent !! Mais ca, on le savait déjà avec le matraquage publicitaire pour l’alcool… Pitoyable !!

  17. fredoulon dit :

    Merci l’AIDUCE qui contrairement à nos politiques, pense à la santé des français avant le bien etre des buralistes.
    J’en profite pour mettre le lien de la fameuse étude américaine qui fait si peur à Marisol.
    http://www.santelog.com/news/addictions/e-cigarette-un-effet-incentive-chez-les-jeunes-la-preuve-reste-faible_14643_lirelasuite.htm

  18. Warland Manuel dit :

    Si nous ne pouvons pas informer, si nous ne pouvons pas en parler, si nous ne pouvons pas conseiller un fumeur qui désire arrêter de fumer par le biais de la communication moderne, avec toutes les connaissances actuelles que nous avons, et toutes les études existantes, nous sommes TOUS coupables de non assistance à personne en danger ! je dis bien TOUS sans exception !

    Le rêve, que certains élus ont, d’une Europe sans tabac est tout à fait possible. Encore faut-il qu’ils veuillent couper le cordon ombilical qui les relie à l’industrie du tabac et à l’argent qu’elle rapporte ! Et encore faut-il que les consommateurs de tabac y renoncent aussi ou du moins qu’il leur soit permis de le faire sans contraintes.

    Il est évident que, tous ceux qui sont contre notre vaporisateur personnel moderne, tous ceux qui veulent placer ce dispositif sous une Loi Anti Tabac en le classant comme un produit du tabac ou sous une Loi du médicament, ne peuvent le faire que par intérêts et qu’ils sont liés, d’une manière ou d’une autre, à l’industrie du tabac ou pharmaceutique par leur travail, par leurs affinités, par des subsides, des dons, des cadeaux, le harcèlement, la mise sous pression, l’influence, la menace peut-être, etc.

    Ce n’est pas plus compliqué que cela à comprendre et il n’y a pas besoin d’être sorti de Saint Cyr ou de Harvard pour s’en rendre compte ! Ne croyez pas que vos électeurs soient stupides à ce point !

    Chers élus, votre combat contre le tabagisme ne sera victorieux que lorsque les traîtres qui sont dans vos lignes de front seront écartés et pas avant. Les vapoteurs sont de votre côté, ils sont vos alliés dans cette guerre, nous menons le même combat, ne l’oubliez pas !

  19. westsand dit :

    Ça fout les boules quand même. C’est un scandale d’état et une honte pour notre république. Je n’ai jamais eu ce discourt avant, mais maintenant, je le dis: « on se fiche de nous ». Mettre de coté les études scientifiques pour faire imposer des rentrées d’argent dans les caisses de l’état… Et encore, il faut relativiser et se dire que le cancer coûte 2 ou 3 fois ce que l’état récupère en taxe sur le tabac. Mais maintenant, c’est prouvé: « le cancer, c’est pour les générations futures ! ». En 2017, il faudra voter pour sauver nos vies. C’est moi qui vous le dit. Moi, je n’ai pas peur de quitter une Europe qui est sous contrôle des firmes de tabac.

  20. Laure B dit :

    Oui, bien triste spectacle donné par nos institutions soient disant démocratiques et républicaines.
    J’en ai même sauvegardé le contre-rendu, histoire de ne pas oublier lors d’un prochain « vote » (en démocratie cela veut dire « cause toujours »…)

    Merci à l’Aiduce de continuer à se battre contre l’incurie de nos soit-disant représentants,
    et avec tout mon respect pour la dignité dont vous faites preuve.

    Vos interlocuteurs-sénateurs et autres « députés et ministres » auraient dû s’en inspirer….

  21. Fontaine dit :

    Triste constat.
    Félicitations l’aiduce .

  22. vandezande dupuy dit :

    la consternation est totale. Qu’ils soient de droite de gauche ou écolo tous dans le même sac : ce sont des ânes pour rester polie. Merci à Brice pour ce beau résumé

  23. Alban CLERGEOT dit :

    En deux mots :

    Triste société.

  24. JacLaffite dit :

    Bravo l’AIDUCE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*