Un produit qui n’est pas du tabac, qui combat le tabac, sera, tout comme le tabac, banni des lieux publics et interdit de toute publicité. Quelle incohérence !

marisol-touraine-2-mpiLa ministre de la Santé, tout en reconnaissant qu’« il vaut mieux vapoter que fumer et tout ce qui peut aider les fumeurs à arrêter de fumer est bon à prendre, y compris la cigarette électronique », vient d’annoncer l’interdiction totale de toute publicité et une interdiction d’utilisation dans les lieux publics.

Est-elle consciente du ridicule de ses propositions ? Cette décision est totalement scandaleuse, dénuée de tout fondement scientifique, et ne correspond pas à la vérité flagrante : le tabagisme recule en France grâce à la cigarette électronique. Sommes-nous aux portes d’un scandale sanitaire ? Un dispositif qui fait reculer la consommation de tabac n’a pas à devenir la cible d’une loi antitabac.

Elle prétend que « pour un jeune qui n’a jamais fumé, la cigarette électronique peut devenir une porte d’entrée vers le tabagisme ». Mais pas une seule donnée concrète n’étaye cette affirmation ; au contraire, de nombreuses études démontrent non seulement que le nombre de jeunes n’ayant jamais fumé et qui adopte la cigarette électronique est infime, mais que manifestement la cigarette électronique constitue une porte de sortie du tabagisme.

Comment les 16 millions de fumeurs en France apprendront-ils qu’il existe une alternative bien plus saine ? Plus saine encore que l’alcool, les produits sucrés et les aliments gras, pour lesquels pourtant la publicité pullule ?

Ce ne sont pas les paquets neutres qui ont le potentiel de tuer le tabac, mais la cigarette électronique. En interdisant la promotion de cette dernière, l’intervention injustifiée de la ministre vient à la rescousse de l’industrie du tabac.

Nous n’avons évidemment aucune objection à ce que la cigarette électronique soit interdite dans les classes, tout comme d’ailleurs la consommation d’aliments ou l’utilisation du téléphone portable. Et cela relève du bon sens que de ne pas vapoter dans des compartiments bondés de transport collectif. Mais quel est son raisonnement pour interdire la vape ailleurs ? L’interdiction de fumer dans les lieux publics est justifiée par le tabagisme passif ; mais elle doit savoir, ses experts ne cessent de le lui dire, que la cigarette électronique ne génère ni de fumée ni de vapeur nocive. Alors quelle est sa justification ? Comment la présentera-t-elle devant les tribunaux lorsque nous l’y assignerons ?

Et surtout comment expliquer qu’un produit sans tabac, sans combustion et sans effet délétère sur l’entourage puisse faire l’objet d’une quelconque législation pour en restreindre l’usage ?

Au lieu de reconnaître les vapoteurs comme les combattants les plus efficaces du tabagisme, la Ministre les traite comme des parias, comme des exemples à ne pas suivre par les fumeurs.

Les interdits de Madame Touraine serviront à préserver l’industrie du tabac et condamneront à une mort précoce des millions de fumeurs qui, par la peur que ses propositions peuvent générer et par le manque d’information, n’adopteront pas l’outil le plus efficace jamais inventé pour sortir du tabagisme.

Une politique meurtrière vient d’être dévoilée et nous la dénoncerons par tous les moyens.

Publié dans Actions de l'AIDUCE Tagués avec : , , , ,
50 commentaires sur “Un produit qui n’est pas du tabac, qui combat le tabac, sera, tout comme le tabac, banni des lieux publics et interdit de toute publicité. Quelle incohérence !
  1. Voteur dit :

    J’arrête de voter…

  2. Guitou34 dit :

    Bonjour,
    Midi libre (journal du sud de la France) lance un appel à témoin sur l’arrêt du tabac. Si vous avez 5′:

    http://www.midilibre.fr/2014/09/28/appel-a-temoins-racontez-nous-comment-vous-avez-reussi-a-arreter-de-fumer,1057558.php

  3. Vulgus Pecus Vapotus dit :

    MARISOL TOURAINE ANNONCE SON PLAN ANTI ALCOOL

    « Face aux ravages de l’alcool, j’ai choisi mon camp, celui de la santé publique … C’est un moment important dans la lutte anti alcool » a souligné Marisol Touraine …

    Rappel des mesures phare :
    =====================
    1 – La coca light est mille fois mieux que le double scotch mais n’est pas un produit anodin. Il convient donc d’interdire sa consommation dans tous les lieux publics susceptible de recevoir des enfants ainsi que sur les lieux de travail (enfin partout quoi).

    2 – Afin de ne pas renormaliser l’alcool (quelle formulation débile qui ne veut rien dire !), les cocalightomanes devront aller consommer leur produit dans les bar tabacs, ce qui pourra inciter les poivrots à se mettre au coca light …

    3 – Toutes les bouteilles de tous les alcools seront remplacées par des briques tetrapak neutres comportant la photo de la Ministre de la santé sur une face et celle du Président sur l’autre face. Le nom de l’alcool sera indiqué en police « Debilo 9 » sur le fond inférieur de la brique.

    4 – Afin de s’assurer que les alcools ne seront pas vendus aux mineurs, leur commercialisation sera confiée dans le cadre du monopole d’état aux seuls … buralistes qui disposent d’une longue expérience en la matière.

    5 – La consommation de coca light sera strictement interdite en présence de mineurs dans tous les lieux clos de moins de 10 m3 en raison des risques d’absorption de gaz carbonique à l’ouverture des canettes de coca light.

    6 – La consommation de coca light sera interdite sur les terrasses et balcons visibles de la rue afin de ne pas renormaliser la consommation d’alcool. Il en ira de même du lait écrémé ou demi écrémé dont la forme des briques est susceptible de rappeler la forme des bouteilles d’alcool.

    « je ne doute pas un seul instant de la pertinence de cette démarche à long terme » a déclaré la Ministre de la santé en ajoutant que « l’objectif d’une diminution potentielle de la croissance de la prévalence de l’alcoolémie chronique en milieu hétérogène urbain et non urbain de 1% par an n’est pas une utopie » (Oui c’est un langage de ministre … eux seuls se comprennent entre eux).

  4. Kabriole dit :

    Bonjour, j’arrive à échéance de ma cotisation et votre position m’amène a me dire que je renouvellerai mon adhésion en octobre car je suis en total accord avec vous.

    Juste une remarque, s’il est interdit de vaper dans les espaces SNCF, y compris les trains, ce n’est pas pour ne pas déranger mais bien parce que la SNCF amalgame VP et tueuse et s’appuie sur le code de santé publique pour justifier cette interdiction, donc pour moi, ce n’est pas un argument.

  5. Bastok dit :

    (source wikipedia)
    La non-assistance à personne en danger est l’engagement de la responsabilité pénale d’une personne qui n’interviendrait pas face à une personne courant un danger.

    L’engagement a lieu si :
    – la personne a connaissance du danger
    – elle est en mesure d’agir
    – l’action ne présente pas de danger pour la personne ni pour un tiers.

    On est en plein dedans

  6. Ka DRAPPIER dit :

    Oui effarant de voir les inepties de notre gouvernement !
    Désolant de constater que l’argent est toujours, et encore, le nerf de la guerre !!
    Épuisant de se dire que nous ne sommes rien et que notre santé ne compte pas !!
    Mais en même temps, ce n’est malheureusement pas une surprise !!!

  7. Yvon Novy dit :

    Pourquoi les états cherchent-ils par tous les moyens à freiner l’essor de la cigarette électronique, alors qu’il est de plus en plus évident que c’est le moyen le plus efficace pour aider les fumeurs à arrêter le tabac ?
    Parce-que les industries du tabac on mis en place des actions de lobbying pour convaincre nos gouvernants que le fait que le « tabac tue » était plutôt économiquement positif pour eux, principalement concernant le problème du financement des caisses de retraites. Ça fait froid dans le dos, mais les cigarettiers ont argumenté que les fumeurs payaient les taxes sur le tabac durant tout leur période de tabagisme, et qu’ils allaient mourir relativement tôt pour que les état ne leur payent donc que peu de retraire !
    A voir dans : « Industrie du tabac : la grande manipulation », le Mardi 7 octobre 2014 à 20:45 sur France 2 dans CASH INVESTIGATION
    …Glaçant !

    • Michel dit :

      OK, mais ça je vous en avais parlé il y a longtemps, et j’avais même chiffré à la louche le problème du financement des retraites causé par la « non mort » des fumeurs, qui se situe entre 55 et 70 ans pour ceux qui n’ont pas la chance d’être passé « au travers des gouttes des tueuses (ici, le mot est employé à escient).
      Il s’agit quand même (de mémoire) d’une dizaine de milliard d’euros par an et sur le long terme…

      Alors, MST a pris une décision politique, et non pas une décision de Santé publique… Si on avait eu « une haute autorité de santé » (un peu comme la BCE pour l’euro) indépendante et non corrompue dans ces décisions et n’ayant aucun compte à rendre, il est quasiment certain que la décision eusse été différente.

      Je l’ai écouté ce matin sur BFM TV chez Bourdin, franchement, je l’ai trouvé pathétique, vous trouverez son interview sans problème (environ une demi heure) sur le site internet de BFM TV.

      Si maintenant, on veut se mettre à niveau, il faut la jouer « politique », et non plus « santé ».

      Ca aussi je l’avais dit il y a plusieurs mois, mais bon c’est sûr que ce n’est pas évident, et je ne vous dirai pas ici quel personnage politique serait « pour » le vapotage…. mais suivez quand même mon regard.

  8. Romuald dit :

    Hé on vous n’y pensez pas !
    la consommation de cigarettes et estimé pour l’année 2013 à 47.500.000.000 cigarettes soit 2.375.000.000 paquets paquet taxé à 80 pourcent par l’État.
    si tout le monde se mettait à la cigarette électronique à la longue l’état perdrait un par ans 13.300.000.000 € de recette. vous n’y pensez pas il préfère de loin un scandale sanitaire plutôt qu un scandale financier il faut rester réaliste.
    donc en résumé l’état vous demande de crever la gueule enfumée pour son intérêt.
    non mais je suis dégoûté vous n’avez pas l’esprit patriote quoi !

    • Romuald dit :

      sans compter que quelqu’un qui meurt relativement jeune parce qu’il y aura à fumée toute Ca vie c’est autant de retraite en moins à payer. je ne voudrais pas paraître rabat-joie mais qui a réellement rendu le tabac Populaire si ce n’est l’État qui a commencé a en fournir dans les rations de survie des poilus de la guerre de 14. quand j’ai fait mon armée en 1989 tu trouver quoi dans ta ration de survie entre une boîte de pâté et le pain de guerre un joli paquet de caporal fournie gracieusement par les services de l’État qui espérais certainement que tu continues de fumer une fois rendu à la vie civile.

      • Romuald dit :

        tiens si ont poussait le bouchon à l’extrême…
        pourquoi un collectif d’ anciens fumeurs de vapoteurs exetera n’assignerais Pas l’etat en justice pour mise en danger de la vie d’autrui et non assistance à personne en danger puisque l’on sait que 50 pour cent des fumeurs décéderont d’une maladie liée au tabac

      • Michel dit :

        Moi aussi, j’ai connu ça sans pour autant être un poilu, dans mes rations de guerre, le paquet de caporal et la fiole de gnôle (infecte).. Ahh c’était le bon temps, sans compter que les militaires avaient le droit de « toucher », leurs cartouches de ce qu’on appelait des « cigarettes troupes » puis ensuite appelées « vente restreinte ».. interdit par la suite par la loi Weil je crois( mais pas certain)

      • gilles dit :

        parfaitement raison a l armée (classe 84/85) l état français nous fournissait ses fameuse troupes brune qui de plus ont en rachetaient part cartouche pour un prix défient toute concurrence a gogo ainsi que la bière et autres sucreries … mais non on vous pousse pas a la consommation quand tu est jeunes !

  9. Lebowskiz dit :

    Personnellement, étant vaper je comprend que vapoter puisse gêner les non-fumeurs/ non-vapoteurs quand c’est dans un endroit clos. Je trouve ça normal que les gens aux restaurants n’aient pas à supporter les nuages et le parfum. C’est une question de savoir vivre. J’arrivai très bien à faire avec quand j’étais fumeur et j’ai gardé cette habitude depuis que je vape par respect pour les autres. Encore une fois, ce n’est pas une question de santé car le vapotage passif est quasi inexistant, et totalement inoffensif, mais c’est juste une question de respect.
    En espérant que vous comprendrez moi point de vue.

    • avalonne dit :

      Oui bien sur, je le comprend … Mais comme tu le dis, ce n’est qu’une question de respect … Faisons une loi pour rendre le respect et la politesse obligatoire alors ? Plutôt que de vouloir légiférer à outrance sur tout, sans raison scientifique.

    • Annz dit :

      Je suis désolée, j’ai dû mal à comprendre votre point de vue. Je rappelle juste que l’interdiction de la vapote ne concerne pas les restaurants et autres bars, mais juste les lieux clos de travail. Quand je vais au resto, c’est aussi pour passer un moment de détente et la vapote en fait partie. Je n’envoie pas ma vapeur dans la figure des autres et je ne fais pas de gros nuages, alors la tolérance va dans les 2 sens. Il m’est arrivé plusieurs fois d’être vraiment dérangée par des odeurs de parfums, je ne vais pas leur demander de sortir.

      • Aiduce dit :

        Il n’y a personne qui travaille dans les restaurants que vous fréquentez ? Si oui c’est un lieu de travail

      • Lebowskiz dit :

        « je n’envoie pas ma vapeur dans la figure des autres et je ne fais pas de gros nuages »

        C’est très bien, mais ce n’est pas le cas de tout le monde, et la loi ne peux malheureusement pas faire du cas par cas.
        De plus si 10 personnes se mettent à vapoter dans un petit restaurant, même sans envoyer les nuages vers les gens, ça va vite devenir brumeux.

        « Quand je vais au resto, c’est aussi pour passer un moment de détente et la vapote en fait partie »

        Je répondrai par une citation « ma liberté s’arrête là où commence celle des autres », autrement dit, si pour vous la vape est synonyme de détente (et je partage cela), elle peut être un désagrément pour les autres, encore une fois ce n’est qu’une question de savoir vivre.

        Pour finir je dirai que, bien qu’il soit parfois difficile de faire des concessions, plus nous nous montrerons respectueux des autres, plus nous seront écoutés et crédibles.
        Qu’on soit bien d’accord, la loi a été bâclé en ce qui concerne la cigarette électronique, mais si nous nous comportons en égoïstes, personne ne nous soutiendra.

        • avalonne dit :

          je ne pense pas qu’il s’agisse de se battre en égoiste dans ce cas … évidemment qu’il faut respecter les autres, évidemment qu’il ne faut pas faire du cloud chasing dans un restaurant, mais un vapotage discret ne gêne pas les autres ou du moins … gênera tout autant qu’un malotru qui téléphone, qu’une bourgeoise qui est tombée dans son flacon de parfum, ou qu’une personne à l’hygiène douteuse n’ayant pas vu de douche depuis sa dernière séance de sport … par exemple ! Il y a un truc quand même qu’il faut comprendre … se battre pour que ce ne soit pas interdit ne veut PAS dire qu’il faut autoriser à faire n’importe quoi ! je ne pense pas que l’aiduce est en train de dire : allez -y tous, vapoter comme des gorets dans les restaurants … tout est une question de respect mais comme je l’ai déjà dit (peut etre ici même) dans ce cas, faisons une loi qui rend obligatoire la politesse et le respect d’autrui, et non une loi qui bride encore et encore le peu de liberté que nous avons …

        • hulin dit :

          « ma liberté s’arrête là où commence celle des autres » …
          T’oublies juste le reste de la citation:
          « Ma liberté s’arrête là où commence celle des autres ET quand elle n’empêche pas les autres de faire justement la même chose ». Là, la citation est complète.

  10. joecrockett dit :

    félicitations, Madame la Ministre,

    Alors si je comprends bien, les vapoteurs seront taxés au même titre que les fumeurs, puisque la cigarettes électronique est considérée être un produit tabagique et non comme s’évertue a dire la majorité des vapoteurs, un produit anti tabac… Donc il faudra m’expliquer pourquoi les patchs et autres produits pharmaceutiques, eux, ne sont pas taxés ou interdits de la même manière… puisqu’ils sont sensés sevrer les fumeurs et sont donc dosés de la même quantité de nicotine avec en prime des aides financières non négligeables…
    Ne serait-il pas plus intelligent d’aider les nouveaux vapoteurs à fuir les cigarettes tueuses… parce que le tabac tue, Madame la Ministre.

    Bientôt, prenez garde, chers administrés, Notre Chère Ministre de la Santé va bientôt taxer ou interdire les boissons non alcoolisées car elle les trouvera nocives au regard des alcools forts.

    Et peut être que bientôt, le préservatif sera interdit car il sauve des vies aussi….

    pour toutes ses hypocrisies politicardes, on devrait interdire de salaire les Ministres qui se font graisser la patte par des multinationales qui se foutent pas mal de notre santé….

  11. Didier le Gitan dit :

    On paie très cher le peu d’engagement de l’immense majorité de moutons bêlants qui n’ont jamais cru ou voulu croire que la vape pouvait être menacée par les lobbies. C’est clair qu’on ne fait pas le poids en face du secteur pharmaceutique et de nos politiques vendus au profit immédiat et qui n’ont pour seule volonté que de se préparer à l’après pouvoir.
    Le scandale finira par éclater quand les scientifiques arriveront à influencer les décisions mais le mal sera fait et la vape aura été suffisamment freinée pour que les taxes sur le tabac puissent être perçues quelques temps encore.
    Politique de santé publique? bien évidemment non, c’est la politique du fric immédiat plutôt qui est menée!

    • rativet dit :

      je’ pense que cette loi est non seulement hyprocrite mais de surcroît elle alimente le pouvoir des laboratoires pharmaceutiques. cela n’empêchera pas les personnes lambdas de vapoter car le coût est trop influent par rapport au prix du tabac

  12. isabelle dit :

    on pouvait s’y attendre, les lobbys gouvernent , la santé ne rapporte pas d’argent ! la maladie , oui !le choix est vite fait !

  13. Crepaldi Robert dit :

    Il faut la poursuivre pour non assistance à personnes en danger… Y en a vraiment marre des ces politiques corrompus qui pondent des lois, des décrets, des plans, des pactes en tout genre, enfermés dans leur ministères cossus, sans aller au contact du peuple pour échanger avec lui sur ses principales préoccupations. Ce gouvernement me donne la gerbe.

  14. La pause cig-arrete dit :

    « Les interdits de Madame Touraine serviront à préserver l’industrie du tabac… »
    Ainsi qu’a préserver le plus gros bénéficiaire financier de l’industrie du tabac, les laboratoires pharmaceutiques qui vivent un peu des substituts mais surtout des maladies liées au tabac (bronchites, BPCO, cancers, artères bouchées, problèmes cardiaques, AVC…).
    Finalement notre ministre confond un peu son poste actuel avec son précédent poste dans l’industrie pharmaceutique…

  15. orseau dit :

    là on peut dire qu’en stigmatisant la vape et restreindre son utilisation s’apparente au délit de …  » non assistance à personne en danger  »
    car beaucoup de nouveaux ou futurs vapoteurs ne réussiront pas le sevrage si ils doivent sortir dehors vapoter parmi les fumeurs .

  16. Michel dit :

    humour « fô aussi interdire les déos et les après chèvres ainsi que l’assaisonnement d’eau de cuvette que certains ou certaines utilisent à outrance » surtout le matin dans les transports en commun 🙂

    … enfin, comme je vous l’ai dit , ce n’est pas qu’en enjeu de santé publique

  17. Sylvie dit :

    C’est vrai qu’il n’y a pas plus grave en France !!! à débattre et à s’occuper ! que ces Dames et Messieurs arrêtent leur hypocrisie ! Nous faire croire qu’ils s’intéressent à notre santé ! sa suffit ! des interdits ! encore et encore ! c’est tout ce qu’ils savent faire,et voter ! bientôt on ne pourra plus sortir de chez nous il nous faudra une permission ! le tabac, la cigarette électronique arrêtez de comparer ce qui n’est pas comparable ! les gens n’arrêterons pas.

  18. Forky dit :

    Ok, soit. Par contre dans ce cas là les vapoteurs font preuve de respect, et se retiennent dans les bars / trains ect. car merde, j’ai pas envie d’avoir un fumeur à coté de moi dans des lieux clos, bah j’ai pas envie d’avoir un vapoteur non plus, je sais pas ce qu’il y a dedans et même si c’est infiniment moins dangereux ça ne donne pas le droit au fumeurs de se remettre à fumer n’importe ou.

    • gilles dit :

      juste pour information
      dans une pièce partiellement clos une bouffé de tabac et si qui la compose environ 4000 composant nocif reste entre 25 et 38 minute en suspension .
      une bouffé de vap 1 élément la nicotine (soi disant nocif) et les 3 autres : arômes alimentaire ( yaourt,gâteaux ect…,
      : propylène glycol ( sirop pour la toux, liant pour sauce creme et autreLe propylène glycol n’est pas considéré comme un produit toxique pour l’homme. Il est utilisé, depuis les années 1950 comme composé chimique pour l’administration de médicaments pulvérisés ; par exemple, dans les inhalateurs et les nébuliseurs pour l’asthme. Les aérosols de propylène glycol ont un puissant pouvoir antibactérien et antiviral3
      : glycerine vegetal (glycérine végétale ou synthétisée) est souvent utilisé comme complément (à 10-20%) au propylène glycol. Ce composé n’est pas considéré comme toxique ; c’est un additif très largement utilisé dans les préparations alimentaires (E422), les cosmétiques, les savons et détergents, les produits pharmaceutiques comme des gommes à mâcher à la nicotine, vendues sur prescription médicale dans certains . L’inhalation répétée et prolongée d’aérosols de glycérine par des animaux n’a révélé aucune toxicité.

      Dans le cas de la cigarette électronique, la glycérine ne devrait pas produire de gaz toxique appelé acroléine car cela nécessite d’atteindre une température d’au moins 250 °C. Mais cette température peut probablement être rencontrée dans certaines conditions puisque la présence d’acroléine a été détectée à faible dose (de 0,07 à 4,19 micro-grammes pour 15 inhalations, soit quatre fois moins que pour une cigarette ordinaire) dans la vapeur de cigarettes .
      bref reste que 15 a 30 secondes en suspension.
      chercher l erreur part rapport au tabac !!

  19. Aux Saveurs Par-Fumées dit :

    vive l état. Ils feraient mieux de s occuper du terrorisme et de la sécurité du territoire. Au lieu de pondre des lois idiotes. Ils signent petit à petit l arrêt de mort d une technique de sevrage qui n est en rien nocive pour les non vapoteurs…..
    Je suis scandalisée. On a du mal a croire qu’ elle a été medecin….

  20. Vulgus Pecus Vapotus dit :

    « J’ai choisi mon camp, celui de la santé publique… C’est un moment important de la lutte contre le tabac », a souligné Marisol Touraine.  »

    Cette ‘bonne’ blague !

    Qui veut tuer la vape ?
    ==================
    – Big tobacco bien sûr
    – Big pharma encore plus
    – L’Europe
    – L’Etat schizophrène qui ne veut pas perdre ses 15 milliards de taxes, quitte à en dépenser 45 en frais de santé et au prix de 73000 morts par an
    – Les politiques lobbyés de tous poils
    – Les associations anti tabac perfusées aux subventions
    – Les tabacologues (pas tous mais disons tous les « commerçants ») risquant de perdre leur travail

    Qui veut la développer :
    ===================
    – Nous, en état de légitime défense de notre santé

    Face à ce constat, pas très surprenant que notre Ministre de la Santé soit plus occupée à faire sponsoriser (au seul profit des labos pharmaceutiques qu’elle connaît bien …) les patchs et autres substituts par les impôts de tous les français, qu’ils soient fumeurs ou pas, que de réellement faire son job de Ministre de la SANTE !

    Alors oui, Madame La Ministre a choisi son camp : Celui des labos pharmaceutiques !

    Pour mémoire : http://www.forum-ecigarette.com/articles-medias-f756/ces-criminels-qui-gouvernent-nos-vies-t127460.html

    Ce plan anti-tabac n’a rien d’important ! C’est une couteuse (très couteuse si les procès se multiplient) fumisterie de plus … parmi une longue liste !

  21. avalonne dit :

    Comment il faut leur dire que ce n’est PAS du tabac, que ça n’a rien à faire dans une loi anti-tabac ? Le tabagisme a encore reculé en aout, mais comprendront-ils un jour?…… et la TPD arrive … ça va être pire ! il est temps que les vapoteurs s’unissent autour de l’association pour avoir plus de poids …

  22. Manu06 dit :

    il ne faut pas oublier que le vapotage ne coute RIEN a la sécurité sociale,nous payons nous même le matériel qui nous permet d’en finir avec la clope, ce n’est pas le cas des patch et autres produits pharmaceutique dont ont connait l’inefficacité qui eux,seront mieux remboursés et couteront très cher a la sécu, l’industrie du tabac peut être satisfaite,elle va récupérer des clients,mais l’industrie pharmaceutique n’est pas en reste……

    • Loick dit :

      Faux. Certaines complémentaires santé remboursent une certaine somme annuelle pour nous aider à arrêter ou changer de méthode de prise.

      Ce qui ne coûte RIEN est de se renseigner.

  23. Philippe de Valon dit :

    En effet quel scandale, d’autant que notre ministre est elle-même médecin…. Je pense qu’il y aura du monde derrière vous pour toutes actions judiciaires…. Merci.

    • Ludovic.g dit :

      Non, elle a travaillé pour la pharmacopée et quand son mandat sera fini, elle y retournera.
      Où comment se garder la place au chaud en préparant son après mandat ministérielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*